Vaudry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vaudry
Vaudry
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Vire
Canton Vire
Intercommunalité Communauté de communes Intercom de la Vire au Noireau
Commune Vire Normandie
Statut Commune déléguée
Maire délégué Annie Bihel
2014-2020
Code postal 14500
Code commune 14730
Démographie
Gentilé Vaudricien
Population 1 437 hab. (2016)
Densité 121 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 27″ nord, 0° 51′ 15″ ouest
Altitude Min. 106 m
Max. 261 m
Superficie 11,89 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Vire Normandie
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
Vaudry
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
Vaudry
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Vaudry
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Vaudry
Liens
Site web commune-vaudry.fr

Vaudry est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Vire Normandie.

Elle est peuplée de 1 437 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Située en Bocage virois, la commune de Vaudry est limitrophe à l'est de Vire, la partie sud-ouest du territoire étant un faubourg de la ville. L'atlas des paysages de la Basse-Normandie la place au cœur de l'unité du Bassin de Vire caractérisée par « un ancien bocage fortement dégradé par les mutations agricoles » et un « habitat dispersé […] de schiste aux toits d’ardoise »[1]. Son bourg est distant de 3 km du centre de Vire et est à 23 km à l'ouest de Condé-sur-Noireau.

Le bourg et le faubourg virois sont traversés par la route départementale no 512 (ancienne route nationale 812) qui les relie au centre de Vire à l'ouest et mène à Vassy et Condé-sur-Noireau à l'est. Le nord du territoire est traversé par la D 55 joignant Vire à Aunay-sur-Odon et à laquelle le bourg est relié par une départementale annexe. La D 524 (ancienne route nationale 24bis) reliant Vire à Tinchebray et Flers en direction de Paris parcourt le sud-ouest urbain. À l'ouest, la D 407, rocade de Vire, relie ces trois axes à la route de Caen, plus au nord, en évitant le centre de Vire. La gare de Vire, située sur la ligne Paris-Granville est à 3 km du bourg.

Vaudry est dans le bassin de la Vire qui délimite le territoire au sud-ouest, au pied des Monts de Vaudry. Son affluent, l'Allière traverse le nord de la commune où son propre affluent, la rivière du Maine, le rejoint en marquant la limite nord-est. Le ruisseau des Houlles, prenant sa source sur Roullours, traverse le sud-ouest urbain du territoire et la communauté de Blon et rejoint la Vire à la Croix des Monts, en limite ouest. Le partage des eaux entre le bassin de l'Allière et celui du ruisseau des Houlles est approximativement la route départementale 512 qui borde le sud du bourg.

Le point culminant (258/261 m) se situe au sud-est, près du lieu-dit la Noë, à la sortie du territoire, sur la départementale 512. Le point le plus bas (106 m) correspond à la sortie de l'Allière du territoire, au nord-ouest. En dehors du sud-ouest du territoire, périurbain de Vire, et du bourg, la commune est bocagère.

Le climat est océanique, comme dans tout l'Ouest de la France. La station météorologique la plus proche est Caen-Carpiquet, à 48 km, mais Granville-Pointe du Roc est à moins de 55 km[2]. Le Bocage virois s'en différencie toutefois pour la pluviométrie annuelle qui, à Vaudry, avoisine les 900 mm[3], supérieure à celle de Carpiquet mais parmi les plus faibles du Bocage virois.

Les lieux-dits sont, de l'ouest au sud-ouest, dans le sens horaire : Gaillon (à l'ouest), le Ronceret, la Morlière de Haut, la Morlière de Bas, le Bois Jean, la Lande, la Cavée, le Pont de Vaudry, le Bourg Jeanne, la Herbellière, la Groudière, Buain, Montisenger, la Rairie, la Herbellière (deux lieux-dits à ce nom) (au nord), le Pissot, la Burlière, la Hunellière, la Bichetière, Courtes (à l'est), la Thibaudière, la Gréardière, la Noë, la Lioudière, la Pevellière, la Croix Gaillon (au sud), le Fay, la Calloullière, la Martinière, le Bourg, la Beslière, l'Oulerie, le Gage, les Monts (faubourg de Vire) et Saint-Père[4].

Communes limitrophes de Vaudry[5]
(comm. nouv. de Vire Normandie)
Vire
(comm. nouv. de Vire Normandie)
Vire
(comm. nouv. de Vire Normandie)
Burcy
(comm. nouv. de Valdallière)
Vire
(comm. nouv. de Vire Normandie)
Vaudry Burcy (comm. nouv. de Valdallière),
Viessoix (comm. nouv. de Valdallière)
Vire (comm. nouv. de Vire Normandie),
Roullours (comm. nouv. de Vire Normandie)
Roullours
(comm. nouv. de Vire Normandie)
Roullours
(comm. nouv. de Vire Normandie)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Val Dairi en 1155, Valderium en 1198. Malgré l'attestation de 1155 qui aurait pu évoquer un vallon, l'origine du toponyme est attribuée à l'anthroponyme germanique Waldhar suffixé de -iacum/-acus[6],[7].

Le gentilé est Vaudricien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Vaudry intègre avec sept autres communes la commune de Vire Normandie[8] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Coulonces, Maisoncelles-la-Jourdan, Roullours, Saint-Germain-de-Tallevende-la-Lande-Vaumont, Truttemer-le-Grand, Truttemer-le-Petit, Vaudry et Vire deviennent des communes déléguées et Vire est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Candidats ou listes ayant obtenu plus 5 % des suffrages exprimés lors des dernières élections politiquement significatives :

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1946 1947 Léon Lepeltier    
1947 1983 Raymond Lepetit    
1983 juin 1995 Roger Fossey DVD Secrétaire de mairie
juin 1995 mars 2008 André Porquet   Cadre retraité
mars 2008[12] décembre 2015 Annie Bihel[13] PS Conseillère régionale
Pour les données antérieures, dérouler la boîte ci-dessous.

Le conseil municipal est composé de dix-neuf membres dont le maire et quatre adjoints[13]. Ces conseillers intègrent au complet le conseil municipal de Vire Normandie le jusqu'en 2020 et Annie Bihel devient maire délégué.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2016, la commune comptait 1 437 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Vaudry[16]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Vaudry a compté jusqu'à 1 883 habitants en 1946.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8227557741 2881 4921 5131 4821 4851 519
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5461 5581 6541 3731 5951 3991 2941 3401 307
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 3451 2641 2041 1021 2181 2141 2321 8831 705
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2016
1 4621 2911 2651 3911 4451 4491 5071 4861 437
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le bâtiment principal de Blon.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Label[modifier | modifier le code]

La commune est classée village fleuri (trois fleurs) au concours des villes et villages fleuris[22].

Sports[modifier | modifier le code]

L'Association sportive Vaudry-Truttemer fait évoluer deux équipes en division de district[23]. [24].

Le Tennis-club accueille les adeptes du sport de raquette.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les unités de paysage : Unité 4.4.1 - Le Bassin de Vire dans son écrin de hauteurs boisées » [PDF], sur basse-normandie.developpement-durable.gouv.fr, Dreal Basse-Normandie (consulté le 21 octobre 2015).
  2. Distances orthodromiques selon le site Lion 1906
  3. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (consulté le 15 décembre 2013) (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  4. « Vaudry » sur Géoportail.
  5. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  6. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  7. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-90546-180-2), p. 264
  8. « Recueil des actes administratifs du 31 décembre 2015 » [PDF], sur le site de la préfecture du Calvados (consulté le 27 novembre 2018).
  9. « Résultats des élections européennes 2014 », sur www.interieur.gouv.fr, ministère de l'Intérieur (consulté le 10 janvier 2015)
  10. « Résultats des élections législatives 2012 », sur www.interieur.gouv.fr, ministère de l'Intérieur (consulté le 10 janvier 2015)
  11. « Résultats de l'élection présidentielle 2012 », sur www.interieur.gouv.fr, ministère de l'Intérieur (consulté le 10 janvier 2015)
  12. « Distinction à Vaudry. Annie Bihel décorée de la légion d'honneur samedi », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 janvier 2015)
  13. a et b Réélection 2014 : « Second mandat pour Annie Bihel entourée de quatre adjoints », sur Ouest-france.fr (consulté le 5 avril 2014)
  14. La Manche libre, édition Vire, n°3304 du 29 mars 2008.
  15. « Liste des maires de la commune depuis la Révolution française à nos jours » (consulté le 20 janvier 2012)
  16. Date du prochain recensement à Vaudry, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 .
  19. a b c et d Le Patrimoine des Communes du Calvados, Vol. 2, Flohic Éditions, 2001, (ISBN 2-84234-111-2)
  20. « Œuvres mobilières à Vaudry », base Palissy, ministère français de la Culture
  21. « Couvent de Blon », notice no PA00111779, base Mérimée, ministère français de la Culture
  22. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris », sur villes-et-villages-fleuris.com (consulté le 27 novembre 2018)
  23. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – » (consulté le 21 octobre 2015)
  24. « AS Vaudry-Truttemer », sur Site officiel de la Ligue de Normandie (consulté le 27 novembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :