Le Petit Prince (film, 2015)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Petit Prince
Réalisation Mark Osborne
Scénario Irena Brignull
Bob Persichetti
d'après Antoine de Saint-Exupéry
Pays d’origine Drapeau de la France France[1][réf. non conforme]
Genre animation
Durée 106 minutes
Sortie 2015


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Petit Prince (autre titre original : The Little Prince) est un film d'animation français réalisé par Mark Osborne, co-écrit par Bob Persichetti et Irena Brignull et sorti en 2015. Il est adapté du livre éponyme d'Antoine de Saint-Exupéry.

Ce film combine deux techniques d'animation : les images de synthèse (par ordinateur) et l'animation en volume.

En 2016, Le Petit Prince reçoit le César du meilleur film d'animation.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'idée des deux scénaristes : Bob Persichetti et Irena Brignull, imagine ce qu'est devenu l'aviateur, aujourd'hui, quand il a rencontré le Petit Prince, durant une panne dans le désert quand il était jeune. L'aviateur, n'a ni nom, ni métier, tout comme le Petit Prince et tout comme la petite fille qu'on ne connaîtra que sous le numéro de 017, celui de sa candidature à l'académie de Werth et tout comme sa mère, dont le mari n'existe absolument pas.

En fait, l'aviateur n'est pas parvenu à s'adapter à la nouvelle société dans laquelle les personnages sont désormais tous, complètement conditionnés par cette « post-modernité », où chacun doit être codé selon des schémas urbains et sociaux très précis. Le scénario ne montrent aucun perdant sauf ceux qui ont échoués à l'examen comme la petite fille. Celle-ci, bien, qu'étant secouée par son échec, n'est pas réellement détruite et reste intéressée par le réel. Dans ce monde, chacun semble avoir un parcours qui se déroule en ligne droite, toutes parallèles, comme l'incarne parfaitement la mère de cette petite fille, dont on ne connaît rien également. L'univers de ce film est parfait, les émotions paraissent inexistantes, rien ne dépasse, les rues sont droites et les arbres carrés. Les maisons ressemblent à des cubes et sont toutes identiques. L'ordre de cette organisation « idéale » est conçue pour s'opposer au chaos du désordre de l'aviateur, dont la vie est pleine de fantaisie, de vie, de couleurs, de formes et d'imagination, et qui se trouve être inopinément le voisin de la petite fille et de sa maman. Ces deux univers devaient se télescoper.

Poussée par sa mère extrêmement occupée et organisée, une petite fille se prépare à pouvoir entrer dans une célèbre école reconnue du monde des adultes : l'Académie Werth. Son voisin, un vieil aviateur fantasque, s'immisce par accident dans sa vie très réglée, mais finit par la séduire par sa fantaisie et sa fascination des étoiles. Il lui raconte une histoire qui lui est arrivée lors d'une panne dans le désert du Sahara : celle-ci l'avait mis au contact d'un drôle de bonhomme, le Petit Prince, descendu de B 612, sa minuscule planète.

La petite fille, livrée à elle même, toute la journée, durant ses vacances, se retrouve à préparer son deuxième essai à cette académie. Elle suit, méticuleusement le plan élaboré par sa mère qui travaille toute la journée, elle aussi, quand, soudain, une hélice, mal remontée, celle de l'avion de son voisin, est violemment projetée et dévaste une grande partie de la maison, en épargnant la petite fille miraculeusement. Cet « incident » va conduire cette dernière à découvrir un univers, un passé, une histoire extraordinaire, un homme aventurier et affectueux, des étoiles merveilleuses et à partir dans une aventure, avec le renard pour compagnon, pour changer le monde et libérer le Petit Prince du méchant businessman.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

L'équipe du film — le réalisateur accompagné d'une partie des acteurs assurant les voix dans les versions française, anglaise et japonaise — au festival de Cannes 2015.

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Conception du film[modifier | modifier le code]

Voix[modifier | modifier le code]

Dans les premières années de la production, le fils et la fille du réalisateur Mark Osborne, Riley et Maddie ont aidé en fournissant des voix témoins pour les rôles du Petit Prince et de la Petite Fille dans la version originale. Sa fille a grandi et sa voix a commencé à changer. Elle a donc dû être remplacée par Mackenzie Foy, qui avait 12 ans à l'époque. Le fils de Osborne, Riley, a été maintenu sur la voix du Petit Prince parce qu'ils n'ont jamais trouvé quelqu'un qui fasse un meilleur travail que lui[2]. La distribution originale anglophone a été annoncée en [3]. La distribution francophone l'a été en lors de la sortie de la bande-annonce française[4]. Marion Cotillard prête sa voix à la Rose dans deux versions[5].

Musique[modifier | modifier le code]

Hans Zimmer compose la musique du film[6].

Camille écrit et interprète trois chansons pour le film.

On peut entendre également des chansons de Charles Trenet (Boum !, Quand j'étais petit… je vous aimais) dans la maison de l'aviateur.

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Dans l'ensemble, le film reçoit un accueil positif.

Le site d'Allociné propose une moyenne de 3,4/5 basée sur 29 critiques presse[7]. Les spectateurs lui donnent une moyenne de 4,2/5 basé sur les critiques spectateurs[8].

Sur le site de Metacritic il obtient un Metascore de 70/100 basé sur 6 avis[9].

Le site de Rotten Tomatoes lui donne un taux d'approbation de 95% basé sur 21 votes[10].

Box-office[modifier | modifier le code]

En France, le , Le Petit Prince cumule 931 000 entrées en France[11],[12] dont 18 148 entrées à Paris[12]. Après 18 semaines d'exploitation, le film est un franc succès commercial puisqu'il atteint un total de 1 933 690 entrées en France[13].

Le Petit Prince connaît une excellente carrière au box office hors de France et devient le film d'animation français le plus vu dans les salles étrangères avec près de 18 millions d'entrées dans une soixantaine de pays début , dont un succès notable en Italie où il rassemble 1,5 million d'entrées[14].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1].
  2. a et b (en) « Press Kit: The Little Prince » [PDF], sur festival-cannes.com.
  3. a et b (en) « James Franco, Rachel McAdams, Jeff Bridges Among Voice Stars for 'Little Prince' (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter, 3 juin de 2013 (consulté le ).
  4. « Le Petit Prince : une première bande-annonce délicate », sur Le Figaro, (consulté le ).
  5. « « Le Petit Prince » sur M6 : 7 infos sur l’adaptation du chef d’œuvre de Saint-Exupéry », sur Telez, .
  6. (en) « Hans Zimmer to Score ‘The Little Prince’ », Film Music Reporter, (consulté le ).
  7. « Critique Presse pour le film Le Petit Prince - AlloCiné », sur Allociné.com (consulté le ).
  8. « Critique du film Le Petit Prince - AlloCiné », sur Allociné.com (consulté le ).
  9. (en) « Le Petit Prince (2015) - Critic Reviews - IMDb », sur IMDb.com (consulté le ).
  10. (en) « The Little Prince (2015) - Rotten Tomatoes », sur RottenTomatoes.com (consulté le ).
  11. « Box Office Français du au  », sur Cine-directors.net, (consulté le ).
  12. a et b « The Little Prince (2015)- JPBox-Office », sur JPBox-Office.com, (consulté le ).
  13. Les entrées en France - Année 2015 sur le site jpbox-office.com.
  14. Une année 2015 record pour les films français d’animation à l’international, article sur Unifrance le . Page consultée le .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :