Lynx du Minnesota

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Minnesota Lynx
Logo du Minnesota Lynx
Généralités
Fondation 1999
Couleurs Bleu, vert, blanc et argent
Salle Target Center
Xcel Energy Center (2017)
Président Glen Taylor
Manager Roger Griffith
Entraîneur Cheryl Reeve
Palmarès principal
National[1] 4 (2011, 2013, 2015, 2017)

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison WNBA 2017
0

Le Lynx du Minnesota (en anglais Minnesota Lynx) est une franchise de basket-ball féminin de la ville de Minneapolis, membre de la WNBA. Le club est associé au club NBA des Timberwolves du Minnesota, Glen Taylor étant propriétaire des deux franchises.

Historique[modifier | modifier le code]

En avril 1998, la WNBA annonce la création de deux nouvelles franchises, le Lynx et le Miracle d'Orlando. Le Lynx dispute son premier match de la saison WNBA 1999 face au Shock de Détroit devant 12 000 fans au Target Center et l'emporte 68-51 et conclut sur un bilan honorable de 15 victoires pour 17 défaites. Le premier coach Brian Agler est remercié au cours de la saison 2002 (47 victoires - 67 défaites) et est remplacée pour la fin de saison par Heidi VanDerveer.

En 2003, Suzie McConnell Serio arrive au Lynx et conduit la franchise à son premier bilan positif de 18 victoires pour 16 défaites et une première qualification en play-offs, performance répétée en 2004. En 2005, l'équipe doit faire face au transfert de Katie Smith à Détroit et manque les play-offs, mais le Lynx obtient le premier choix de la draft WNBA 2006 et choisit Seimone Augustus. L'ancienne joueuse de LSU est élue Rookie de l'année 2006, devenant la seconde joueuse de la franchise à gagner cet honneur après Betty Lennox en 2000. Le Lynx est l'équipe la plus jeune de la saison 2006. Le 31 mai, le Lynx établit un record de points marqués en disposant des Sparks de Los Angeles 114 à 71. Cependant, la coach est remerciée le 23 juillet sur un bilan défavorable de seulement 8 victoires pour 15 défaites . Elle est remplacée par son assistante Carolyn Jenkins, qui n'obtient que 2 victoires pour 9 revers, le Lynx obtenant son pire bilan annuel avec 24 défaites.

Logo jusque 2017.

Le Lynx n'atteint les play-offs que deux fois en 12 ans, pour un seul match gagné, avant la draft de Maya Moore en 2011, année où le Lynx remporte son premier titre WNBA[2].

Après un échec en finales en 2012, le Lynx remporte de nouveau le championnat en 2013[3].

Le , Minnesota (25-9) devient la première franchise WNBA à remporter une 25e victoire trois saisons consécutives[4] mais doit céder en finales WNBA face au Mercury de Phoenix.

En quatre saisons avec Maya Moore, Minnesota se qualifie quatre fois pour les finales de conférence, trois fois pour les finales et remporte deux titres. Chacune de ces quatre saisons, le Lynx remporte au moins 25 victoires en saison régulière, première franchise à réaliser cette performance dans l'histoire de la WNBA. Avec 105 victoires, le Lynx égale la performance des Sparks de Los Angeles entre 2000 et 2003, ce qui conduit la franchise à renouveler le contrat de sa star[5]. L'équipe garde un effectif stable pour la saison 2015, complété de l'arrière espagnole Anna Cruz obtenue du Liberty contre leur premier tour de draft 2015[6]. La saison 2015 est celle du troisième titre, face au Fever de l'Indiana au terme des finales remportées 3 manches à 2[7]. L'équipe est soutenue par le musicien Prince[8].

En raison de travaux de rénovation du Target Center, le Lynx annonce en juillet 2016 qu'il disputera la saison WNBA 2017 au Xcel Energy Center de Saint Paul, lieu de compétition habituel de l'équipe NHL du Wild du Minnesota[9]. En 2016, le Lynx est la franchise avec le plus grand nombre d'abonnés (3 600) de la WNBA[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Champion WNBA (4) : 2011, 2013, 2015 et 2017.
  • Champion de Conférence (4) : 2011, 2012, 2013 et 2015.
  • Finaliste (2) : 2012, 2016

Saisons[modifier | modifier le code]

Maillot retiré[modifier | modifier le code]

Aucun

Saison 2017[modifier | modifier le code]

En février, Plenette Pierson s'engage avec le Lynx[11]. Keisha Hampton est transférée au Sky de Chicago et Janel Maccarvile n'a pas disputé la saison. Temi Fagbenle qui a été draftée par le Lynx en 2016 est incluse dans l'effectif en compagnie d'Alexis Jones, elle aussi une débutante. Les autres autres débutantes comme la Française Lisa Berkani et l'Australienne Tahlia Tupaea ont participé au camp d'été mais n'ont pas été retenues dans l'effectif. Le 29 Août le Lynx signe la jeune joueuse italienne Cecilia Zandalasini, deuxième meilleure marqueuse à l'Eurobasket féminin 2017.

