Claude Chazottes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Claude Chazottes
Image illustrative de l’article Claude Chazottes
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (70 ans)
Lieu Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis)
Taille 1,69 m (5 7)
Poste Défenseur, milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
1958-1964 Drapeau : France ASBS Bobigny
1964-1966 Drapeau : France ASM Romainville
1966-1968 Drapeau : France Stade français
1968 Drapeau : France FC Sochaux-Montbéliard
1968-1969 Drapeau : France OGC Nice
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1969-1970 Drapeau : France RC Paris-Sedan
1970-1973 Drapeau : France CA Montreuil
1973-1976 Drapeau : France Paris FC
1976-1982 Drapeau : France Red Star
1982-1985 Drapeau : France Périgueux FC
Parcours amateur
Saisons Club
1985-1987 Drapeau : France JS Saint-Astier
1997-1988 Drapeau : France CO Coulounieix-Ch.
1988-1996 Drapeau : France JS Saint-Astier
1996-2008 Drapeau : France ES La Chapelle-Gonaguet
2008- Drapeau : France JS Saint-Astier
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
c. 1976 Drapeau : France France olympique 00? 0(?)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Claude Chazottes, né le 7 janvier 1949 à Épinay-sur-Seine, est un joueur de football français.

Carrière[modifier | modifier le code]

Pendant sa carrière de footballeur, il occupe les postes de défenseur et de milieu de terrain. Passé par l'Association sportive de Bons-Secours de Bobigny et l'ASM Romainville. En 1966, il est repéré au Concours du jeune footballeur[1] ce qui lui permet de terminer sa formation au Stade français, où il est finaliste de la Coupe Gambardella[2]. Mais le club amateur abandonne le statut professionnel en 1968. Chazottes rejoint d'abord le FC Sochaux-Montbéliard puis finalement l'OGC Nice[2].

En 1969, il fait ses débuts professionnels à l'éphémère RC Paris-Sedan, mais n'y joue pas. L'année suivante il signe au CA Montreuil, un club amateur qui remporte la DH de Paris en 1972[3]. Il est à cette époque sélectionné en équipe de France amateur[2]. Le club de banlieue parisienne est absorbé en 1973 par le Paris FC. Il joue en 1973-1974 deux matchs en D1. Avec la relégation du club en D2, il joue davantage. Il est sélectionné en équipe de France olympique avec laquelle il se qualifie pour les Jeux olympiques de Montréal de 1976, dont la France atteint les quarts de finale[4].

En 1976, il signe au Red Star FC, également en D2. Il y joue peu, étant plutôt cantonné à l'équipe réserve. Mais il y reste en 1978 après la relégation administrative du club, repris par un autre ancien joueur, Jean-Claude Bras. Devenu capitaine de l'« AS Red Star », il contribue largement à la remontée des Audoniens jusqu'en deuxième division[2]. De 1982 à 1985, il honore un dernier contrat professionnel au Périgueux FC, en D3[5].

Il entame ensuite une carrière de technicien et dirigeant dans des clubs amateurs, en fonction de son parcours professionnel : Jeunesse sportive de Saint-Astier de 1985 à 1987, puis de 1988 à 1996, Cercle olympique de Coulounieix-Chamiers en 1987-1988, Étoile sportive de La Chapelle-Gonaguet de 1996 à 2008. Il est depuis revenu à Saint-Astier[2].

Il est par ailleurs fondateur et président de l'association des anciens joueurs du Red Star, l'« Amicale Red Star 2000 »[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Claude Chazottes », sur lachapelle.gonaguet.com (consulté le 13 janvier 2016)
  2. a b c d e et f « Claude Chazottes », sur amicaleredstar2000.hautetfort.com (consulté le 13 janvier 2016)
  3. « montreuil », sur www.footballenfrance.fr (consulté le 13 janvier 2016)
  4. « Tournoi Olympique de Football Montréal 1976 - République Démocratique Allemande 4:0 (1:0) France - Aperçu - FIFA.com », sur FIFA.com (consulté le 13 janvier 2016)
  5. « Fiche de Claude Chazottes », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]