Les Cheyennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Cheyennes (homonymie).
Les Cheyennes
Titre original Cheyenne Autumn
Réalisation John Ford
Scénario James R. Webb
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros. Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Western
Durée 154 minutes
Sortie 1964

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Cheyennes (Cheyenne Autumn) est un film américain réalisé par John Ford, sorti en 1964.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Depuis leur reddition, les Cheyennes végètent dans une région aride de l'Oklahoma, une réserve administrée par le bureau des affaires indiennes. La population souffre d'un défaut de vivres et de soins pourtant assurés par l'accord conclu. À force de promesses non tenues, les Cheyennes décident de fuir pour rejoindre leurs terres dans le Wyoming. Ils entament alors un long périple à travers le pays, traqués par les troupes de l'armée américaine totalisant 10 000 hommes.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non crédités :

John Ford et les Indiens[modifier | modifier le code]

Interrogé par Peter Bogdanovich sur le fait que les Indiens possédaient dans son œuvre une dignité rare, John Ford répondit:

« C'est sans doute une réaction inconsciente, mais c'est en effet un peuple très digne - même lorsqu'il a été battu. Naturellement, ce n'est pas très populaire aux États-Unis. Le public aime voir les Indiens se faire tuer. Il ne les considère pas comme des êtres humains, possédant une profonde culture, différente des nôtres. Si vous regardez les choses en détail, vous découvrirez pourtant que leur religion ressemble en de nombreux points à la nôtre. »[1]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Il s'agit du dernier western réalisé par John Ford. Montrant les Indiens sous un jour favorable et compatissant, il s'inscrit dans le contexte de la renaissance de l'identité indienne et du regain des revendications des différents Native Americans dans les années 1960 et 1970.
  • Les véritables indiens que l'on voit à l'écran ne sont pas des Cheyennes dont le nombre était trop faible mais des Navajos. Mais les principaux rôles d'indiens Cheyennes sont joués par des acteurs hispaniques.
  • John Ford ayant eu quelques problèmes de santé, son assistant Ray Kellog tourna quelques séquences[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Peter Bogdanovich: John Ford. University of California Press, Berkeley. 1967.
  2. John Ford, Lindsay Anderson, éditions Ramsey Poche Cinéma pour la version française 1994, page 202

Liens externes[modifier | modifier le code]