La franchise dispute sa saison au Xcel Energy Center de Saint-Paul en raison de la rénovation du Target Center de Minneapolis pour 140 millions de dollars afin ce changer son extérieur, ajouter une nouvelle entrée, des tribunes améliorées et l'implantation de nouvelles technologies[10]. A quelques matchs de la fin de la saison régulière il était annoncé que le Lynx jouera tous ces matchs de Playoffs à domicile à la Williams Arena de l'Université du Minnesota dans lequel l'équipe avait déjà joué un match de saison régulière en 2007.

Minnesota commence la saison avec 20 victoires contre 2 défaites seulement, s'affirmant une fois de plus comme une des meilleures équipes de la WNBA. La franchise acquiert l'avantage du terrain en séries éliminatoires en terminant la saison régulière avec un record de 27 victoires contre 7 défaites en tête de la ligue. C'est la cinquième fois au cours des sept saisons entre 2011 et 2017 que la franchise termine avec le meilleur et bilan de la ligue, synonyme d'avantage du terrain pendant toute la campagne des Playoffs[12][réf. insuffisante].

Lors de la victoire 111 à 52 le 18 août face au Fever de l'Indiana, Minnesota établit un nouveau record d'écart de 59 points ponctué par un inédit 37-0 durant la première mi-temps[13].

La blessure de la meneuse titulaire Lindsay Whalen à la main gauche au mois d'Août aurait pu coûter au Lynx la première place au classement avec 5 défaites en 9 matchs mais l'équipe s'est reprisr et a gagné ses trois derniers matchs de la saison pour conforter sa première place.

Lors des finales WNBA, les joueuses du Lynx affrontent de nouveau les Sparks de Los Angeles qui les ont battues l'année précédente sur un panier à la dernière seconde de Nneka Ogwumike (77-76) lors de la série historique en Finale WNBA de 2016.

Minnesota défait les Sparks 3-2 dans la série au meilleur de cinq match pour accrocher son quatrième titre durant les sept dernières années. Ce qui fait du Lynx de Minnesota la deuxième franchise à avoir gagné 4 titres dans l'histoire de la WNBA. La joueuse du Lynx Rebekkah Brunson devient ainsi la première joueuse de la ligue avec cinq titres WNBA dont quatre avec Minnesota et un avec les Monarchs de Sacramento en 2005. Plenete Pierson qui avait annoncé son retrait des parquets à la fin de la saison termine sa carrière en beauté avec un titre WNBA, son troisième en carrière, les deux autres étant acquis avec le Shock de Détroit, actuels Wings de Dallas.

Quatre éléments du cinq de départ du Lynx (Lindsay Whalen, Seimone Augustus, Maya Moore et Rebekkah Brunson) décident de ne pas jouer à l'étranger après leur saison WNBA, seule Sylvia Fowles, prévoyant de rejoindre la Chine mais seulement pour la seconde phase du championnat[14].

  Lynx du Minnesota  v · d · m 
Joueuses Entraineurs
Pos. No  Nat. Nom Taille
Arrière 33 Drapeau des États-Unis Augustus, Seimone 6 ft 0 in (1,83 m) 169 lb (77 kg) LSU
Ailier 32 Drapeau des États-Unis Brunson, Rebekkah 6 ft 3 in (1,91 m) 185 lb (84 kg) Georgetown
Ailier 14 Drapeau des États-Unis Fagbenle, Temi 6 ft 4 in (1,93 m) 197 lb (89 kg) Georgetown
Pivot 34 Drapeau des États-Unis Fowles, Sylvia 6 ft 6 in (1,98 m) 212 lb (96 kg) LSU
Ailier 3 Drapeau des États-Unis Howard, Natasha 6 ft 2 in (1,88 m) 165 lb (75 kg) Florida State
Ailier 12 Drapeau des États-Unis Jones, Alexis 5 ft 8 in (1,73 m) 173 lb (78 kg) Baylor
Arrière 21 Drapeau des États-Unis Montgomery, Renee 5 ft 7 in (1,7 m) 139 lb (63 kg) Connecticut
Ailier 23 Drapeau des États-Unis Moore, Maya 6 ft 0 in (1,83 m) 177 lb (80 kg) Connecticut
Arrière 13 Drapeau des États-Unis Perkins, Jia 5 ft 8 in (1,73 m) 165 lb (75 kg) Texas Tech
Ailier 22 Drapeau des États-Unis Pierson, Plenette 6 ft 2 in (1,88 m) 195 lb (88 kg) Texad Tech*
Meneur 13 Drapeau des États-Unis Whalen, Lindsay 5 ft 9 in (1,75 m) 173 lb (78 kg) Minnesota
Entraineur
Assistants
Légende 
  • (C) Capitaine

