Bill Laimbeer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bill Laimbeer Portail du basket-ball
Laimbeer 2007.jpg
Laimbeer, 2007.
Fiche d’identité
Nom complet William Laimbeer, Jr.
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (59 ans)
Boston, Massachusetts
Taille 2,11 m (6 11)
Poids 111 kg (244 lb)
Situation en club
Numéro 41 , 40
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
1975-1979 Fighting Irish de Notre Dame
Draft de la NBA
Année 1979
Position 65e
Franchise Cavaliers de Cleveland
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1979-1980
1980-1981
1981-1982
1981-1982
1982-1983
1983-1984
1984-1985
1985-1986
1986-1987
1987-1988
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
1993-1994
Basket Brescia
Cavaliers de Cleveland
Cavaliers de Cleveland
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
-
09,8
06,7
12,8
13,6
17,3
17,5
16,6
15,4
13,5
13,7
12,1
11,0
09,7
08,7
09,8
Carrière d’entraîneur
2002-2008
2009-2011
2013-
Shock de Détroit
Timberwolves du Minnesota (ass.)
Liberty de New York

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.

William Laimbeer Jr. (né le à Boston dans le Massachusetts) est un ancien joueur de basket-ball en NBA, et entraîneur de la WNBA, la ligue nord-américaine de basket-ball féminin. Il était l'un des joueurs les plus détestés de toute la NBA.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bill Laimbeer grandit dans une famille riche dans la banlieue de Chicago, et poursuit ses études à l'université de Notre Dame. Il avait déclaré : « Je suis le seul joueur de NBA qui gagne moins d'argent que son père ». Il est drafté en 1979 par les Cavaliers de Cleveland, mais passe la saison 1979-1980 en Italie.

Trois ans plus tard, il est transféré aux Pistons de Détroit. Durant sa carrière, Laimbeer acquiert la réputation d'un des joueurs les plus brutaux de la NBA qui n'hésitait pas non plus à feindre d'avoir été bousculé. Mais Laimbeer est aussi un joueur complet, notamment l'un des rares pivots à pouvoir marquer à 3 points. Certainement le joueur le plus détesté de la ligue, il contribue grandement à la réputation des Bad Boys de Détroit qui remportent deux titres de champions en 1989 et 1990

Laimbeer passe 14 saisons en NBA, dont 12 à Détroit. Il devient le 19e joueur à marquer plus de 10 000 points et prendre plus de 10 000 rebonds.

Il prend sa retraite durant la saison 1993-1994 au bout de 11 matchs, à l'âge de 36 ans. Son maillot, le n°40 est retiré par les Pistons. Il devient alors le commentateur des matchs de Détroit.

Laimbeer a même droit à son jeu vidéo sur Super Nintendo : Bill Laimbeer Combat Basketball, un jeu de basket-ball futuriste qui mélange basket et bagarre.

En 2002, il devient l'entraîneur de l'équipe de basket-ball féminin du Shock de Détroit, en WNBA. Pour sa première saison, il mène une équipe qui avait un bilan de 9 victoires pour 23 défaites à 25 victoires pour 7 défaites, ce différentiel de 16 victoires en plus étant alors le plus grand de la WNBA. Il mène la franchise au titre en 2003, année où il est nommé entraîneur de l'année, puis en 2006 et de nouveau en 2008[1].

Il devient assistant coach deux saisons en NBA avec les Timberwolves du Minnesota (2009-2011)[2], il fait son retour en WNBA en octobre 2012 par le Liberty de New York pour remplacer John Whisenant en tant qu’entraîneur et manager général[1]. Après deux saisons sans qualification aux play-offs (26 victoires-42 défaites), il est démis de toutes ses fonctions au sein du Liberty[3] avant d'être réengagé trois mois plus tard[4]. Lors de cette saison WNBA 2015, le Liberty enregistre le meilleur bilan de la ligue avec 23 victoires et 11 défaites, le meilleur résultat de l'histoire de la franchise new-yorkaise, ce qui lui vaut de recevoir pour la seconde fois le trophée d'entraîneur de l'année, avec une coloration très défensive (71,1 points concédés soit le plus faible nombre chiffre de la ligue et la plus faible adresse laissée à l'adversaire avec 39,3 %)[2]. Le , il devient le septième coach à enregistrer 200 victoires en WNBA[5].

Il fait des apparitions à la télévision dans la série Land of the Lost[réf. souhaitée].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Laimbeer Named New York Liberty General Manager and Head Coach », WNBA,‎ (consulté le 25 octobre 2012)
  2. a, b et c (en) « Liberty’s Bill Laimbeer Named WNBA Coach Of The Year », WNBA,‎ (consulté le 18 septembre 2015)
  3. (en) « New York Liberty moves on without Head Coach/GM Bill Laimbeer », Love Women's Basketball,‎ (consulté le 14 octobre 2014)
  4. (en) Mechelle Voepel, « Liberty give Laimbeer another shot », ESPN,‎ (consulté le 13 août 2015)
  5. (en) « Laimbeer Becomes 7th WNBA Coach with 200 Wins », WNBA,‎ (consulté le 10 juillet 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :