Mae Marsh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marsh.
Mae Marsh
Description de cette image, également commentée ci-après
Mae Marsh en 1916
Naissance
Madrid, Nouveau-Mexique
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 73 ans)
Hermosa Beach, États-Unis
Profession Actrice

Mae Marsh est une actrice américaine née le à Madrid, au Nouveau-Mexique[1] et morte le à Hermosa Beach, en Californie (États-Unis). Avec Lillian Gish, Blanche Sweet et Mary Pickford, elle fait partie des premières vedettes féminines du cinéma muet, en plein essor dans les années 1910.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1894[1], ou 1895[2], Mae Marsh, de son vrai nom Mary Warne Marsh, est une actrice américaine dont la carrière couvre cinquante années d'histoire du cinéma. Elle débute sous la direction de David Wark Griffith et Mack Sennet, à la Biograph Company, dans les années 1910, à la suite de sa sœur Marguerite, déjà actrice[3],[4],[5].

Elle n'a pas d'expérience théâtrale préalable, contrairement à la plupart des autres comédiennes, comme les sœurs Gish et Mary Pickford. Après avoir fait de la figuration ou joué de petits rôles (elle débute à 15 ans dans Ramona) sous la direction de Griffith, celui-ci lui donne enfin sa chance en 1912 dans Man's Genesis et dans The Sand of dee. Elle s'y révèle excellente au point que Mary Pickford la trouve meilleure qu'elle n'aurait pu l'être et encourage Griffith à engager des amateurs[6]. Elle participe ainsi à la prise de conscience que le jeu pour la caméra ne nécessite pas forcément la même formation, et la même pratique, que celui pour la scène[7],[8]. Elle obtient, grâce à son naturel et sa sensibilité, des rôles de plus en plus importants. Lillian Gish dira de Mae Marsh qu'elle jouait à cette époque tous les rôles qu'elle aurait souhaité elle-même avoir et qu'elle le faisait mieux qu'elle n'aurait pu le faire[3].

En 1914, elle s'impose dans plusieurs premiers longs métrages de Griffith, comme Judith of Bethulia (en), The Avenging Conscience et Brute Force. Elle est aussi au cœur de la distribution des deux premières superproductions du cinéma américains, Naissance d'une nation et surtout Intolérance (1916). Elle y joue, dans la partie contemporaine, la jeune mère injustement accusée de meurtre[3],[4].

Elle quitte ensuite l'équipe de Griffith pour rejoindre la Goldwyn Company[3] mais sans y rencontrer beaucoup de succès[4],[9]. En 1923, elle est à nouveau engagée par Griffith, dans La Rose blanche (The White Rose), où elle livre une interprétation pleine de passion[4].

Sa carrière déclinera ensuite mais, contrairement à beaucoup d'acteurs du muet, elle continuera à tourner, jouant notamment plusieurs seconds rôles et caméos dans des films de John Ford. Elle meurt en 1968, aux États-Unis[4],[10].

Elle est la sœur de l'actrice Marguerite Marsh (1888-1925), du directeur de la photographie Oliver T. Marsh (1893-1941), et de l'actrice Mildred Marsh (1898-1975).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Années 1910[modifier | modifier le code]

