Musée Maillol de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Musée Maillol)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée Maillol de Paris
Musée Maillol Paris 7e 001.jpg
Informations générales
Type
Ouverture
Surface
4 250 m²
Site web
Collections
Collections
peinture, sculpture, dessin
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
61, rue de Grenelle
75007 Paris
Coordonnées
Localisation sur la carte du 7e arrondissement de Paris
voir sur la carte du 7e arrondissement de Paris
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

Le musée Maillol est un musée privé situé au 61 de la rue de Grenelle dans le 7e arrondissement de Paris.

Créé le par Dina Vierny, la muse du sculpteur Aristide Maillol, il présente de nombreuses œuvres de Maillol, ainsi qu'une collection d'art moderne du XXe siècle en peinture, sculpture et dessin. Les expositions temporaires sont consacrées à l'art des XXe siècle et XXIe siècle.

Dina Vierny demande à l'architecte Pierre Devinoy de concevoir l'aménagement intérieur du musée.

Le musée est exploité par l'entreprise Culturespaces, filiale du groupe Engie (ancien GDF-Suez). La fondation Dina Vierny-Musée Maillol a été reconnue d'utilité publique par l'État français. Elle est reconnue comme fondation dans le droit américain.

Historique[modifier | modifier le code]

Avant Maillol[modifier | modifier le code]

Le poète Alfred de Musset vit dans l'hôtel particulier entre 1824 et 1840. Plus tard, le peintre Paul Baudry y installe son atelier[1].

Création du musée[modifier | modifier le code]

Le musée Maillol est l'aboutissement de toute la vie de Dina Vierny, modèle du sculpteur Aristide Maillol à partir de ses quinze ans. Dina Vierny posera aussi pour de nombreux peintres amis de Maillol, comme Henri Matisse, Pierre Bonnard ou Raoul Dufy.

En 1964, Dina Vierny fait don à l'État des sculptures monumentales de Maillol. André Malraux, ministre de la Culture, les installe en plein air dans les jardins des Tuileries. La même année, elle crée sa fondation dont le but est de faire connaître au public l'œuvre d'Aristide Maillol.

Le , le musée Maillol est inauguré dans un hôtel particulier du 7e arrondissement de Paris, l'hôtel Bouchardon. Sa rénovation, dirigée par Dina Vierny et l'architecte Pierre Devinoy, aura duré plus de quinze années. Il réhabilite à cette occasion les sous-sol pour y accueillir le restaurant qui était auparavant depuis 1951 le Cabaret La Fontaine des Quatre-Saisons, ouvert par les frères Jacques et Pierre Prévert

L'espace du musée Maillol offre aujourd'hui quelque 4 250 m² de superficie. Outre les salles consacrées aux œuvres de Maillol et aux collections permanentes, des espaces permettent d'accueillir des expositions temporaires.

En , l'établissement est en crise à la suite de la liquidation judiciaire de la société Tecniarte, qui organisait toutes les expositions de la galerie depuis la mort de Dina Vierny, en 2009. L’exposition sur « Le Baiser dans l’art : de la Renaissance à nos jours », prévue à partir du , est officiellement reportée.

En 2016, le musée reprend ses activités avec une programmation confiée à Culturespaces (Engie).

Expositions temporaires[modifier | modifier le code]

  • André Bauchant (1873-1958) : du au
  • Serge Poliakoff (1900-1969) : du au
  • Maillol, la passion du bronze : du au
  • René Rimbert (1896-1991) : du au
  • Giorgio Morandi (1890-1964) : du au
  • Émile Gilioli (1911-1977) : du au
  • Jean-Michel Basquiat (1960-1988), œuvres sur papier : du au
  • Le nu dans l'œuvre de Félix Vallotton (1865-1925) : du au
  • Michel Hass, le parcours de vingt années 1979-1999 : du au
  • Frida Kahlo (1907-1953) et Rivera Diego (1886-1957), regards croisés : du au
  • L'école de Londres : du au
  • Maria Elena Vieira da Silva (1908-1992) : du au
  • Keith Haring (1958-1990) : du au
  • Erik Boulatov : du au
  • Raymond Mason : du au
  • Pierre Bonnard (1867-1947) : du au
  • Frank Horvat, a daily report 1999 : du au
  • Daniel Baugeste, Dior by Baugeste B ready, make it mine : du au
  • La vérité nue : du au
  • Maillol (1861-1944), peintre : du au
  • Bengt Olson, dans la lumière du nord : du au
  • Toulouse-Lautrec (1864-1901) et l'affiche : du au
  • Robert Rauschenberg, les dix dernières années : du au
  • Christian Schad (1894-1982) : du au
  • Raoul Dufy (1877-1953), un autre regard : du au
  • Jean-Michel Basquiat (1960-1988), histoire d'une œuvre : du au
  • Fernando Botero, œuvres récentes : du au
  • Bacon Francis, le sacré et le profane : du au
  • Serge Poliakoff, la saison des gouaches : du au
  • Julio González, dans la collection de l'IVAM : du au
  • Gustav Klimt, papiers érotiques : du au
  • Robert Couturier fête ses 100 ans au Musée Maillol : du au
  • De Picasso à Basquiat, le feu sous les cendres : du au
  • René Magritte, tout en papier : du au
  • Stern Bert - Marilyn, la dernière séance : du au
  • Levy Ra'anan, la chambre double : du au
  • Pascin (1885-1930), le magicien du réel : du au
  • Weegee (1899-1968), dans la collection Berinson : du au
  • Allemagne, les années noires : du au
  • Le Musée Maillol s'expose : du au
  • China gold, l'art contemporain chinois : du au
  • Séraphine (1864-1942) : du au
  • Vers de nouveaux rivages - l'avant-garde russe dans la collection Georges Costakis : du au
  • Condo George, la civilisation perdue : du au
  • Guy Peellaert (1934-2008), Bye Bye, Bye Baby, Bye Bye : du au
  • Serge Poliakoff (1900-1969) : du au
  • Vanités, de Caravage à Damien Hirst : du au
  • Trésor des Médicis : du au
  • Philippe Perrin, Under the gun : au
  • Miró sculpteur : du au
  • Pompéi - un art de vivre : du au
  • Artemisia Gentileschi (1593-1652) : du au
  • Canaletto (1697-1768) a Venise Du au .
  • Pixi, l'univers Pixi d'Alexis Poliakoff : au
  • Fragile: Murano, chefs-d'œuvre de verre de la Renaissance au XXIe siècle : du au
  • Les Étrusques : du au
  • Le Trésor de Naples, les joyaux de San Gennaro : du au . Première exposition de ces objets à l'étranger.
  • Les Borgia et leur temps De Léonard de Vinci à Michel-Ange :
  • David Kakabadzé, Passages :
  • Tout est art ? Ben au Musée Maillol : -
  • 21, rue La Boétie. Picasso, Matisse, Braque, Léger, Laurencin... Présentation du marchand d’art Paul Rosenberg : du au
  • Pop Art - Icons that matter Collection du Whitney Museum of American Art, New York : du au
  • Foujita. Peindre dans les années folles : du au
  • Giacometti Entre tradition et avant-garde : du au
  • La collection Emile Bürhrle : du au
  • Du Douanier Rousseau à Séraphine. Les grands maîtres naïfs : du au
  • Esprit es-tu là ? Les peintres et les voix de l'au-delà : du au

Administration[modifier | modifier le code]

  • Président et directeur : Olivier Lorquin
  • Vice-président : Bertrand Lorquin

Le musée est géré par l'organisme Culturespaces, créé par Bruno Monnier[2], depuis 2015. Culturespaces s'engage à concevoir deux expositions temporaires par an, gérer l’accueil du public et le parcours des collections permanentes, organiser la billetterie, les espaces commerciaux, boutique et café[2].

L'objectif étant de remettre en valeur les fondateurs du musée : Aristide Maillol et Dina Vierny[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le musée de Paris », museemaillol.com, consulté le 14 mai 2016.
  2. a et b « Le musée Maillol tombe dans l'escarcelle de Culturespaces », Télérama.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 30 octobre 2018)
  3. « Culturespaces prend pied au Musée Maillol », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 30 octobre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :