Mercurol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mercurol
Mercurol
Le village et sa tour.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Valence
Canton Tain-l'Hermitage
Maire délégué Michel Brunet
Code postal 26600
Code commune 26179
Démographie
Gentilé Mercurolais, Mercurolaises
Population 2 245 hab. (2013)
Densité 108 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 04′ 37″ nord, 4° 53′ 30″ est
Altitude Min. 110 m
Max. 287 m
Superficie 20,82 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Mercurol-Veaunes
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 15.svg
Mercurol

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 15.svg
Mercurol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Mercurol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Mercurol

Mercurol est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes, devenue, le , une commune déléguée de la commune nouvelle de Mercurol-Veaunes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Larnage Chantemerle-les-Blés Chavannes
Veaunes
Rose des vents
Tain-l'Hermitage N Chanos-Curson
O    Mercurol    E
S
Tournon-sur-Rhône
Ardèche
La Roche-de-Glun Beaumont-Monteux

Mercurol appartient au canton de Tain-l'Hermitage (4 km).

Il est situé à 20 km au nord de Valence.

Les communes les plus proches sont Chanos-Curson, Veaunes, Chantemerle-les-Blés, Chavannes et Larnage.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Nom issu de statuettes, les Mercorioli honorant le dieu Mercure, censées protéger les voyageurs partant pour de longs périples.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2015 Michel Brunet[1] DVD Cadre

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 2 245 habitants, en augmentation de 5,8 % par rapport à 2008 (Drôme : 3,24 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8727707671 0351 1041 1981 1741 2721 266
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2561 2301 2741 2671 2541 1461 1321 1271 135
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0901 0151 002929969943923980947
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 -
8379071 0111 3131 6431 6702 1222 245-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Ruines du château de Mercurol.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale Sainte-Anne du XVIe siècle, de style roman, agrandie et restaurée au XIXe siècle.
  • Chapelle Saint-Pierre de Marnas, attestée dès 1015, restaurée entre 2000 et 2008.
  • Donjon circulaire et restes de courtine sur motte (2 fenêtres romanes). Le château ainsi que le seigneur de Mercurol sont attestés dès 1064.
  • Blanchelaine : ancienne maison forte construite vers la fin du XVe siècle.

Espaces verts et fleurissement[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune obtient le niveau « une fleur » au concours des villes et villages fleuris[6].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michèle Bois et Chrystèle Burgard, Fortifications et châteaux dans la Drôme, éditions Créaphis, 192 p, 2004

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mercurol sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 12 mars 2015).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  6. « Les villes et villages fleuris », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le 20 juillet 2014).