  • 1910 : Ramona
  • 1910 : Serious Sixteen
  • 1911 : Fighting Blood
  • 1912 : A Siren of Impulse
  • 1912 : A Voice from the Deep : Jeune fille sur la plage
  • 1912 : Just Like a Woman : Au Club
  • 1912 : One Is Business, the Other Crime
  • 1912 : The Lesser Evil
  • 1912 : The Old Actor
  • 1912 : A Lodging for the Night de D. W. Griffith : La femme du premier couple mexicain
  • 1912 : His Lesson : Une visiteuse
  • 1912 : When Kings Were the Law de D. W. Griffith : Au tribunal
  • 1912 : A Beast at Bay : La jeune femme amie
  • 1912 : Home Folks de D. W. Griffith : Au Barn Dance
  • 1912 : A Temporary Truce
  • 1912 : Lena and the Geese de D. W. Griffith : La jeune fille adoptée
  • 1912 : The Spirit Awakened
  • 1912 : The School Teacher and the Waif : La lycéenne
  • 1912 : An Indian Summer : La fille de la veuve
  • 1912 : Genèse humaine (Man's Genesis) : Lillywhite
  • 1912 : The Sands of Dee : Mary
  • 1912 : The Inner Circle
  • 1912 : The Kentucky Girl : La sœur de Bob
  • 1912 : The Parasite
  • 1912 : Two Daughters of Eve
  • 1912 : For the Honor of the Seventh
  • 1912 : The Civilian
  • 1912 : Brutality : La jeune femme
  • 1912 : Le Chapeau de New York (The New York Hat) de D. W. Griffith (court-métrage) : La deuxième commère
  • 1912 : The Indian Uprising at Santa Fe : Juan
  • 1913 : Three Friends : L'épouse de l'ami
  • 1913 : La Jeune téléphoniste et la femme du monde : La jeune téléphoniste
  • 1913 : An Adventure in the Autumn Woods de D. W. Griffith : La jeune fille
  • 1913 : The Tender Hearted Boy de D. W. Griffith : La sœur du garçon au cœur tendre
  • 1913 : Love in an Apartment Hotel : Angelina Millingford, une domestique
  • 1913 : Broken Ways
  • 1913 : A Girl's Stratagem
  • 1913 : Near to Earth de D. W. Griffith : Une des amies de Gato
  • 1913 : Fate
  • 1913 : The Perfidy of Mary : Mary
  • 1913 : The Little Tease
  • 1913 : Le Vagabond (The Wanderer) de D. W. Griffith
  • 1913 : His Mother's Son : La fille
  • 1913 : A Timely Interception
  • 1913 : Her Mother's Oath : À l'église
  • 1913 : The Sorrowful Shore de D. W. Griffith : Sur le rivage
  • 1913 : The Reformers; or, The Lost Art of Minding One's Business : La fille
  • 1913 : Two Men of the Desert
  • 1913 : For the Son of the House : La jeune femme
  • 1913 : Influence of the Unknown : La jeune femme
  • 1913 : The Girl Across the Way de Christy Cabanne : La jeune fille
  • 1913 : By Man's Law
  • 1913 : The Battle at Elderbush Gulch de D. W. Griffith : Sally, la jeune fille protégeant ses chiens
  • 1914 : Judith of Bethulia de D. W. Griffith : Naomi
  • 1914 : Apple Pie Mary
  • 1914 : Brute Force : Lillywhite
  • 1914 : The Great Leap: Until Death Do Us Part de Christy Cabanne : Mary Gibbs
  • 1914 : The Broken Bottle
  • 1914 : Home, Sweet Home : Apple Pie Mary
  • 1914 : The Girl in the Shack
  • 1914 : The Swindlers
  • 1914 : The Escape : Jennie Joyce
  • 1914 : The Birthday Present
  • 1914 : La Conscience vengeresse (The Avenging Conscience ou Thou Shalt Not Kill) de D. W. Griffith : La domestique
  • 1914 : Moonshine Molly
  • 1914 : Meg of the Mines
  • 1914 : The Great God Fear
  • 1914 : The Genius
  • 1915 : Naissance d'une nation (The Birth of a Nation) : Flora Cameron
  • 1915 : The Outcast : La fille
  • 1915 : The Outlaw's Revenge
  • 1915 : The Victim : Mary Hastings, épouse de Frank
  • 1915 : Her Shattered Idol : Mae Carter
Polly of the Circus (1917)
  • 1915 : Big Jim's Heart
  • 1916 : Hoodoo Ann : Hoodoo Ann
  • 1916 : A Child of the Paris Streets : Julie, la femme enfant
  • 1916 : A Child of the Streets
  • 1916 : A Wild Girl of the Sierras : La fille sauvage
  • 1916 : The Marriage of Molly-O : Molly-O
  • 1916 : Intolérance (Intolerance: Love's Struggle Throughout the Ages) : La jeune mère accusée dans l'épisode moderne
  • 1916 : The Little Liar : Maggie
  • 1916 : The Wharf Rat : Polly
  • 1917 : Polly of the Circus : Polly
  • 1917 : Sunshine Alley : Nell
Mae Marsh The Glorious Adventure 1918
Mae Marsh : publicité pour The Glorious Adventure
  • 1917 : The Cinderella Man : Marjorie Caner
  • 1918 : Stake Uncle Sam to Play Your Hand
  • 1918 : Fields of Honor : Marie Messereau
  • 1918 : The Beloved Traitor : Mary Garland
  • 1918 : The Face in the Dark : Jane Ridgeway
  • 1918 : All Woman : Susan Sweeney
  • 1918 : The Glorious Adventure : Carey Wethersbee
  • 1918 : Money Mad : Elsie Dean
  • 1918 : Hidden Fires : Peggy Murray / Louise Parke
  • 1918 : The Racing Strain : Lucille Cameron
  • 1919 : The Bondage of Barbara : Barbara Grey
  • 1919 : Spotlight Sadie : Sadie Sullivan
  • 1919 : The Mother and the Law : La jeune mère accusée

Années 1920[modifier | modifier le code]

Années 1930[modifier | modifier le code]

Années 1940[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) U.S. Census records for 1900, El Paso, Texas, Sheet No. 6
  2. Menefee 2004, p. 113.
  3. a, b, c et d Lillian Gish et Ann Pinchot (trad. de l'anglais par Françoise Davreu), Le cinéma, mister Griffith et moi [« The movies, Mr Griffith and me »], Paris, Robert Laffont, coll. « Vécu », , 358 p. (ISBN 9782221051108), p. 103-104.
  4. a, b, c, d et e « Mae Marsh », dans Dictionnaire du cinéma, Paris, Larousse-Bordas, , p. 496.
  5. Menefee 2004, p. 114.
  6. Menefee 2004, p. 115-116.
  7. Menefee 2004, p. 114-115.
  8. Menefee 2004, p. 124.
  9. Menefee 2004, p. 119.
  10. Menefee 2004, p. 123-124.
  11. (en) Arthur M. Eckstein et Peter Lehman, The searchers : essays and reflections on John Ford's classic western, Wayne State University Press, (lire en ligne), p. 344.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :