Mutuelle d'assurances du corps de santé français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mutuelle d'assurances du corps de santé français
logo de Mutuelle d'assurances du corps de santé français

Création 1935 (Sous la dénomination: Mutuelle confédérale des syndicats médicaux français)
Dates clés 1940 : Changement de nom pour : Mutuelle d’assurance des médecins français
1945 : Elle devient la Mutuelle du corps sanitaire français (MACSF).
Fondateurs Georges Vauzanges (et confrères)
Forme juridique Société d'assurance mutuelle
Slogan Ensemble, prenons soin de demain [1]
Siège social La Défense
Drapeau de la France France
Direction Stéphane Dessirier
Activité Assurance
Produits Assurance, épargne, financement, prévoyance, santé
Filiales Le sou médical
Libea
Effectif 1 664 (CDI, CDI et apprentis) à fin 2021
SIREN 775665631[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.macsf.fr

Chiffre d'affaires 2,261 Mds € en 2021
Résultat net 264 985 k€ en 2021[3]

La MACSF, Mutuelle d’assurance du corps de santé français, est une société d’assurance mutuelle française créée en 1935 et dont le siège social se situe à La Défense. Elle est le premier assureur des professionnels de santé[4] tant historiquement qu’en nombre de sociétaires.

Historique[modifier | modifier le code]

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Les prémices d’un groupe[modifier | modifier le code]

En 1897, à la suite d'une médiatique procédure judiciaire survenue après un tragique accouchement et intentée contre le Dr Laporte, le Concours médical crée Le Sou Médical, une ligue de protection et de défense professionnelle. Il s’agit pour chaque médecin, de donner « un sou par jour » pour assurer la défense de leur confrère.

En 1935, les membres de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), créent la Mutuelle confédérale d’assurances des syndicats médicaux français (MCASMF). L’objectif est d'assurer les professionnels de santé contre les accidents corporels et matériels ou engageant leur responsabilité civile. La CSMF accorde un prêt de 200 000 francs à la MCASMF pour la création d’un fonds d’établissement permettant de financer son lancement. Dans cet élan, la mutuelle est hébergée à la Domus Medica au 100 bis rue du Cherche-Midi, siège de la CSMF et de l’Ordre des médecins.      

La mutuelle réunit alors 308 adhérents. Le premier président est le Dr Pierre Dibos et le premier directeur est le Dr Astier. Le Dr Vauzanges est nommé administrateur délégué, fonction de contrôle et d'autorité morale.

Pour faire face à son développement, la mutuelle s'installe, en 1936, au 60 boulevard de la Tour Maubourg dans un immeuble appartenant à la CSMF.

En 1937, le Dr Vauzanges obtient l'arrêt de la collaboration avec les agents généraux et opte pour un réseau salarié. Le chiffre d'affaires chute en conséquence.

En mai 1938, le Dr Astier démissionne et se voit remplacé par M. Bois-Corjon. Le décret-loi du 14 juin 1938 menace la mutuelle d'un retrait d’agrément et de faillite. De ce fait, la CSMF accorde de nouveau un prêt de 100 000 francs à la mutuelle et lui permet de se redresser. Face au contexte de guerre et à la montée des périls, les archives sont déménagées à Brive-la-Gaillarde. Les services suivront en juillet 1939. Pendant ce temps, Mr Bois-Corjon et le Dr Vauzanges sont appelés au front, mais le Dr Vauzanges revient rapidement et est nommé directeur intérimaire puis directeur en 1941.

Le 15 décembre 1940, les statuts de la mutuelle sont modifiés. Elle devient la Mutuelle d’assurances des médecins français (MAMF). La dissolution des syndicats par le régime de Vichy oblige la mutuelle à prendre son indépendance, transférer son siège à Brive et entraîne la disparation de la CSMF. La gestion de la mutuelle devient plus difficile du fait de la division du pays en deux zones et de la diminution du personnel.

La mutuelle fait son grand retour à Paris en 1945, à la Domus Medica. Elle compte 10 000 adhérents et se veut la plus jeune mutuelle française. Elle se positionne à la 13ème place parmi les 27 mutuelles françaises. C’est en élargissant sa cible et son offre produits et en s’ouvrant à toutes les professions de santé qu’elle connait un essor. Les statuts de la MCASMF sont de nouveau modifiés, laissant place à la Mutuelle d’Assurances du Corps Sanitaire Français (MACSF).

