Veaunes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Drôme
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Drôme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Veaunes
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Valence
Canton Tain-l'Hermitage
Code postal 26600
Code commune 26366
Démographie
Population 293 hab. (2013)
Densité 70 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 05′ 05″ Nord, 4° 55′ 14″ Est
Altitude Min. 169 m – Max. 278 m
Superficie 4,19 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Mercurol-Veaunes
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 15.svg
Veaunes

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 15.svg
Veaunes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Veaunes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Veaunes

Veaunes est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes, devenue, le , une commune déléguée de la commune nouvelle de Mercurol-Veaunes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Veaunes est situé à 8 km à l'est de Tain-l'Hermitage (chef-lieu de canton), à 8 km au sud-ouest de Saint-Donat-sur-l'Herbasse et 17 km à l'ouest de Romans-sur-Isère.

C'est la commune la plus élevée du Canton de Tain l'Hermitage (272 m).

Depuis le point haut devant l'ancienne mairie, un large paysage se dégage (table d'orientation) avec en premier plan les collines de la drôme des collines et au-delà les Monts du matin, la chartreuse et le Vercors. Les clochers de 7 communes y sont visibles et par beau temps, l'on y distingue le Mont-Blanc.

Les communes limitrophes sont Chavannes, Chanos-Curson, Mercurol, Chantemerle-les-Blés et Clérieux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fief des seigneurs de Veaunes dont le blason est encore visible en mairie.

Nom le plus ancien connu : Villa VEDENA qui laisse entrevoir une origine antique (Villa Romaine ... non localisée). VEDENA, tout comme la commune de VEDENE dans le Vaucluse : "racine pré-celtique *ved à l'origine obscure mais signifiant vraisemblablement "hauteur", "Le suffixe *ENA traduit plutôt notre « celle qui ... a ... ».

La commune (collectivité territoriale) de Veaunes a fait l'objet d'une procèdure de "commune nouvelle" avec la commune de Mercurol. Cette procédure a vu la naissance de la commune nouvelle de Mercurol-Veaunes, Veaunes restant "commune déléguée de cette nouvelle entité.

En septembre 1221, Guillaume Gratepaille et Roger de la famille de Clérieu achètent à Raymond de Charmes la justice de Veaunes et ils lui donnent en contrepartie la maison forte de Veaunes et ses dépendances en fief libre.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2015 Alain Sandon[1] DVG Retraité

À la suite de la création de la commune nouvelle de Mercurol-Veaunes le 1er janvier 2016, Monsieur Alain Sandon, est devenu maire délégué de Veaunes.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 293 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
226 219 252 267 302 311 294 322 324
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
341 302 300 290 287 284 272 282 282
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
256 229 232 211 194 159 160 161 180
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 -
175 149 118 134 193 220 271 293 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Veaunes a un puits du XVIIe siècle ou XVIIIe siècle et une orangerie du début du XIXe siècle.
Le lavoir communal construit en 1896 au bord du ruisseau « La Veaune », récemment restauré.

Un magnifique puits avec un toit d'une lauze monolithique se trouve dans la cour proche de l'église (ex jardin du presbytère).

La commune a été le lieu d'accueil d'un Télégraphe de Chappes sur la ligne Lyon-Toulon. Celui-ci était localisé sur le Mont-Laurent à la limite avec la commune de Chanos-Curson. Il faisait le relais entre les télégraphe de Bren et de Chateauneuf-sur-Isère.

Une boucle de randonnée permet, en partant de la table d'orientation face à l'ancienne Mairie (parking salle des fêtes) de rejoindre la rivière de la Veaunes et le Lavoir en passant par le Mont-Laurent.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Veaunes sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 12 mars 2015).
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2008, 2013.