Littérature finlandaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article général Pour un article plus général, voir Littérature nordique.
Pukstaavi, musée de la littérature finlandaise à Vammala

La littérature finlandaise[1] est la littérature écrite en Finlande ou en finnois ou par des Finlandais (Finnois ou non) ou des diasporas finlandaises.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

16e siècle-17e siècle[modifier | modifier le code]

18e siècle[modifier | modifier le code]

19e siècle et début XXe siècle[modifier | modifier le code]

Les plus grands sont

Le Kalevala (1835) de Elias Lönnrot constitue une étape importante pour la littérature en finnois. Il s'agit d'une épopée mondialement connue, particulièrement importante pour l'identité nationale finlandaise.

Le Kanteletar (1840) est le recueil de poésies lyriques, par le même Elias Lönnrot.

20e siècle[modifier | modifier le code]

Littérature contemporaine[modifier | modifier le code]

Avec Bo Carpelan (1926-2011), d'expression suédoise, lauréat du Prix européen de littérature en 2007, Arto Paasilinna est l'un des écrivains finlandais les plus connus en France.

Auteurs[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Institutions[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Janna Kantola, Gruau et lièvres spatiaux : la littérature finlandaise pour enfants et adolescents aujourd'hui, Ministère des Affaires étrangères, Helsinki, 2006, 15 p.
  • Gabriel Rebourcet (dir.), « Écrivains de Finlande » (Petri Tamminen, Olli Jalonen, Ranya Elramly, Johan Bargum, Jyrki Vainonen, Leena Krohn, Sari Vuoristo, Hannu Raittila, Kjell Westö), in La Nouvelle Revue française, no 569, 2004, 351 p.
  • Harri Veivo (dir.), « Littérature contemporaine de Finlande », Siècle 21, printemps-été 2013, no 22, p. 5-132

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]