Pour ses 25 ans, en 1960, la mutuelle comptabilise 15 000 adhérents et affiche un chiffre d'affaires de 637 millions de francs. Pour faire face à ce développement, elle s'installe au 135 rue de Grenelle, dans un nouvel immeuble mitoyen construit en copropriété avec la CSMF, grâce aux dommages de guerre.

L'émergence d'un groupe[modifier | modifier le code]

En 1967, Pierre Daneels présent à la mutuelle depuis 1946, en devient le directeur. Elle compte alors 43 000 adhérents pour un portefeuille de 100 000 contrats (sur 143 000 libéraux de santé). La mutuelle engage une profonde réforme administrative avec l'arrivée de l’informatique.

Un accord de coassurance est signé avec Le Sou Médical, devenue une mutuelle d’assurance spécialisée dans la couverture des risques responsabilité civile médicale et la protection juridique des médecins. Cette même année, la Mutuelle d'Assurance Vie des Professions Sanitaires (MAVPS) est créée par un groupe de chirurgiens-dentistes membres de la Confédération nationale des syndicats dentaires et adhérents à la mutuelle. L'activité s’étend à l'épargne retraite et la prévoyance. Le premier président est le Docteur Marc André Vignon.

En 1973, pour faire face à sa croissance, la mutuelle emménage dans un nouvel immeuble qu'elle fait construire à la place d'un ancien garage de cycles, au 20 rue Brunel, dans le 17e arrondissement de Paris.

En 1975, le cap des 100 000 sociétaires est dépassé. Les 50 ans de la mutuelle, en 1985, marquent l'entrée de la mutuelle au classement des 50 premières sociétés d’assurance de France avec plus de 200 000 sociétaires.

Le 1er janvier 1987, Pierre Daneels est remplacé par Gérard Valin. Le groupe Médi-Assurance est créé et se classe à la 22e place des assureurs français, en particulier grâce au développement de l'assurance vie.

En 1988, a lieu la création de MACSF financement, pour proposer des contrats de crédit-bail, des locations avec option d'achat et des crédits. Avec les mutuelles GMF, Macif et Maif, la mutuelle participe à la création de Darva, un système d'échange de données informatisé destiné aux métiers de l'assurance.

En 1989, le GSACM (Groupement des Sociétés d’Assurance à Caractère Mutuelle) change de nom pour s'appeler le Groupement des entreprises mutuelles d'assurance (Gema), le syndicat professionnel des mutuelles d'assurances sans intermédiaire et de leurs filiales, auquel la MACSF est adhérente.

Le 14 juin 1990, la Mutuelle d’Assurance du Corps Sanitaire Français devient la Mutuelle d’Assurances du Corps de Santé Français.

En raison de désaccords avec les conseils d'administration, Gérard Valin est révoqué en mai 1991. Il est remplacé par Jean-François Naud, jusqu'alors directeur de l'assurance vie, qui recrute trois nouveaux collaborateurs, Michel Dupuydauby (ex AXA) pour diriger les activités d'assurance, Francis Jouannau, chargé du développement, et Michel Ribault Ménetière (ex groupe Monceau) comme directeur financier. Ces hommes vont marquer la décennie, Jean-François Naud par l'utilisation des moyens de communication, Michel Dupuydauby par la modernisation des produits et des organisations, Michel Ribault Ménetière par une stratégie d'investissement (en particulier obligations convertibles) génératrice de taux performants en assurance vie et de plus-values considérables.

En 1993, MACSF assurances dépasse la barre très convoitée du milliard de francs de chiffre d’affaires. En raison des besoins en capital des activités vie, les activités de la MAVPS sont, en 1996, dissociées et réparties entre MACSF épargne retraite, filiale SA chargée de l'assurance vie, et MACSF prévoyance chargée de la prévoyance.

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Le développement du groupe[modifier | modifier le code]

Le 1er janvier 2001, Michel Dupuydauby est nommé directeur général des trois sociétés.

Le rapprochement entre Le Sou Médical et la MACSF se concrétise en 2003 par un déménagement à la Défense. Pour faire face à la croissance de ses effectifs (1 150 collaborateurs dont 800 à Paris), le personnel est réparti sur onze sites dont 14 000 m2 au Triangle de l’Arche. Le groupe intègre le classement des 20 premiers assureurs français et prend la première place en ratio de solvabilité.

