Louis Maurin (homme politique, 1869-1956)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maurin.
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Louis Maurin (homme politique, 1854-1925).

Louis Maurin
Illustration.
Le général Maurin, ministre de la Guerre (1934)
Fonctions
Ministre de la Guerre

(6 mois et 30 jours)
Président Albert Lebrun
Premier ministre Pierre-Étienne Flandin puis Fernand Bouisson
Gouvernement Pierre-Étienne Flandin I et Fernand Buisson
Prédécesseur Philippe Pétain
Successeur Jean Fabry
Ministre de la Guerre

(4 mois et 11 jours)
Président Albert Lebrun
Premier ministre Pierre-Étienne Flandin
Gouvernement Pierre-Étienne Flandin II
Prédécesseur Jean Fabry
Successeur Édouard Daladier
Biographie
Nom de naissance Louis Maurin
Date de naissance
Lieu de naissance Cherbourg (France)
Date de décès (à 87 ans)
Lieu de décès Paris
Sépulture Cimetière du Père-Lachaise
Nationalité Française
Enfants François Maurin
Philippe Maurin
Diplômé de École polytechnique
Profession Militaire, homme politique
Distinctions Grand-croix de la Légion d'honneur (1933)

Louis Maurin est un général et ministre français né le à Cherbourg (Manche) et décédé le à Paris.

Polytechnicien (X 1888) et officier d'artillerie. Il a été nommé Général de Brigade en 1918, Général de Division en 1921, Général de Corps d’Armée en 1923, puis Général d’Armée en 1926. Il a été Inspecteur Général de l’Artillerie, Membre du Conseil Supérieur de la Guerre. Il adopte une politique conservatrice lors de son passage au ministère de la Guerre, estimant que la ligne Maginot est une défense suffisante.

Il est ministre de la Guerre du 8 novembre 1934 au 7 juin 1935 dans les gouvernements Pierre-Étienne Flandin I et Fernand Bouisson et du 24 janvier au 4 juin 1936 dans le gouvernement Albert Sarraut II.

Il est le père du chef d'état-major de l'Armée de l'air Philippe Maurin (1913-2008) et du chef d'État-Major des armées François Maurin (1918-2018).

Il est grand-croix de la Légion d'honneur en 1933[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]