Ivica Todorov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Todorov (homonymie).

-2017 Drapeau : Algérie CR Belouizdad

IVICA TODOROV

JPG File (.jpg)
Biographie
Nom IVICA TODOROV
Nationalité Français et Congolais
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (67 ans)
Lieu Zrenjanin
Parcours senior 1
Saisons Clubs M (B.)
- border class=noviewer Proleter Zrenjanin
- border class=noviewer FK Novi Sad (en)
border class=noviewer Étoile rouge Belgrade
- border class=noviewer Limoges FC
- border class=noviewer Royal Excelsior Mouscron
- border class=noviewer Stade français
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1 Matchs de championnat uniquement.
Tout ou partie de ces informations sont extraites de Wikidata.
Cliquer ici pour les compléter.

Ivica Todorov est un joueur puis entraîneur de football international serbe et français né le 4 juillet 1950 à Zrenjanin (Voïvodine, Yougoslavie aujourd'hui Serbie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur très prometteur, Ivica Todorov fuit le communisme yougoslave en 1973. Malgré ses qualités, ses choix de carrière ne l'amèneront pas à faire la carrière professionnelle espérée. C'est à l'âge de 33 ans qu'il raccrochera définitivement les crampons pour embrasser totalement une carrière d'entraîneur déjà entamée alors qu'il a 28 ans.

Il connaît sa première expérience à la tête d'une équipe professionnelle avec le Stade Français, en remplacement de Claude Dusseau. En 1985, il rejoint le Limoges FC, alors que la presse sportive française lui colle l'étiquette de « Docteur ès équipes en difficulté » parce qu’il aurait le don de les faire remonter au classement des championnats. C'est lors de cette même saison 1985-1986 qu'il réalisera l'exploit, à la tête du club limougeaud, d'éliminer le FC Nantes en 32e de finale de la Coupe de France, aux tirs au but.

Il va ensuite « rouler sa bosse » un peu partout en Europe, en Afrique, en Asie, devenant un « vieux routier » du football mondial. En 25 années de coaching au plus haut niveau, il a remporté 6 titres de champion national, 1 coupe nationale et a connu 4 accessions.

En dépit d'un beau parcours, ayant permis au Congo de passer très près de la qualification dans un groupe relevé, et du soutien de ses joueurs, Ivica Todrov quitte la sélection congolaise au printemps 2009. Il fait une nouvelle fois à cette occasion preuve de son fair-play salué par la presse[1].

Après quelques mois d'inactivité, il est nommé en septembre 2009 à la tête du club marocain du Moghreb de Tétouan[2].

Il ne conserve son poste que quelques semaines, victime d'une "valse des entraineurs" dans ce club, en dépit de débuts très encourageants[3].

À l'automne 2010, il retrouve son poste de sélectionneur du Congo et conduit las Diables Rouges à la victoire[4]

En août 2012, il est nommé entraineur du club de l'AS Mangasport au Gabon [5]

Il a précédemment suivi le camp national du Congo, un travail qu'il a pris en avril 2008. Il a précédemment géré quelques équipes françaises, le côté national du Burkino Faso,] ainsi que les clubs, y compris le Maghreb Fès et Wydad Casablanca du Maroc et le FC 105 Libreville du Gabon

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur-joueur[modifier | modifier le code]

  • 1977-1979 : US Pont l'Abbé
  • 1979-1983 : Stade Français (Centre de formation)

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

De joueur[modifier | modifier le code]

D'entraîneur[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]