En 2004, le groupe accueille la Mutuelle Française des Professions de Santé (MFPS), petite mutuelle santé créée dans les années 1960 à partir de sociétaires de la MACSF, qui se trouve en difficulté.

En 2005, le groupe se constitue en Société de Groupe d'Assurance Mutuelle (SGAM) composé de MACSF assurances, MACSF prévoyance, MACSF épargne retraite, Le Sou Médical, MFPS. Pierre-François Cambon est élu président, Michel Dupuydauby est nommé directeur général, Jean-Pierre Ansquer directeur général de MACSF prévoyance et de MACSF épargne retraite. Michel Dupuydauby est élu président de la ROAM et membre du bureau de la FFSA.

Le 1er octobre 2008, Marcel Kahn est recruté au poste de directeur général délégué de MACSF assurances et SGAM. La MACSF se place alors au 21e rang du secteur de l’assurance en France.

En 2009, le groupe MACSF crée une filiale, Libéa, SA qui propose aux professionnels libéraux ainsi qu'aux enfants de sociétaires de plus de 25 ans de bénéficier de la même qualité de service que leurs parents[5]. La même année, il acquiert l'ensemble immobilier Triangle de l'Arche, qui accueille son siège social, dans le quartier d’affaires de la Défense[6].

En 2010, la MACSF entre dans le top 30 des plus gros assureurs prévoyance en France en accédant à la 26e place[7].

En 2011, Marcel Kahn est élu Directeur général du groupe MACSF[8]. Il remplacera ensuite Michel Dupuydauby dans ses fonctions de président de la ROAM[9], membre du bureau FFSA, vice-président d'AMICE.

En mai 2014, Marcel Kahn est révoqué par les conseils d'administration et démis de tous ses mandats professionnels. Stéphane Dessirier est nommé directeur général du groupe. Philippe Eveilleau est nommé président de MACSF SGAM, en remplacement de M. Gilbert Pioud, Xavier Laqueille est nommé président de MACSF assurances[10].

En 2017, a lieu la fusion-absorption du Sou Médical par MACSF assurances et en 2019, celle de MFPS par MACSF assurances.

Activités[modifier | modifier le code]

Produits et services[modifier | modifier le code]

La MACSF propose diverses solutions d'assurance dédiées aux professionnels de santé et à leurs proches pour les accompagner dans leur vie privée et professionnelle, de leurs études à leur retraite[réf. nécessaire].

Gouvernance  [modifier | modifier le code]

Depuis sa création, le groupe MACSF est dirigé par des professionnels de santé élus issus des différentes sensibilités du corps médical. Porté par des valeurs mutualistes centrées sur les attentes et les besoins de ses sociétaires, il œuvre sans actionnaire ni capital à rémunérer. La MACSF appartient en totalité à ses sociétaires[réf. nécessaire]. Chaque année, tous les sociétaires sont appelés à voter sur les résolutions proposées par le Conseil d'administration.

Structure et filiales[modifier | modifier le code]

Structure actuelle[modifier | modifier le code]

Groupe MACSF
Forme juridique Date de création Clientèle visée Produits commercialisés
MACSF assurances Société d'assurance mutuelle
régie par le code des assurances
1935 Assurances IARD

Assurance responsabilité civile professionnelle

et protection juridique

Aide financière en cas de décès

MACSF prévoyance Société d’assurance mutuelle
régie par le code des assurances
1996 Personnes physiques ou morales
dont l’activité est en relation avec la santé
Prévoyance :
Contrats emprunteur
Couvertures de prêt
Garantie des accidents de la vie
Complémentaire santé
MACSF épargne retraite Société anonyme
régie par le code des assurances
1996 Contrats d'assurance-vie

Produits d'épargne-retraite (Madelin, PERP, PER)

MACSF financement Société anonyme à Directoire
& Conseil de surveillance
1988 Crédit-bail
Location avec option d'achat
Crédits
MACSF Libéa Société anonyme
régie par le Code des assurances
2009 Professions libérales
Enfants de sociétaires MACSF
Personnes n'exerçant plus d'activité médicale

Proches de professionnels de santé

Ensemble des produits MACSF
MACSF ré Société anonyme de droit luxembourgeois 2008 Réassurance

La solidarité financière et la coordination entre les entités du groupe sont assurées par la SGAM MACSF, créée en 2005.

Le groupe comprend également diverses filiales immobilières (gestion du siège du groupe, gestion de résidences étudiantes, résidences services séniors...)[11].

Anciennes filiales[modifier | modifier le code]

  • Le Sou Médical : société médicale d'assurances foncée en 1897 et spécialisée en assurance responsabilité civile professionnelle, absorbée en 2017 par MACSF Assurances[12]
  • Mutuelle française des professions de santé (MFPS) : mutuelle de santé fondée en 2004 et spécialisée dans les assurances santé et prévoyance pour les professionnels de santé salariés ou hospitaliers, absorbée en 2019 par MACSF Assurances[13].

Slogans[modifier | modifier le code]

2010 : « Notre vocation, c’est vous »[14]

2021 : « Ensemble, prenons soin de demain »

Sponsoring sportif[modifier | modifier le code]

L'IMOCA MACSF, au départ de la Vendée Arctique 2022, le 12/06/22

Le groupe MACSF est engagé dans la voile de compétition depuis 1979, année où il devient sponsor pour la première fois en soutenant Olivier Moussy, étudiant en médecine voulant devenir skipper professionnel et qui participera à la Solitaire du Figaro

En 2010, la MACSF s’engage auprès de l’association Ilehandi pour le projet Windincap[15] qui vise à parcourir l’Europe du Sud sur un catamaran conçu pour accueillir des personnes en situation de handicap.

En 2015, la MACSF soutient le skipper Bertrand de Broc avec le projet Voile MACSF sur trois ans et participe pour la première fois au Vendée Globe en 2016[16].

En 2019, la MACSF s'engage avec la skipper Isabelle Joschke et son team manager Alain Gautier, vainqueur du Vendée Globe 1992[17]

En 2020, Isabelle Joschke  participe au Vendée Globe avec l’IMOCA MACSF. Cette même année, le partenariat entre la skipper et la mutuelle est reconduit jusqu’au Vendée Globe 2024, pour une durée de 5 ans[18].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.macsf.fr/ensemble-prenons-soin-de-demain
  2. Système national d'identification et du répertoire des entreprises et de leurs établissements, (base de données)Voir et modifier les données sur Wikidata
  3. rapport annuel
  4. Code Rhapsodie, « Le groupe MACSF », sur MACSF.fr/groupe (consulté le )
  5. ESTELLE DURAND, « Libéa prend ses marques », sur argusdelassurance.com, L'Argus de l'Assurance, (consulté le ).
  6. ESTELLE DURAND, « MACSF s’offre un grand cru bordelais », sur argusdelassurance.com, L'Argus de l'Assurance, (consulté le ).
  7. Isabelle Danton, « Le top 30 de la prévoyance 2011 », sur argusdelassurance.com, L'Argus de l'Assurance, (consulté le ).
  8. Yona Helaoua, « Nomination : Marcel Kahn devient directeur général de MACSF SGAM », sur News Assurances Pro, (consulté le )
  9. « Présidence de la ROAM : Marcel Kahn succède à Olivier Désert », L'Argus de l'Assurance,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. admin, « Réorganisation à la tête de la MACSF », sur Le Revenu, (consulté le )
  11. « Rapport sur la solvabilité et la situation financière 2018 », sur macsf.fr, (consulté le )
  12. « Décision n° 2017-C-48 du 12 octobre 2017 portant approbation du transfert, par voie de fusion-absorption, du portefeuille de contrats d'une société d'assurance », sur Légifrance, (consulté le )
  13. « Décision n° 2019-C-57 du 15 novembre 2019 portant approbation du transfert, par voie de fusion-absorption, du portefeuille d'opérations d'une mutuelle », sur legifrance.gouv.fr (consulté le )
  14. Estelle Durand, « La MACSF s'offre une nouvelle signature », sur Argus de l'assurance, (consulté le )
  15. « Accessibilité : La MACSF partenaire du projet Windincap », sur News Assurances (consulté le )
  16. « Actualités - Un 4e Vendée Globe pour Bertrand de Broc - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le )
  17. Publié par ScanVoile, « MACSF s'engage aux côtés d'Isabelle Joschke : "Ce sera ma première participation au Vendée Globe !" - IMOCA » (consulté le )
  18. Publié par ScanVoile, « La MACSF et Isabelle Joschke poursuivent l’aventure, cap sur le Vendée Globe 2024, "avec cet IMOCA que nous allons faire évoluer " » (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative aux organisationsVoir et modifier les données sur Wikidata :