Littérature nordique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Egill Skallagrímsson dans un manuscrit de la Saga d'Egill

La littérature nordique est la littérature caractéristique des pays nordiques (Danemark, Norvège, Suède, Finlande et Islande). Quand on mentionne uniquement Danemark, Norvège et Suède (voire Islande qui partage une culture commune avec ces trois pays), on parle de littérature scandinave.

Origines[modifier | modifier le code]

La littérature scandinave puise son inspiration dans les traditions orales vikings et les inscriptions runiques du VIIe au Xe siècle.

Cependant, on ne peut parler de véritable littérature qu'à partir de la christianisation de la Scandinavie autour de l'An Mil, qui aura pour conséquence la transmission de l'alphabet latin. Ce système d'écriture, bien plus efficace que les runes pour les longs textes, sera adopté par les auteurs scandinaves médiévaux qui conserveront leur langue, le vieux norrois, transcrite en alphabet latin.

Littérature danoise[modifier | modifier le code]

Littérature norvégienne[modifier | modifier le code]

Littérature suédoise[modifier | modifier le code]

Littérature finlandaise[modifier | modifier le code]

La littérature diffère des autres littératures nordiques du fait que la Finlande n'est pas de culture scandinave.

Littérature islandaise[modifier | modifier le code]

La littérature islandaise puise son inspiration dans la tradition orale viking. Son genre le plus emblématique est la saga, développé dans l'Islande médiévale aux XIIe et XIIIe siècles.

Littératures en d'autres langues[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]