Le Lynx remporte les Finales WNBA 2017 par trois victoires à deux contre les Sparks de Los Angeles, ce qui permet au club du Minnesota d'égaler le record des quatre titres des Comets de Houston[15].

Saison 2016[modifier | modifier le code]

Si Maya Moore et Sylvia Fowles sont les deux leaders incontestés, la fin de saison 2015 laisse le Lynx avec quelques doutes sur ses autres valeurs sûres. Seimone Augustus (32), Lindsay Whalen (34) et Rebekkah Brunson (34) sont toutes trentenaires. Cheryl Reeve estime qu'elles resteront performantes : « C'est une question naturelle. Je pense que ces joueuses restent à leur sommet. Peut-être plus pour très longtemps. Du point de vue de du basket, elles ne sont pas sur le déclin. » Toutefois, elles vont adapter leur carrière : ainsi, Whalen ne devrait pas jouer cet hiver en Europe. Selon la coach, l'équipe pourrait cependant évoluer avec Ashja Jones et Renee Montgomery qui sont agents libres, cette dernière pouvant d'ailleurs être très courtisée au vu de ses performances en fin de saison. Le retour d'Anna Cruz est alors en question en cette année olympique; alors que celui de Janel McCarville n'est pas exclu. Le Lynx dispose du 13e de la draft, résultant de transferts avec Seattle. La conférence Ouest s'annonce très disputée avec le retour de Diana Taurasi au Mercury, celui de Candace Parker dès le début de saison aux Sparks, le retour de blessure de Skylar Diggins et l'arrivée du premier choix de la draft au Storm[16].

Le jour de la draft WNBA 2016, le Lynx acquiert la All-Star des Stars de San Antonio Jia Perkins contre le 14e choix Jazmon Gwathmey[17]. Le contrat de Tricia Liston est rompu en avril 2016 alors que le Lynx engage son choix du second tour de la draft Bashaara Graves (10,3 points et 8,3 rebonds en senior avec Tennessee)[18]. Le choix d'un vétéran comme Perkins (34 ans) montre le choix de la franchise de vouloir gagner un nouveau titre avec ses vétérans comme Augustus ou Whalen (qui a fait l'impasse sur une saison hivernale à l'étranger) plutôt que de miser pour l'instant sur une nouvelle génération[19]. Après une année 2015 blanche, Janel McCarville effectue son retour en WNBA pour 2016[20] avec l'équipe la plus âgée (29,84 ans) et la plus expérimentée de la ligue (6,9 saisons)[21].

Aux côtés du noyau présent depuis 2011 (Moore, Whalen, Augustus et Brunson) et de Fowles, le staff du Lynx parvient à garder une formation complète : pour Seimone Augustus, « Jia [Perkins] ou Renee [Montgomery] auraient pu rejoindre n'importe quelle franchise et même y être titulaires. C'est notre fierté : nous sommes une équipe de grands athlètes, mais aussi une grande équipe de personnes ». L'arrivée de Natasha Howard surprend agréablement[22]. Le Lynx prend un départ en fanfare avec huit victoires consécutives, proche de leur record de dix, établi en 2012[23]. Bien privé de Lindsay Whalen pour ce match, il l'égale avec un succès 83 à 76 contre les Mystics [24]. Après douze victoires, le Lynx affronte les Sparks de Los Angeles eux aussi invaincus avec onze succès. C'est la première rencontre de ligue professionnelle de WNBA, NBA, NFL, MLB ou NHL opposant deux équipe restées invaincues après plus de dix victoires. Le lynx remporte un nouveau succès 72-71 en Californie. Renee Montgomery inscrit le panier primé de la victoire pour donner trois points d'avance à Minnesota, alors que Toliver le pied sur la ligne n'inscrit que deux points au buzzer[25]. La série s'arrête à 13 avec une première défaite 94-76, à domicile face aux Sparks de Los Angeles malgré 28 points de Maya Moore[26]. Suivent deux nouveaux échecs de rang, le dernier 92à 95 après prolongation face aux Liberty de New York[27].

