Mairie de Montrouge (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mairie de Montrouge
Image illustrative de l’article Mairie de Montrouge (métro de Paris)
Localisation
Pays France
Ville Montrouge
Coordonnées
géographiques
48° 49′ 05″ nord, 2° 19′ 10″ est

Géolocalisation sur la carte : Paris et la petite couronne

(Voir situation sur carte : Paris et la petite couronne)
Mairie de Montrouge
Caractéristiques
Voies 2
Quais 2
Zone 2
Transit annuel 5 757 464 (2015)
Historique
Mise en service
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 1507
Ligne(s) (M)(4)
Correspondances
Bus (BUS) RATP 68 126 128

(BUS) Sqybus 475

(4)

Mairie de Montrouge est une station de la ligne 4 du métro de Paris, située à Montrouge, au sud de Paris. Ouverte le , c'est, depuis cette date, le terminus sud de cette ligne et la 302e station du métro de Paris[1].

Situation[modifier | modifier le code]

La station est située à Montrouge sous l'avenue de la République, entre la rue Gabriel-Péri et la place du Maréchal-Leclerc.

Histoire[modifier | modifier le code]

La salle des billets le jour de l'inauguration.

L'ouverture de Mairie de Montrouge, qui intervient le [2],[3], constitue la première étape d'une extension de la ligne 4 jusqu'à Bagneux (prévue pour 2021[4]), qui était envisagée depuis 1929 selon un parcours différent. En 2004, le coût de ce premier tronçon a été évalué à 152 millions d'euros pour une longueur de 780 mètres.

Par la suite, la ligne atteindra Barbara entre le cimetière de Bagneux et le fort de Montrouge, puis le terminus Bagneux - Lucie Aubrac au nord de cette commune[5].

La ligne devrait permettre à 37 000 voyageurs par jour d'avoir un accès direct au réseau métropolitain. Aux heures de pointe, 4 700 entrants ou sortants sont attendus[6].

Fréquentation annuelle 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre de voyageurs 2 916 681 5 346 471 5 757 464[7] 6 164 559[7] 6 786 852[8]
Rang sur 302 stations[1] 184 74 68 51 48

Inauguration[modifier | modifier le code]

La station a été inaugurée le par Frédéric Cuvillier, ministre délégué chargé des Transports et de l'Économie maritime, Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d'Île-de-France et président du Syndicat des transports d'Île-de-France (STIF), Patrick Devedjian, président du conseil général des Hauts-de-Seine, Jean-Loup Metton, maire de Montrouge, et Pierre Mongin, président-directeur général de la RATP. La station, la 302e[1] du métro parisien, a été mise en service le même jour.

Services[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

La station possède trois accès[6] :

  • un accès principal avec ascenseur situé sur le parvis de l'église Saint-Jacques, à l'angle de la rue Gabriel-Péri et de l'avenue de la République, face à la mairie ;
  • un accès nord situé sur le parvis du centre culturel, place Émile-Cresp, à l'angle de la rue Gabriel-Péri et de l'avenue de la République, toujours face à la mairie ; cet accès a ouvert en 2014[3] ;
  • un accès sud sur la place du Général-Leclerc.

Aménagement culturel[modifier | modifier le code]

La station accueille une œuvre d'Hugues Reip[9],[10], tant dans les couloirs que sur les quais, ces derniers possédant par ailleurs une voûte elliptique contrairement à l'essentiel des stations édifiées ces dernières décennies sur le réseau.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Écran d'information multimodal de type IMAGE dans la station.

La station est desservie par les lignes 68, 126 et 128 du réseau de bus RATP et la ligne 475 du réseau de bus Sqybus.

À proximité[modifier | modifier le code]

La mairie de Montrouge, le beffroi de Montrouge, qui est un centre culturel et de congrès, ainsi que l'église Saint-Jacques-le-Majeur se trouvent à proximité immédiate de la station.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Ce chiffre de 302e station n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce exploiter 303 stations de métro et non 302.
  2. « La ligne 4 arrive à Montrouge », www.leparisien.fr, 23 mars 2013 (consulté le 6 décembre 2018).
  3. a et b « Mairie-de-Montrouge : une nouvelle station sur la ligne 4 », www.evous.fr (consulté le 6 décembre 2018).
  4. « La ligne 4 n’arrivera à Bagneux qu’en 2021 », sur www.leparisien.fr (consulté le 1er mars 2018).
  5. « La ligne 4 rejoint Bagneux », sur www.prolongement-m4.fr (consulté le 6 décembre 2018).
  6. a et b « Retard du prolongement de la ligne 4 : les habitants de Montrouge et Bagneux fatalistes », sur www.ratp.fr (consulté le 6 décembre 2018).
  7. a et b Trafic annuel entrant par station du réseau ferré 2015, sur l'open data RATP (consulté le 7 mai 2016).
  8. Trafic annuel entrant par station du réseau ferré 2017, sur l'open data RATP (consulté le 10 septembre 2018).
  9. « Périple station de métro Mairie de Montrouge » sur www.huguesreip.com (consulté le 6 décembre 2018).
  10. Dossier de presse sur l'ouverture de la station Mairie de Montrouge, p. 10, www.stif.org, 23 mars 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]