Parc Chlorophylle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chlorophylle (homonymie).

Parc Chlorophylle
Ancien nom Safari parc Dochamps
Ouverture
Superficie 9 ha
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Province Province de Luxembourg
Ville Dochamps (Manhay)
Propriétaire Commune de Manhay et Idelux
Type de parc Parc à thème
Site web parcchlorophylle.com
Coordonnées 50° 14′ 27″ nord, 5° 35′ 52″ est

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Parc Chlorophylle

Le Parc Chlorophylle est un parc à thème belge consacré au milieu forestier situé à Dochamps (commune de Manhay) en province de Luxembourg.

Histoire[modifier | modifier le code]

À Dochamps, le premier parc safari de Belgique est inauguré en 1972. Safari parc Dochamps présente des lions et des singes qui déambulent en toute liberté parmi les véhicules des visiteurs roulant à vitesse très réduite ou même parfois stoppées par la présence d'un de ces animaux sur le capot ou le toit du véhicule. Mais à partir de 1980, ce parc ferme et est laissé à l'abandon[1].

En 1995 éclot l'idée d'un parc dont le thème est la forêt. La Commune de Manhay et Idelux imaginent le concept du parc en se basant sur ce qui existe déjà en Écosse[2].

Après plusieurs contestations, ce parc est inauguré le dans le massif forestier ardennais sur le site du Safari parc Dochamps[3].

La réalisation du parc se chiffre à hauteur de 2,1 millions d’euros. La première année, la fréquentation attendue est de 30 000 visiteurs, ils sont 23 000 en fin de saison. La deuxième année, ils sont plus de 40 000 visiteurs. 2007 est une année record avec 49 250 visiteurs.

Le Commissariat général au Tourisme de Wallonie a décerné le label 5 soleils (note maximale) au Parc Chlorophylle, le 26 juillet 2012[4].

Description[modifier | modifier le code]

Assemblage en bois : Combat de coléoptères au Parc Chlorophylle

La thématique du parc est la découverte de la forêt, de sa flore et de sa faune sous des aspects pédagogiques, ludiques et artistiques. Une trentaine d'animations sont réparties le long d'un sentier de près de trois kilomètres. Parmi lesquelles, on découvre un tunnel végétal sensitif, une coupe du sous-sol, des plans de terriers et de cachettes souterraines, une passerelle découverte dans la cime des arbres, la coupe d'un tronc d'arbre racontant son âge, une pyramide alimentaire géante, des jeux autour des performances de certains animaux, un module sur l'homme et la forêt au cours de l'histoire, un amphithéâtre naturel mettant en scène les contes et légendes et des explications ludiques sur la filière bois et sur le bois dans la vie d'aujourd'hui. Les noms de nombreuses espèces végétales (principalement des arbres) sont repris sur de petits panneaux explicatifs. Par contre, aucun animal ne se trouve en captivité dans ce parc.

Le concept est d'expliquer la nature aux plus jeunes. Mêler l'apprentissage et l'amusement[5]. Les artistes Jean-Claude Servais et Jean-Marie Winants ont contribué à la décoration du parc ainsi que Daniel Steenhout qui réalisa un assemblage artistique en bois représentant un combat entre deux coléoptères. Deux des attraits principaux du Parc Chlorophylle sont la passerelle qui relie la cime des arbres et une plaine de jeux thématisée sur la forêt.

Visite[modifier | modifier le code]

Le parc est ouvert de la mi-mars à la mi-novembre. Il est accessible depuis la sortie 50 de l'autoroute E 25 Liège - Luxembourg.

Le Parc Chlorophylle reçoit en moyenne la visite de 45 000 personnes par an. Principalement des visites en famille ou des groupes scolaires.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « 1972: ouverture du premier parc safari de Belgique », sur 1000ansdochamps.be (consulté le 5 février 2014)
  2. Nicolas Druez, « Manhay Sur le site de l'ancien Safari Un parc forestier à Dochamps ? Distraire ne suffit pas », sur Le Soir, (consulté le 5 février 2014)
  3. Nadia Lallement, « Parc du Hambeu à Dochamps: un vent de contestation », sur La Dernière Heure, (consulté le 5 février 2014)
  4. Nadia Lallement, « Un parc 5 soleils », sur La Dernière Heure, (consulté le 5 février 2014)
  5. Nicolas Druez, « Manhay Le parc forestier «.Chlorophylle.» ouvre ses portes en juin La nature expliquée aux petits », sur Le Soir, (consulté le 5 février 2014)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]