Après la fusillade à Dallas qui cause la mort de cinq policiers , consécutive à deux homicides de personnes noires par des policiers blancs début juillet, les quatre sélectionnées olympiques du Lynx (Lindsay Whalen, Maya Moore, Rebekkah Brunson et Sylvia Fowles) tiennent à Dallas une conférence de presse et portent un tee-shirt noir portant notamment «  Change starts with us. Justice & Accountability. Black Lives Matter». Maya Moore ajoute : « Si nous prenons le temps de voir quec'est un problème humain et d'en parler ensemble, nous pouvons faire décroître la peur et créer le changement. Ce soir, nous porterons des maillots pour honorer et porter le deuil de la perte de vies précieuses de citoyens américains et tous plaider pour un changement profond »[28].

Le 17 juillet, le Lynx signe pour un contrat de sept jours Nneka Enemkpali draftée l'an passé mais ayant passé l'année sans jouer en raison d'une blessure contractée lors de sa saison senior[29]. Le 20 juillet, le Lynx obtient sa 20e victoire de la saison pour la sixième saison consécutive égalent la série des Sparks de Los Angeles réalisée entre 1999-2004 face au Dream d'Atlanta[30].

Quatre joueuses du Lynx (Augustus, Fowles, Moore, Whalen) participent aux Jeux de Rio remporté par les Américaines. Assistant coach de l'équipe nationale, Cheryl Reeve prévoit de donner plus de temps de jeu à ses remplaçantes pour reposer ses championnes olympiques avant les play-offs[31].

Après la trêve olympique, le Lynx signe l'internationale espagnol et vice-championne olympique Anna Cruz[32]. Le Lynx termine la saison régulière sur un bilan de 28 succès pour 6 revers pour conclure une sixième saison de rang avec au moins 22 victoires et la qualification pour les play-offs, ce qui vaut à Cheryl Reeve d'être nommée pour la seconde fois de sa carrière entraîneuse de l'année[33].

Sur la saison régulière, le Lynx a le meilleur rating offensif (107,2) et défensif (96,4), le meilleur pourcentage au rebond (53,8), la seconde adresse (47,1 %), le troisième plus faible taux de perte de balles (13,5). Il termine avec le meilleur bilan de la ligue, deux matchs devant les Sparks, mais à sept longueurs d'avance sur le deuxième de la conférence[34]. Pendant les Finales WNBA, la franchise joue deux rencontres au Xcel Energy Center la salle habituelle étant indisponible[10]. La formation du Minneosta doit s'incliner trois manches à deux lors face aux Sparks de Los Angeles[35].

  Lynx du Minnesota[36].  v · d · m 
Joueuses Entraineurs
Pos. No  Nat. Nom Taille
Arrière 33 Drapeau des États-Unis Augustus, Seimone 6 ft 0 in (1,83 m) 169 lb (77 kg) LSU
Ailier 32 Drapeau des États-Unis Brunson, Rebekkah 6 ft 3 in (1,91 m) 185 lb (84 kg) Georgetown
Ailier 14 Drapeau des États-Unis Graves, Bashaara 6 ft 2 in (1,88 m) Tennessee
Meneur 51 Drapeau de l'Espagne Cruz, Anna 5 ft 9 in (1,75 m) 155 lb (70 kg)
Pivot 34 Drapeau des États-Unis Fowles, Sylvia 6 ft 6 in (1,98 m) LSU
Ailier 24 Drapeau des États-Unis Hampton, Keisha 6 ft 1 in (1,85 m) De Paul*
Ailier 3 Drapeau des États-Unis Howard, Natasha 6 ft 2 in (1,88 m) Florida State
Pivot 4 Drapeau des États-Unis McCarville, Janel 6 ft 2 in (1,88 m) Minnesota
Ailier 23 Drapeau des États-Unis Moore, Maya 6 ft 0 in (1,83 m) 141 lb (64 kg) Connecticut
Arrière 21 Drapeau des États-Unis Montgomery, Renee 5 ft 7 in (1,7 m) 143 lb (65 kg) Connecticut
Arrière 13 Drapeau des États-Unis Perkins, Jia 5 ft 8 in (1,73 m) Texas Tech
Meneur 13 Drapeau des États-Unis Whalen, Lindsay 5 ft 9 in (1,75 m) 164 lb (74 kg) Minnesota
Entraineur
Assistants
Légende 
  • (C) Capitaine

Saison 2015[modifier | modifier le code]

