Le Fils du désert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Fils du désert (homonymie).
Le Fils du désert
Description de cette image, également commentée ci-après
Titre original 3 Godfathers
Réalisation John Ford
Scénario Frank S. Nugent
Laurence Stallings
Acteurs principaux
Sociétés de production Argosy Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre western
Durée 106 min
Sortie 1948

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Fils du désert (3 Godfathers) est un film américain réalisé par John Ford, sorti en 1948.

Le scénario, écrit par Frank S. Nugent et Laurence Stallings, est adapté d'une nouvelle du même nom écrite par Peter B. Kyne (en). John Ford avait déjà adapté cette histoire en 1919 sous le titre de Marked Men. Cette précédente adaptation est considérée comme perdue.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Trois bandits, Robert Hightower, William dit « Abilene Kid » et Pedro, attaquent une banque d'une petite ville de l'Arizona. Traqués par le shérif de la ville, ils doivent s'enfuir dans le désert à cheval. Lors d'une tempête de sable, ils perdent leurs chevaux. À ce moment, leur unique chance de salut est de se rendre à un point d'eau à pied.

À leur arrivée, ils découvrent à l'intérieur d'un chariot une femme qui est sur le point d'accoucher. La situation est désespérée, car le mari de la jeune femme, par ignorance et par impatience, a détruit le point d'eau en le dynamitant. Il s'est enfui, abandonnant son épouse à un funeste destin. Les trois bandits vont porter assistance à la malheureuse.

Après l'accouchement, la mère, épuisée, se sachant condamnée, supplie les trois hommes de sauver son fils, et d'en devenir ainsi les parrains (en anglais godfathers). Elle nomme l'enfant Robert William Pedro Hightower. Elle lui donne ainsi les trois prénoms et l'un des noms de ses parrains. À la mort de la jeune femme, les trois bandits n'ont qu'un seul objectif : honorer leur promesse en sauvant l'enfant.

Abilene Kid, en cherchant des affaires pour son filleul, trouve une Bible. Il décide d'en lire des passages. Robert Hightower est non-croyant (à deux reprises, dans le début du film, il affiche violemment son refus de croire en Dieu). Cependant, ayant écouté la lecture de la Bible par Abilene Kid, il accepte de partir pour la Nouvelle Jérusalem. Les trois hommes se mettent en route vers cette ville en suivant l'étoile du berger, comme le firent les Rois mages le jour de la Nativité.

Pour sauver leur filleul et pour respecter la parole donnée, ils n'hésitent pas à se sacrifier. Abilene Kid, le plus jeune, est blessé. Il va mourir d'épuisement. Pedro, qui s'est cassé une jambe, se suicide, car il refuse que Robert Hightower mette en danger la vie de son filleul en essayant de le sauver. Finalement, seuls Hightower et l'enfant arrivent à la Nouvelle Jérusalem, la veille de Noël.

Au procès de Hightower, le juge lui propose un accord. S'il renonce à ses droits sur son filleul, il sera libéré. Hightower, par respect pour le serment fait à la mère mourante, refuse catégoriquement cette proposition. Sans le savoir, il donne la réponse que souhaitait entendre le juge. Ce dernier le condamne à la peine minimale de prison.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Les voix françaises indiquées ci-dessous proviennent du second doublage.

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Tournage du 3 mai au 9 juin 1948 dans le désert de Mojave, la vallée de la Mort et à Lone Pine.
  • Recettes : 2 700 000 dollars.
  • Le film est une allégorie des Rois mages. Ford signe une œuvre simple et sublime, magnifiée par le Technicolor, sur l'amour, l'amitié, l'expiation, le sacrifice et le pardon. Aucun des personnages n'apparaît comme négatif, même le shérif Sweet (c'est-à-dire « doux ») paraît sympathique : il forme la patrouille de poursuite sans volonté de tuer. Le film est nourri de références bibliques :
  1. Lors de l'enterrement de la mère, l'étoile du berger brille dans le ciel noir.
  2. John Wayne et ses complices se rendent à la Nouvelle Jérusalem.
  • Le film est un remake de Marked Men, réalisé 28 ans plus tôt par Ford, avec Harry Carey, auquel le film est dédié : « To the memory of Harry Carey, bright Star of the early western sky. » Harry Carey Jr., le fils de Harry Carey, interprète d'ailleurs l'un des trois fugitifs.

Le film d'animation japonais Tokyo Godfathers est partiellement basé sur ce film.

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Le Fils du désert sur l’Internet Movie Database