Moyemont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Moyemont
Moyemont
Vue depuis Saint-Genest
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Canton Charmes
Intercommunalité Communauté de communes de la Région de Rambervillers
Maire
Mandat
Patrice Herbé
2014-2020
Code postal 88700
Code commune 88318
Démographie
Gentilé Moyemontais, Moyemontaises
Population
municipale
221 hab. (2016 en diminution de 1,34 % par rapport à 2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 21′ 06″ nord, 6° 32′ 23″ est
Altitude 333 m
Min. 274 m
Max. 367 m
Superficie 12,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moyemont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moyemont
Liens
Site web Site municipal

Moyemont est une commune française située dans le département des Vosges en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Moyemontais[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Moyemont est une commune rurale entre Charmes et Rambervillers. Sur les 1 230 ha de son domaine, les forêts en occupent 622 - soit toute la moitié sud - et les prés 407. Le ruisseau du Habu et le ruisseau de devant Prays, tributaires de la Mortagne, s'écoulent vers le nord-est. Le village, bâti en étoile le long des routes, est à 7 km de Rambervillers et à 15 km de Portieux sur la départementale 32.

Communes limitrophes de Moyemont
Fauconcourt Hardancourt
Saint-Genest Moyemont Romont
Badménil-aux-Bois Padoux

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom du village vient de sa position élevée sur une petite colline (Medius Mons). On ne peut assigner de date certaine à la fondation de Moyemont. Il est cependant probable qu'il existait à l'époque gallo-romaine ; de nombreuses monnaies romaines y ont été trouvées. La voie romaine qui reliait Langres à Raon-l'Étape, le Donon et Strasbourg passait dans les bois de Moyemont.

En 1114, le lieu est mentionné sous le qualificatif de « seigneurie de Moyemont » appartenant au chapitre de Saint-Dié. En 1751, il dépendait du bailliage de Lunéville et en 1790 du district d’Épinal et du canton de Domèvre-sur-Avière. Au spirituel, Moyemont dépendait de la paroisse de Rambervillers, doyenné d’Épinal[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2014[modifier | modifier le code]

Mairie

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[3] :

  • total des produits de fonctionnement : 219 000 , soit 954  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 145 000 , soit 634  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 37 000 , soit 160  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 24 000 , soit 105  par habitant.
  • endettement : 155 000 , soit 675  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 13,44 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 10,03 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 24,58 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 40,90 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 17,50 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 mars 2012 Michel Pierson   Agriculteur
Démissionnaire
mai 2012 avril 2014 Gérard Villemin    
avril 2014 En cours Patrice Herbé    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2016, la commune comptait 221 habitants[Note 1], en diminution de 1,34 % par rapport à 2011 (Vosges : -2,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
369340393399423447461464436
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
440442449435414404409365357
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
335292295266250214188193170
1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2016 -
149146174206220220220221-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Pierre-ès-Liens.
  • L'église Saint-Pierre-ès-Liens :
Elle a été ravagée en 1370, puis en 1648. Le clocher a de nouveau été détruit en 1798. Les cloches actuelles ont été fondues par Thouvenot-Goussel à Blevaincourt en 1860.
  • Monument aux morts, carré militaire, carré de corps restitués aux familles[8],[9].
  • Fontaines et lavoirs[10],[11].
  • Le sentier écologique et botanique des 6-frères[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Urbain Joseph Colin, ecclésiastique[13].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]