  Lynx du Minnesota[37]  v · d · m 
Joueuses Entraineurs
Pos. No  Nat. Nom Taille
Arrière 33 Drapeau des États-Unis Augustus, Seimone 6 ft 0 in (1,83 m) 169 lb (77 kg) LSU
Ailier 32 Drapeau des États-Unis Brunson, Rebekkah 6 ft 3 in (1,91 m) 185 lb (84 kg) Georgetown
Meneur 51 Drapeau de l'Espagne Cruz, Anna 5 ft 9 in (1,75 m) 155 lb (70 kg)
Ailier 34 Drapeau du Brésil Dantas do Amaral, Damiris 6 ft 4 in (1,93 m) 196 lb (89 kg)
Pivot 34 Drapeau des États-Unis Fowles, Sylvia 6 ft 6 in (1,98 m) LSU
Ailier 21 Drapeau des États-Unis Gray, Reshanda 6 ft 2 in (1,88 m) 192 lb (87 kg) California
Arrière 3 Drapeau des États-Unis Greene, Kalana 5 ft 10 in (1,78 m) 170 lb (77 kg) Connecticut
Ailier 15 Drapeau des États-Unis Jones, Asjha 6 ft 2 in (1,88 m) 187 lb (85 kg) Connecticut
Ailier Drapeau des États-Unis Kelley, Shae 6 ft 1 in (1,85 m) Minnesota
Ailier 20 Drapeau des États-Unis Liston, Tricia 6 ft 0 in (1,83 m) 185 lb (84 kg) Duke
Arrière 0 Drapeau des États-Unis O’Neill, Jennifer 5 ft 5 in (1,65 m) 177 lb (80 kg) Kentucky
Ailier 23 Drapeau des États-Unis Moore, Maya 6 ft 0 in (1,83 m) 141 lb (64 kg) Connecticut
Arrière 21 Drapeau des États-Unis Montgomery, Renee 5 ft 7 in (1,7 m) 143 lb (65 kg) Connecticut
Ailier 14 Drapeau des États-Unis Peters, Devereaux 6 ft 2 in (1,88 m) 174 lb (79 kg) Notre Dame
Meneur 13 Drapeau des États-Unis Whalen, Lindsay 5 ft 9 in (1,75 m) 164 lb (74 kg) Minnesota
Arrière 22 Drapeau des États-Unis Wright, Monica 5 ft 11 in (1,8 m) 182 lb (83 kg) Virginia
Entraineur
Assistants
Légende 
  • (C) Capitaine

Attendue par la franchise pour la reprise, Janel McCarville annonce au Lynx faire l'impasse sur la saison WNBA 2015. Pour la suppléer, la franchise cède son second tour de draft 2016 contre les droits d'Asjha Jones détenus par le Sun, mais avec lequel elle ne souhaitait pas reprendre la compétition[38]. Le 20 juillet, le Lynx échange Monica Wright avec le Storm de Seattle contre Renee Montgomery et un second tour de la draft 2016[39]. Le 23 juillet, le contrat de Jennifer O’Neill est rompu[40]. Le 27 juillet 2015, quelques jours après le All-Star Game, le Lynx, le Sky et le Dream concluent un transfert qui envoie Sylvia Fowles qui était sous contrat avec le Sky mais n'y jouait plus (et le second tour de draft 2016 du Sky) dans le Minnesota, alors qu'Érika de Souza prend la direction de l'Illinois et que Damiris Dantas do Amaral et Reshanda Gray (plus le premier tour 2016 de draft du Lynx) quittent le Lynx pour rejoindre la Géorgie[41]. Le lendemain, le Lynx signe son 35e choix de la draft Shae Kelley pour un contrat d'une semaine, elle qui avait joué deux rencontres de pré-saison avant de voir son contrat non confirmé[42]. Après une second contrat d'une semaine, elle est confirmée jusqu'à la fin de la saison[43]. Libérée par les Stars de San Antonio quelques semaines plus tôt, Kalana Greene signe avec le Lynx du Minnesota le 2 septembre alors que Seimone Augustus est blessée[44].

Le Lynx affiche le meilleur bilan de la conférence ouest avec 22 victoires pour 12 défaites, à une seule unité de celui du Liberty à l'Est, malgré l'absence de Lindsay Whalen lors des quatre dernières rencontres de la saison régulière et celle d'encore plus longue durée de Seimone Augustus qui en a manqué 18. Son adresse est passée d'une saison à l'autre de 51,1 % à 44,0 %. Les play-offs s'annoncent ouverts avec un Lynx fort, avec notamment un banc plus fourni que les années précédentes, mais des adversaires plus redoutables et l'inconnue représentée par l'arrivée de Sylvia Fowles qui si elle est une joueuse dominante au centre et avec la meilleure adresse en carrière de la ligue (57,7 %) un jeu néanmoins très différent de ses prédécesseurs dans le Minnesota ainsi que l'analyse Bill Laimbeer : « Janel McCarville convient mieux à leur jeu que Fowles. McCarville est un pivot poste haut et bonne passeuse, qui sait plus s'éloigner du panier pour permettre à Maya Moore et Seimone Augustus de l'attaquer. Fowles ne joue pas comme cela. Elle prend beaucoup d'espace dans la raquette. Et donc il n'y a plus ces percées en ligne de fond que pratiquait cette équipe »[45].

Le Lynx remporte la saison 2015 en battant le Fever de l'Indiana 3 manches à 2[7]. Le lendemain de cette victoire, le chanteur Prince donne un concert de trois heures en l'honneur des championnes[46].

Effectif 2014[modifier | modifier le code]

  Lynx du Minnesota[47]  v · d · m 
Joueuses Entraineurs
Pos. No  Nat. Nom Taille
Arrière 33 Drapeau des États-Unis Augustus, Seimone 6 ft 0 in (1,83 m) LSU
Ailier 32 Drapeau des États-Unis Brunson, Rebekkah 6 ft 3 in (1,91 m) Georgetown
Ailier 34 Drapeau du Brésil Dantas, Damiris 6 ft 4 in (1,93 m)
Ailier 20 Drapeau des États-Unis Liston, Tricia 6 ft 0 in (1,83 m) Duke
Pivot 4 Drapeau des États-Unis McCarville, Janel 6 ft 2 in (1,88 m) Minnesota
Arrière 3 Drapeau des États-Unis McKenith, Nadirah 5 ft 7 in (1,7 m) Saint John's*
Arrière 00 Drapeau des États-Unis Moore, Lindsey 5 ft 8 in (1,73 m) Nebraska
Ailier 23 Drapeau des États-Unis Moore, Maya 6 ft 0 in (1,83 m) Connecticut
Ailier 14 Drapeau des États-Unis Peters, Devereaux 6 ft 2 in (1,88 m) Notre Dame
Ailier 31 Drapeau des États-Unis Taylor, Asia 6 ft 1 in (1,85 m) Louisville
Meneur 13 Drapeau des États-Unis Whalen, Lindsay 5 ft 9 in (1,75 m) Minnesota
Arrière 5 Drapeau des États-Unis White, Tan 5 ft 7 in (1,7 m) Mississippi State
Arrière 22 Drapeau des États-Unis Wright, Monica 5 ft 11 in (1,8 m) Virginia
Entraineur
Assistants
  • Jim Petersen, Shelley Patterson
Légende 
  • (C) Capitaine

Le 24 juin 2014, Lindsey Moore est remplacée par Nadirah McKenith[48]. Bien que Rebekkah Brunson manque le début de saison[49], le Lynx n'est devancé que par le Mercury grâce à l'intérim correct de Devereaux Peters et Damiris Dantas. Le retour de Brunson est suivi peu après d'une première victoire sur le Mercury[50]. Le Lynx se classe deuxième de la Conférence Ouest avec un bilan de 25 victoires pour 9 défaites en saison régulière[51].

Effectif 2013[modifier | modifier le code]

  Lynx du Minnesota  v · d · m 
Joueuses Entraineurs
Pos. No  Nat. Nom Taille
Arrière 33 Drapeau des États-Unis Augustus, Seimone 6 ft 0 in (1,83 m) LSU
Ailier 32 Drapeau des États-Unis Brunson, Rebekkah 6 ft 3 in (1,91 m) Georgetown
Ailier fort 6 Drapeau des États-Unis Harris, Amber 6 ft 5 in (1,96 m) Xavier
Ailier 23 Drapeau des États-Unis Moore, Maya 6 ft 0 in (1,83 m) Connecticut
Ailier 14 Drapeau des États-Unis Peters, Devereaux 6 ft 2 in (1,88 m) Notre Dame
Meneur 13 Drapeau des États-Unis Whalen, Lindsay 5 ft 9 in (1,75 m) Minnesota
Arrière 22 Drapeau des États-Unis Wright, Monica 5 ft 11 in (1,8 m) Virginia
Arrière 12 Drapeau de l'Australie Jarry, Rachel 6 ft 1 in (1,85 m)
Pivot 22 Drapeau des États-Unis McCarville, Janel 6 ft 2 in (1,88 m) Minnesota
Arrière 00 Drapeau des États-Unis Moore, Lindsey 5 ft 8 in (1,73 m) Nebraska
Arrière 15 Drapeau des États-Unis Rodgers, Sugar 5 ft 9 in (1,75 m) Georgetown
Entraineur
Assistants
  • Jim Petersen, Shelley Patterson
Légende 
  • (C) Capitaine

Le Lynx remporte la saison WNBA 2013[3].

Effectif 2012[modifier | modifier le code]

  Lynx du Minnesota  v · d · m 
Joueuses Entraineurs
Pos. No  Nat. Nom Taille
Pivot 1 Drapeau des États-Unis Adair, Jessica George Washington
Arrière 33 Drapeau des États-Unis Augustus, Seimone 6 ft 0 in (1,83 m) LSU
Ailier 32 Drapeau des États-Unis Brunson, Rebekkah 6 ft 3 in (1,91 m) Georgetown
Ailier fort 6 Drapeau des États-Unis Harris, Amber 6 ft 5 in (1,96 m) Xavier
Ailier 8 Drapeau des États-Unis McWilliams-Franklin, Taj 6 ft 2 in (1,88 m) St. Edward's University
Ailier 23 Drapeau des États-Unis Moore, Maya 6 ft 0 in (1,83 m) Connecticut
Ailier 14 Drapeau des États-Unis Peters, Devereaux 6 ft 2 in (1,88 m) Notre Dame
Arrière 5 Drapeau des États-Unis Thorn, Erin 5 ft 9 in (1,75 m) BYU
Meneur 13 Drapeau des États-Unis Whalen, Lindsay 5 ft 9 in (1,75 m) Minnesota
Arrière 11 Drapeau des États-Unis Wiggins, Candice 5 ft 11 in (1,8 m) Stanford
Arrière 22 Drapeau des États-Unis Wright, Monica 5 ft 11 in (1,8 m) Virginia
Entraineur
Assistants
  • Jim Peterson, Shelley Patterson
Légende 
  • (C) Capitaine

Anciennes joueuses célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (en) Patrick Reusse, « Reusse: Moore’s arrival lifted Lynx from obscurity », startribune.com, (consulté le 1er octobre 2015)
  3. a et b (en) « Lynx win their second WNBA title in three years », usatoday.com, (consulté le 17 août 2014)
  4. Jess Myers, « Moore helps Lynx beat Shock 80-63 in season finale », WNBA, (consulté le 17 août 2014)
  5. « Minnesota Lynx re-signs Maya Moore », Love Women's Basketball, (consulté le 12 mai 2015)
  6. Josh Zavadil, « What Were the Biggest Moves of the WNBA Offseason? », WNBA (consulté le 30 avril 2015)
  7. a et b (en) John Krawczynski, « Lynx capture 3rd title in 5 years with 69-52 win in Game 5 », WNBA (consulté le 17 octobre 2015)
  8. Fabrice Auclert, « Les Wolves et les joueurs NBA rendent hommage à Prince », basketusa.com, (consulté le 22 avril 2016)
  9. (en) « Lynx relocating to St. Paul’s Xcel Energy Center for one season due to Target Center renovation », hoopfeed.com, (consulté le 23 juillet 2016)
  10. a, b et c (en) Chad Graff, « Lynx prep for one-season move to St. Paul », twincities.com, (consulté le 30 avril 2017)
  11. (en) « Minnesota Lynx Sign Two-Time WNBA Champion Plenette Pierson », WNBA, (consulté le 6 février 2017)
  12. (en) « Minnesota Lynx | Basketball-Reference.com », sur Basketball-Reference.com (consulté le 16 octobre 2017)
  13. (en) « Lynx shatter WNBA margin record, blasting Fever 111-52 », wnba.com, (consulté le 23 août 2017)
  14. (en) Kent Youngblood, « Lynx starters to mostly rest this offseason », wnba.com, (consulté le 24 octobre 2017)
  15. (en) Doug Ammon, « Rebekkah Brunson Etches Her Name Atop WNBA Finals Record Books », wnba.com, (consulté le 8 octobre 2017)
  16. (en) Kent Yougblood, « Lynx coach insists key veterans still in their prime », startribune.com, (consulté le 18 octobre 2015)
  17. (en) « Lynx Acquire WNBA All-Star Jia Perkins From San Antonio », wnba.com, (consulté le 16 avril 2016)
  18. (en) « Lynx sign second-round pick Graves, waive Liston », foxsports.com, (consulté le 21 avril 2016)
  19. (en) Kent Youngblood, « Defending champ Lynx have question marks », startribune.com, (consulté le 26 avril 2016)
  20. (en) « Minnesota Lynx re-sign center Janel McCarville », hoopfeed.com, (consulté le 8 mai 2016)
  21. (en) Pat Borzi, « Minnesota sends message in season-opening victory », ESPN, (consulté le 23 mai 2016)
  22. (en) Mechelle Voepel, « Reserves help Lynx sweep Mercury, book return trip to Finals », espn.com, (consulté le 8 octobre 2016)
  23. (en) « Streak Watch: Lynx, Sparks Chasing Best Start in WNBA History », WNBA, (consulté le 9 juin 2016)
  24. (en) « Lynx tie best start in league history, beat Mystics 83-76 », WNBA, (consulté le 12 juin 2016)
  25. (en) « Lynx Are The Last of The Unbeatens, Thwarting Sparks At The Buzzer », WNBA, (consulté le 23 juin 2016)
  26. (en) « Sparks ends Lynx's record opening winning streak at 13 », WNBA, (consulté le 26 juin 2016)
  27. (en) « Liberty Hand Lynx 3rd Straight Loss, 95-92 in OT », WNBA, (consulté le 2 juillet 2016)
  28. (en) BoAssociated Pressrzi, « Maya Moore and Minnesota Lynx wear shirts in honor of shooting victims », theguardian.com, (consulté le 23 mai 2016)
  29. (en) John Marshall, « Minnesota Lynx sign forward Nneka Enemkpali to a seven-day contract », hoopfeed.com, (consulté le 20 juillet 2016)
  30. (en) « Lynx clinch playoff spot with 83-65 win over Dream », wnba.com, (consulté le 21 juillet 2016)
  31. (en) Pat Borzi, « Reserves ready to step up for Lynx as Olympians ease back into WNBA », espn.com, (consulté le 27 août 2016)
  32. (en) « Minnesota Lynx re-signed free agent guard Anna Cruz », hoopfeed.com, (consulté le 2 septembre 2016)
  33. (en) « Minnesota’s Cheryl Reeve Named 2016 WNBA Coach of Year », wnba.com, (consulté le 1er octobre 2016)
  34. (en) Jack Maloney, « The Roar For 4 Continues: Lynx Fell Short This Year, But They’ll Be Back », wnba.com, (consulté le 25 octobre 2016)
  35. (en) Mechelle Voepel, « Game 5 was an instant classic in a riveting WNBA Finals », espn.com, (consulté le 25 octobre 2016)
  36. (en) « Rosters for opening weekend of 2016 season », hoopfeed.com, (consulté le 16 mai 2016)
  37. (en) « Opening night rosters for the 2015 WNBA season », hoopfeed.com (consulté le 7 juin 2015)
  38. « Connecticut Sun trade rights to Asjha Jones, Lynx’s Janel McCarville to sit out », hoopfeed.com, (consulté le 14 mai 2015)
  39. (en) « Minnesota Trades Wright To Seattle In Exchange For Montgomery, Second-Round Pick », WNBA, (consulté le 21 juillet 2015)
  40. (en) Jānis Kacēns, « Minnesota Lynx waives Jennifer O’Neill », Love Women's basketball, (consulté le 23 juillet 2015)
  41. (en) Jānis Kacēns, « Lynx, Dream and Sky complete a 3 way trade involving Fowles and de Souza », Love Women's basketball, (consulté le 27 juillet 2015)
  42. (en) Jānis Kacēns, « Minnesota Lynx signs Shae Kelley to a 7-day contract », Love Women's basketball, (consulté le 28 juillet 2015)
  43. (en) « Minnesota Lynx sign Shae Kelley for rest of the season », hoopfeed.com, (consulté le 12 août 2015)
  44. (en) Jānis Kacēns, « Minnesota Lynx signs Kalana Greene », hoopfeed.com, (consulté le 2 septembre 2015)
  45. (en) Pat Borzi, « The Lynx's title hopes confront a much-improved WNBA », minnpost.com, (consulté le 19 septembre 2015)
  46. (en) Jon Bream, « Prince throws 3-hour concert/party for champion Lynx at Paisley Park », startribune.com, (consulté le 24 avril 2016)
  47. « Roster », WNBA (consulté le 17 mai 2014)
  48. « Lynx swap backup guards; sign McKenith, cut Moore », sports.espn.go.com, (consulté le 12 août 2014)
  49. « Rebekkah Brunson sidelined 8 to 10 weeks after undergoing surgery », Love Women's Basketball, (consulté le 18 mai 2014)
  50. David Siegel, « Moore, Whalen and Augustus are the Olympians, but Rebekkah Brunson is the foundation of Lynx success », hoopfeed.com, (consulté le 7 août 2014)
  51. « Standings », WNBA (consulté le 10 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]