Parc national et réserve Gates of the Arctic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gates of the Arctic
Image illustrative de l'article Parc national et réserve Gates of the Arctic
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 1006
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de l'Alaska Alaska
Ville proche Fairbanks
Coordonnées 67° 47′ 00″ nord, 153° 18′ 00″ ouest
Superficie 34 287 km2
Création
Visiteurs par an 11 623 en 2011
Administration National Park Service
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : Alaska

(Voir situation sur carte : Alaska)
Gates of the Arctic

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Gates of the Arctic

Le parc national et réserve Gates of the Arctic (Gates of the Arctic National Park and Preserve) est un parc naturel national situé en Alaska. Avec 34 297 km2, soit près de trois fois la superficie de la région Île-de-France, ou encore plus vaste que la Belgique, c'est le second plus grand parc naturel des États-Unis. C'est également celui situé le plus au Nord, puisqu'il se trouve entièrement au delà du Cercle Polaire Arctique.

Description[modifier | modifier le code]

Comme son nom l'indique, ce parc ouvre sur la plaine arctique de l'Alaska. C'est le passage entre la taïga et la toundra. Situé au nord du Cercle Polaire Arctique, le parc protège notamment de vastes paysages de la chaîne de montagnes Brooks.

Activités[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de routes dans le parc, ce qui fait que celui-ci est l'un des Parcs Nationaux les moins visités (11 000 visiteurs par an). Le camping est autorisé, mais avec des restrictions dans les zones ou se trouvent encore des populations tribales.

Galerie[modifier | modifier le code]

Faune[modifier | modifier le code]

On dénombre 36 espèces de mammifères: du grizzli au castor, du loup à la marmotte en passant par l'élan et le mouflon de Dall, la majorité des espèces communes à l'Alaska est ici représentée. Mais c'est le caribou qui est le plus nombreux: environ 200 000, ce qui constitue une des plus grandes hardes du monde. La grande migration de ces animaux, qui traversent des fleuves pour remonter vers le Nord, est un spectacle exceptionnel.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :