Maurice Simon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un musicien image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un musicien français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simon.
Maurice Simon
Description de cette image, également commentée ci-après

Maurice Simon

Informations générales
Nom de naissance Maurice Simon
Naissance
Bellême (Orne)
Décès (à 62 ans)
Mortagne-au-Perche (Orne)
Activité principale professeur de musique et compositeur
Genre musical musique classique
Instruments piano
orgue
violon

Maurice Simon est un musicien, organiste et compositeur né le 15 janvier 1879 à Bellême (Orne) et mort le 14 mai 1941 à Mortagne-au-Perche (Orne).

Maurice Simon est l'oncle de Michel Simon (1923-1989), journaliste et grand résistant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aveugle, il perd la vue à l'âge de 7 ans à cause de la variole. Son père Ansbert Simon meurt alors qu'il n'a que 10 ans. Ses ancêtres originaires du canton de Bellême depuis le XVIe siècle exerçaient le métier de bordager et d'agriculteur. Son père et son grand-père étaient tous deux des cordonniers installés à Bellême.

Il apprend l'orgue à l’Institut national des jeunes aveugles, boulevard des Invalides à Paris.

Il épouse Françoise Gaulier le 30 septembre 1911 à Saint-Hilaire-lès-Mortagne (Orne). Le couple aura deux enfants : André et Rémi. Son épouse meurt en 1926 à l'hôpital psychiatrique de l'Orne à Alençon et Simon se retrouve seul avec ses deux enfants, âgés réciproquement de 12 et 6 ans. Il se remarie avec Germaine Méaunie le 4 janvier 1930 à la mairie du 7e arrondissement de Paris.

Son frère, Louis Simon, et la femme de celui-ci meurent respectivement à quelques années d'intervalle, laissant trois enfants mineurs orphelins en 1931 (dont Michel). Maurice Simon deviendra le tuteur de deux d'entre eux, René et Rolande.

Officier de l'Instruction publique et organiste titulaire de l'église Notre-Dame de Mortagne-au-Perche (Orne) et de l'église Saint-Sauveur de Bellême (Orne), il meurt le 14 mai 1941 à la suite d'une chute malencontreuse, alors qu'il venait de donner des leçons à ses élèves de Le Mêle-sur-Sarthe.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice de La Sizeranne, Les Aveugles utiles : accordeurs, professeurs, organistes, Hachette, 1881 (disponible sur Gallica)
  • Maurice de La Sizeranne, Les Aveugles, par un aveugle, Hachette, 1889 (disponible sur Gallica)

Liens externes[modifier | modifier le code]