Osmoy-Saint-Valery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Osmoy-Saint-Valery
Osmoy-Saint-Valery
La ferme de la Valouine.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Intercommunalité Communauté de communes de Londinières
Maire
Mandat
Marie-José Bourgeois
2020-2026
Code postal 76660
Code commune 76487
Démographie
Gentilé Osmoyens
Population
municipale
320 hab. (2018 en diminution de 7,78 % par rapport à 2013)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 47′ 50″ nord, 1° 19′ 23″ est
Altitude Min. 40 m
Max. 193 m
Superficie 16,21 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Neufchâtel-en-Bray
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Osmoy-Saint-Valery
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Osmoy-Saint-Valery
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Osmoy-Saint-Valery
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Osmoy-Saint-Valery

Osmoy-Saint-Valery est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Représentations cartographiques de la commune
Carte OpenStreetMap
Carte topographique

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par l'avenue verte, itinéraire cyclable qui relie Paris à Londres.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Osmoy-Saint-Valery est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Osmoy-Saint-Valery est issue de la réunion de trois communes effectuée en 1823 : Maintru, Osmoy et Saint-Valery-sous-Bures, la commune de Saint-Valery-sous-Bures ayant alors pris le nom d’Osmoy-Saint-Valery[6].

Osmoy est attesté sous la forme Ulmedis en 1025[7], Osmoy-Saint-Valery en 1928[6].

Saint-Valery est attesté sous les formes Saint Vallery sous Bures en 1793, Saint-Vallery et Saint-Valery-sous-Bures en 1801[6].
L'hagiotoponyme fait référence à Valery de Leuconay pour lequel Guillaume le Conquérant avait une grande vénération, il fit prélever une partie de ses reliques et les emporta dans différentes églises d’Angleterre. Il en déposa aussi en Normandie, dans ce lieu qui prit plus tard le nom de Saint-Valery-en-Caux. On peut voir aussi un gisant dans l’église Saint-Valery de Varengeville-sur-Mer.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’église de Saint-Valery-sous-Bures a été détruite durant la Révolution française ; celle d'Osmoy devenant alors la principale et celle de Maintru servant depuis de chapelle secondaire (la cloche actuelle ayant été réalisée en 1812).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Jean-Pierre Baillet    
mars 2008[8] octobre 2014[9] François Fihue[10]   Ancien président[Quand ?] de la Chambre d'agriculture
Démissionnaire
décembre 2014[11] En cours
(au 10 août 2020)
Marie-Josée Bourgeois   Secrétaire de mairie
Réélu pour le mandat 2020-2026[12]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[14].

En 2018, la commune comptait 320 habitants[Note 2], en diminution de 7,78 % par rapport à 2013 (Seine-Maritime : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
133135150154607610616613572
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
542526504464505520477486478
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
419450441413442415420433400
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
360324332293299310328331336
2017 2018 - - - - - - -
324320-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

La commune compte trois monuments historiques :

Autres monuments[modifier | modifier le code]

  • La commune possède aussi sur son territoire la chapelle Notre-Dame-de-Pitié de Maintru datant du XIIIe siècle. Actuellement[Quand ?] en mauvais état, elle est à vendre[20].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 4 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 4 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 4 avril 2021).
  6. a b c et d Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Adigard des Gautries Jean. Les noms de lieux de la Seine-Maritime attestés entre 911 et 1066 (suite). Annales de Normandie, 8e année, no 3, 1958. Page 315.
  8. Hebdomadaire Le Réveil du 27 mars 2008
  9. Laurent Hellier, « François Fihue confirme sa démission : François Fihue, l'ancien président de la Chambre d'agriculture est accusé par son conseil municipal d'avoir fait un faux document. Le maire dit avoir remis sa démission », Le Réveil,‎ (lire en ligne).
  10. « Osmoy-Saint-Valery : l’ancien maire condamné pour faux en écriture : François Fihue a reconnu un faux en écriture et a été condamné à 3 000 € d’amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Dieppe », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 7 septembre 2020).
  11. Pierre-Emmanuel Reger, « Marie-Josée Bourgeois élue maire : La commune d'Osmoy-Saint-Valéry a un nouveau maire : Marie-Josée Bourgeois, ancienne secrétaire de mairie notamment à Osmoy-Saint-Valéry.Elle n'était pas candidate à cette fonction », Le Réveil,‎ (lire en ligne).
  12. « Liste des maires » [PDF], Listes des élus, Préfecture de la Seine-Maritime, (consulté le 14 août 2020).
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  16. Notice no PA00100787, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. gentilhommière
  18. Notice no PA00100786, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. Notice no PA00100785, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. Journal TV régional de France 3 Haute-Normandie, le 8 février 2010