Maisoncelles-la-Jourdan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jourdan.

Maisoncelles-la-Jourdan
Maisoncelles-la-Jourdan
L'église Saint-Amand.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Vire
Canton Vire
Intercommunalité Communauté de communes Intercom de la Vire au Noireau
Commune Vire Normandie
Statut Commune déléguée
Maire délégué Guy Vélany
2014-2020
Code postal 14500
Code commune 14388
Démographie
Gentilé Maisoncellais
Population 448 hab. (2016)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 48′ 02″ nord, 0° 50′ 59″ ouest
Altitude Min. 173 m
Max. 289 m
Superficie 13,54 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Vire Normandie
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
Maisoncelles-la-Jourdan

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
Maisoncelles-la-Jourdan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Maisoncelles-la-Jourdan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Maisoncelles-la-Jourdan

Maisoncelles-la-Jourdan est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Vire Normandie.

Elle est peuplée de 448 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Maisoncelles-la-Jourdan est au sud du Bocage virois. Au sud, la commune est limitrophe du département de la Manche. Son bourg est à 6 km au sud-est de Vire, à 12 km au nord-ouest de Tinchebray et à 13 km au nord-est de Sourdeval[1].

Son bourg est relié à Vire par la route départementale 175 qui dessert également Truttemer-le-Grand et Truttemer-le-Petit. S'y raccordant, la D 218 permet, au sud-ouest, de rejoindre La Lande-Vaumont. L'Autoroute A84 est accessible à 33 km à Villedieu-les-Poêles en direction de Rennes et à 34 km à Coulvain en direction de Caen.

Le territoire est bordé à l'est et au nord par la Vire qui prend sa source deux kilomètres plus au sud, et à l'ouest par l'un de ses premiers affluents, le ruisseau de Maisoncelles.

Le point culminant (289/290 m) se situe au sud, près de la limite de département, sur la D 86. Le point le plus bas (173 m) correspond à la sortie de la Vire du territoire, au nord-ouest. La commune est bocagère.

Communes limitrophes de Maisoncelles-la-Jourdan[2]
(comm. nouv. de Vire Normandie)
Saint-Germain-de-Tallevende-la-Lande-Vaumont
(comm. nouv. de Vire Normandie)
Roullours
(comm. nouv. de Vire Normandie)
Truttemer-le-Grand
(comm. nouv. de Vire Normandie)
Saint-Germain-de-Tallevende-la-Lande-Vaumont
(comm. nouv. de Vire Normandie)
Maisoncelles-la-Jourdan Truttemer-le-Grand
(comm. nouv. de Vire Normandie)
Saint-Germain-de-Tallevende-la-Lande-Vaumont
(comm. nouv. de Vire Normandie)
Chaulieu (Manche) Chaulieu (Manche)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme est attesté sous la forme Maisoncellae en 1158[3]. Il est issu du bas latin mansionica, « maison »[4], lui-même issu du latin mansio. Jourdan est un patronyme[4], introduit par l'article défini la qui en ancien français, avait valeur de démonstratif[5] : « celle de Jourdan ».

Le gentilé est Maisoncellais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le jeudi 15 mai 1828, à 10 h 15, la foudre touche l'église de Maisoncelles, provoquant la chute d'une partie du clocher sur la nef, en pleine célébration de la messe, et tuant huit personnes, dont le maire, M. Viel de Maisoncelles, et en blessant une cinquantaine[6]. Les registres d'état-civil contiennent les actes de décès des huit victimes. Il s'agit de François Germain Vautier, 71 ans, laboureur, Marie Jeanne Françoise Lemonnier, 40 ans, Marie Anne Gabrielle Mauduit, 43 ans, Marie Jeanne Amand, 33 ans, Marie Jeanne Catherine Legueult, 36 ans, Charles Augustin Viel de Maisoncelles, 58 ans, écuyer, chef d'escadron, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, maire (décédé à 18 heures), Victoire Julie Emmée Lemonnier, 40 ans, et Marie Françoise Jacqueline Vincent, 60 ans.

Le , Maisoncelles-la-Jourdan intègre avec sept autres communes la commune de Vire Normandie[7] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Coulonces, Maisoncelles-la-Jourdan, Roullours, Saint-Germain-de-Tallevende-la-Lande-Vaumont, Truttemer-le-Grand, Truttemer-le-Petit, Vaudry et Vire deviennent des communes déléguées et Vire est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
  1828[6] M. de Maisoncelles    
         
1977 1989 Albert Quéruel    
1990 mars 2001 Yvette Degrenne    
mars 2001 mars 2014 Paul Mette SE Instituteur
mars 2014[8] décembre 2015 Guy Vélany SE Agent administratif
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal était composé de onze membres dont le maire et trois adjoints. Ces conseillers intègrent au complet le conseil municipal de Vire Normandie le jusqu'en 2020 et Guy Vélany devient maire délégué.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2016, la commune comptait 448 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2007, 2012, 2017, etc. pour Maisoncelles-la-Jourdan[9]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Maisoncelles-la-Jourdan a compté jusqu'à 1 026 habitants en 1846.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8528178518198379079681 0261 009
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
854808779687657617610632592
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
543555515495490463492494461
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2016
475462460439443470470467448
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vue intérieure de l'église Saint-Amand.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  4. a et b René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 165
  5. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253247-9), p. 62
  6. a et b Charles-Louis Lesur, Annuaire historique universel pour 1828, Paris, Thoisnier-Desplaces, (lire en ligne), p. 213-214
  7. « Recueil des actes administratifs du 31 décembre 2015 » [PDF], sur le site de la préfecture du Calvados (consulté le 4 avril 2019).
  8. « Candidat par curiosité, Guy Vélany est élu 1er édile », sur Ouest-france.fr (consulté le 9 avril 2014)
  9. Date du prochain recensement à Maisoncelles-la-Jourdan, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 .
  12. « Pupitre en pierre », notice no PA00111517, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Mérézo Normandie (Chambre de commerce et d'industrie de région Haute-Normandie) - Revue de presse, Caen, 24 juin 2011 » (consulté le 18 novembre 2013)
  14. « Caen.maville.com (Ouest-france) - Le bison prend la place des vaches normandes » (consulté le 20 décembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :