Manhay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Manhay
Manhay
L'église
Blason de Manhay
Héraldique
Drapeau de Manhay
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Marche-en-Famenne
Bourgmestre Pascal Daulne (MR)
Majorité Entente Communale
Sièges
Entente Communale
Construire
13
8
5
Section Code postal
Dochamps
Grandmenil
Harre
Malempré
Odeigne
Vaux-Chavanne
6960
6960
6960
6960
6960
6960
Code INS 83055
Zone téléphonique 084 et 086
Démographie
Gentilé Manhaytois(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
3 463 ()
50,45 %
49,55 %
29 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
23,35 %
60,73 %
15,92 %
Étrangers 3,62 % ()
Taux de chômage 10,89 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 12 028 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 17′ 29″ nord, 5° 39′ 33″ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
119,81 km2 (2005)
30,00 %
60,39 %
6,52 %
3,10 %
Localisation
Localisation de Manhay
Situation de la commune dans l'arrondissement de Marche-en-Famenne et la province de Luxembourg

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Manhay

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Manhay
Liens
Site officiel manhay.be

Manhay [man(h)ɛ][1] (en wallon Manhé) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Luxembourg, ainsi qu’une localité où siège son administration.[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

L’implantation se situe dans la petite commune verdoyante de Manhay et se veut familiale. Les élèves sont accueillis dès la première année maternelle pour poursuivre une scolarité qui peut les conduire jusqu’à la 6 ème année de l’enseignement secondaire ( Dans l’enseignement professionnel : menuiserie, mécanique d’entretien, services sociaux) Au 1er degré de l’enseignement secondaire, c’est l’enseignement général et l’enseignement différencié que les élèves peuvent poursuivre sur le site de Vielsalm.

http://arvm.be/manhay.html

Freyneux

Description de la commune[modifier | modifier le code]

La commune de Manhay se trouve entièrement en Ardenne. 60 % du territoire est couvert par la forêt. Le secteur primaire (agriculture - sylviculture) occupe environ 30 % de la population active de la commune. L'altitude varie de 180 mètres (Roche-à-Frêne) à 643 mètres (bois près de la Baraque de Fraiture). L'Aisne prend sa source dans la commune sur le plateau des Tailles, entre dans la commune d'Érezée puis fait de nouveau un bref passage dans la commune à Roche-à-Frêne.

L’autoroute E25 traverse la partie orientale de la commune du nord au sud. Les sorties 48bis, 49 et 50 se situent chaque fois à la limite de la commune.


Localités[modifier | modifier le code]

La commune de Manhay compte 6 sections, dont toutes sauf Vaux-Chavanne comportent plusieurs villages ou hameaux:

Il existe donc aussi un village nommé Manhay, qui a donné son nom à la commune mais qui n'est pas une section mais une localité située dans la section de Grandménil.

Lamorménil

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune est délimitée au nord et à l’est par la province de Liège.

Communes limitrophes de Manhay
Durbuy Ferrières · Stoumont
Érezée Manhay Lierneux
Rendeux La Roche-en-Ardenne Vielsalm
Houffalize

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Manhay.svg
La commune possède des armoiries.
Blasonnement : D’argent à une tête-et-col de cerf de sable accostée et soutenue de trois losanges d’azur, au chef de gueules à trois feuilles de chêne d’or posées en pal et rangées.
  • Délibération communale : 3 octobre 1995
  • Arrêté de l'exécutif de la communauté : 28 mars 1996
Source du blasonnement : Lieve Viaene-Awouters et Ernest Warlop, Armoiries communales en Belgique, Communes wallonnes, bruxelloises et germanophones, t. 2 : Communes wallonnes M-Z, Communes bruxelloises, Communes germanophones, Bruxelles, Dexia, .



Démographie[modifier | modifier le code]

Elle comptait, au , 3 550 habitants (1 843 hommes et 1 707 femmes)[2], soit une densité de population de 29,61 habitants/km2 pour une superficie totale de 119,91 km2.

Le graphique suivant reprend sa population résidente au 1er janvier de chaque année :

Les chiffres des années 1846, 1900 et 1947 tiennent compte des chiffres des anciennes communes fusionnées.

Situation du village[modifier | modifier le code]

Le village de Manhay qui n'était donc pas une commune avant la fusion des communes se situe au carrefour de plusieurs routes nationales : la N.30 (Liège-Bastogne), la N.806 (Manhay-Bomal) et la N.651 (Manhay-Basse-Bodeux). On y trouve la maison communale, une école secondaire (l'Athénée Royal de Manhay-Vielsalm) et plusieurs commerces.

Habitants célèbres[modifier | modifier le code]

  • Jean-Théodore-Hubert Jacques est né à Dochamps en 1799. Secrétaire communal dès 1814, puis receveur de plusieurs communes et fonctionnaire provincial, il est désigné en 1830 par Charles Rogier pour exercer les fonctions de commissaire de district de Marche-en-Famenne. Élu membre du Congrès national, il en sera le dernier survivant à son décès intervenu en 1894. Il siège encore à la Chambre de 1831 à 1833 et de 1848 à 1857, tout en occupant le poste de commissaire d'arrondissement de Marche de 1830 à 1848 et de conseiller provincial du Luxembourg de 1836 à 1848[3].
  • Antoine Duquesne (1941-2010), ancien Ministre d'Etat originaire de la commune, en fut également le bourgmestre.
  • Le chanteur et musicien rock flamand Daan y a élu domicile. Un de ses albums (2009) est intitulé Manhay en hommage à la commune.
  • Olivier Werner, joueur de football, est originaire de Manhay.
À Grandménil, le char allemand vestige de la bataille des Ardennes (1944).

Économie[modifier | modifier le code]

Transports en commun: La commune est notamment desservie par le bus 1011 Liège - Bastogne - Arlon - Athus.

En 2001, la commune a vu naître, dans l'ancien ermitage Saint-Antoine à Fays (Harre), un centre d'accueil pour demandeurs d'asile de la Croix-Rouge.

En 2013 soit 68 ans après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, la commune a enfin reçu de l'État belge les dommages de guerre auxquels elle avait droit. Elle a reçu plus de 6 millions d'euros[4].

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Le Parc Chlorophylle, parc récréatif consacré au milieu forestier, se trouve à Dochamps.


Sécurité et secours[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la zone de police Famenne-Ardenne pour les services de police, ainsi que de la zone de secours Luxembourg pour les services de pompiers. Le numéro d'appel unique pour ces services est le 112.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Peeters, Louvain-la-Neuve, 1994, p. 105.
  2. http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/fr/pop/statistiques/stat-1-1_f.pdf
  3. Sources : Archives de l'État à Saint-Hubert, Fonds du commissariat d'arrondissement de Marche.
  4. http://www.lameuse.be/690562/article/regions/luxembourg/actualite/2013-03-25/manhay-dommages-de-guerre-enfin-payes

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]