Laurent de Sutter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir De Sutter.
Laurent De Sutter
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Laurent de Sutter, né le à Bruxelles, est un philosophe belge francophone[1]. Il est professeur de théorie du droit à la Vrije Universiteit Brussel (VUB)[2].

Il dirige par ailleurs la collection Perspectives critiques aux Presses universitaires de France (PUF)[3] et la collection Theory Redux chez Polity Press à Londres[4]. Il est aussi membre du Conseil scientifique du Collège international de philosophie[5].

Biographie[modifier | modifier le code]

Études et enseignement[modifier | modifier le code]

Laurent de Sutter est né à Bruxelles le 24 décembre 1977. Il effectue sa scolarité au sein du collège Don Bosco à Bruxelles[réf. nécessaire], avant d'entamer des études de droit aux Facultés universitaires Saint-Louis (1995-1997) et à l’université catholique de Louvain (1997-2000). Il effectue une maîtrise en théorie du droit à la European Academy of Legal Theory (2000-2001)[réf. nécessaire]; puis un de sociologie du droit de Paris-II Panthéon-Assas (2001-2002). Il intègre par la suite l'intègre la Vrije Universiteit Brussel dans le cadre du projet PAI Les Loyautés du savoir, dirigé par Serge Gurtwirth, Isabelle Stengers et Bruno Latour (2002-2006)[réf. nécessaire]. Dans le cadre de ce projet, il soutient, en novembre 2006, sa thèse de doctorat, Politiques de la représentation, avec un jury composé de Serge Gutwirth (VUB), Isabelle Stengers (ULB), Bruno Latour (Sciences-Po), François Ost (FUSL), René Foqué (KUL), Paul de Hert (VUB) et Michel Magits (VUB)[réf. nécessaire]. Post-doctorant, il devient senior researcher au Fonds Wetenschappelijk Onderzoek[réf. nécessaire], où il mène ses recherches de théorie du droit. Au printemps 2010, il est engagé par les Facultés universitaires Saint-Louis pour y diriger un séminaire dans la même discipline ; en 2011, Peter Goodrich (en) l'invite à enseigner à la Cardozo Law School[4] ; en 2012, il reprend la chaire de théorie du droit de la VUB, en remplacement de Serge Gutwirth[réf. nécessaire] ; il est ensuite chercheur invité au Käte Hamburger Kolleg Recht ans Kultur de l'université de Bonn[4], puis du Waseda Institute for Advanced Study de l'Université Waseda, à Tokyo[6].

Comme écrivain et éditeur[modifier | modifier le code]

En 1997, il devient pigiste au sein du magazine pop-rock Rif-Raf[1]. Il y reste dix ans, sept ans comme chroniqueur, puis trois ans comme titulaire de la rubrique « Cosy Corner », qu'il fonde et qui est ensuite reprise par Daniel Franco[réf. nécessaire]. Il publie à la même époque, dans des revues comme T.A.P.I.N ou Liaisons, des textes appartenant au domaine de la poésie contemporaine[réf. nécessaire]. Il pastiche un texte du Journal de l'oeuvide de Christian Prigent, paru dans une livraison en ligne de T.A.P.I.N[7].

Il publie enfin des essais dans diverses revues, dont la revue Pylône, dirigée par Gilles Collard, qui accueille son premier texte sur la pornographie, lequel attire l'attention de Serge Koster, directeur de la collection L'attrape-corps à La Musardine, qui lui commande son premier essai, Pornostars - Fragments d'une métaphysique du X, publié à l'automne 2007 dans sa collection[8],[9],[10],[11],[12].

Serge Koster présente ensuite Laurent de Sutter à Roland Jaccard qui l'invite à publier un texte dans le second numéro de sa revue : « Le dandysme est un humanisme »[13], texte que Jérôme Garcin, dans les pages du Nouvel Observateur, décrira comme une « hilarante parodie de Paludes[14] ». Puis, en septembre 2007, il lui propose d'écrire un ouvrage sur le thème de l'indifférence à la politique, publié dans la collection Perspectives critiques, qu'il dirige aux Presses universitaires de France, texte qui donne naissance à De l'indifférence à la politique, publié en mars 2008[15]. De l'indifférence à la politique est accueilli très froidement[réf. nécessaire]. Le critique Michel Polac confie par la suite à Laurent de Sutter plusieurs travaux éditoriaux pour sa collection : l'édition et la présentation de deux volumes d'écrits de jeunesse de Clément Rosset (Une passion homicide et autres textes, 2008[16] ; et Précis de philosophie moderne, 2008[17]), ainsi que la présentation de la traduction, par Michel Orcel, du Cioran dans mes souvenirs de l'universitaire italien Mario Andrea Rigoni[18].

Au printemps 2009, Antoine Garapon publie, dans sa collection Le Bien commun, éditée par Michalon, l'essai de Laurent de Sutter intitulé Deleuze - La pratique du droit[19]. Dans le même temps, Laurent de Sutter reçoit des Presses universitaires de France la direction de la collection Travaux pratiques[20], qu'il crée, et qui accueille, à partir de l'automne 2008, des auteurs comme Camille de Toledo, Pascal Chabot, Véronique Bergen, Thomas Berns, Cédric Lagandré, Chloé Delaume, Pacôme Thiellement, ou Jean-Clet Martin. Le but de la collection, explique Laurent de Sutter lors d'une interview, est de rassembler « des jeunes auteurs de tous horizons et toutes disciplines autour de l'enjeu suivant : relancer le genre littéraire de l'essai à partir d'objets nouveaux[21]. »

En septembre 2011, Laurent de Sutter publie Contre l'érotisme[22], qui marque son retour dans la collection L'attrape-corps de La Musardine - sous la direction, cette fois, de Sarah Chiche. En tant qu'éditeur, il fait paraître Le plus sublime des hystériques de Slavoj Žižek dans la collection Travaux pratiques.[réf. nécessaire] En novembre, paraît chez Ombre Corte la version italienne de Deleuze - La pratique du droit, dans une traduction de Lorenzo Rustighi, et avec une préface de Sandro Chignola[23].

En janvier 2013, à la suite du départ de Roland Jaccard, Laurent de Sutter reprend, toujours aux Presses universitaires de France, la direction de la collection Perspectives critiques, qui est refondue et reçoit une nouvelle maquette signée Philippe Apeloig[réf. nécessaire]. Global Burn-out de Pascal Chabot et L'Inséparé de Dominique Quessada sont les premiers titres de cette nouvelle mouture, suivis, ensuite, par Clément Rosset, Pierre Pigot, ainsi que des textes non-inédits de Louis Althusser ou Alain Badiou[réf. nécessaire]. Il publie aussi, deux mois plus tard, un essai sur Une sale histoire, film de Jean Eustache, aux éditions Léo Scheer : Théorie du trou[24]. Ce livre est suivi, un an plus tard, par Métaphysique de la putain, aux mêmes éditions, puis par une édition-traduction de La voie du droit de Oliver Wendell Holmes, Jr. ; par la publication en volume d'une conférence donnée dans le cadre de la Semaine de la Pop Philosophie, à Bruxelles, en 2015[25] : Striptease, l'art de l'agacement, chez le petit éditeur dijonnais Le Murmure ; ainsi qu'une conférence prononcée à l'Académie des Sciences et des Arts de Belgique, dans le cadre du Collège Belgique, à la même époque : Magic, une métaphysique du lien, aux PUF Entretemps, Les Inrockuptibles l'ont à leur tour rangé dans les « 100 Français qui réinventent la culture » de leur numéro de fin d'année.[réf. nécessaire] Laurent de Sutter rédige Le livre des trahisons avec la contributions de plusieurs personnes dont Morgane Merteuil[26],[27].

Bibliographie[2][modifier | modifier le code]

Comme auteur[modifier | modifier le code]

  • Pornostars : Fragments d'une métaphysique du X, Paris, La Musardine, 2007 (ISBN 978-2-8427-1379-9)
  • De l'indifférence à la politique, Paris, PUF, 2008 (ISBN 978-2-1305-6686-1)
  • Deleuze : La pratique du droit, Paris, Michalon, 2009.
  • Contre l'érotisme, Paris, La Musardine, 2011.
  • Théorie du trou, Paris, Léo Scheer, 2013 (ISBN 978-2-7561-0419-5)
  • Métaphysique de la putain, Paris, Léo Scheer, 2014
  • La voie du droit, Paris, Dalloz, 2014
  • Striptease : L'art de l'agacement, Dijon, Le Murmure, 2015
  • Magic : Une métaphysique du lien, Paris, PUF, 2015
  • Théorie du kamikaze, Paris, PUF, 2016
  • "Quand l'inspecteur s'emmêle" de Blake Edwards, Crisnée, Yellow Now, 2016
  • Histoire de la prostitution (bande dessinée illustrée par Agnès Maupré), Le Lombard, coll. Petite Bédéthèque des savoirs, 2016
  • Poétique de la police, Aix-en-Provence, Rouge Profond, 2017
  • L'âge de l'anesthésie. La mise sous contrôle des affects, Paris, Les Liens Qui Libèrent, 2017.

Comme directeur de publication[modifier | modifier le code]

  • Pratiques cosmopolitiques du droit, Paris, L'Aube, 2005 (avec Frédéric Audren)
  • Deleuze and Law, Edimbourg, Edinburgh UP, 2012 (avec Kyle McGee)
  • Althusser and Law, Londres, Routledge, 2013
  • Zizek and Law, Londres, Routledge, 2015
  • Vies et morts des super-héros, Paris, PUF, 2016
  • Accélération !, Paris, PUF, 2016
  • Le livre des trahisons, Paris, PUF, 2016[28].

Comme éditeur[modifier | modifier le code]

  • Camille de Toledo, Visiter le Flurkistan, ou les illusions de la littérature monde, Paris, PUF, 2008
  • Pascal Chabot, Après le progrès, Paris, PUF, 2008
  • Véronique Bergen, Résistances philosophiques, Paris, PUF, 2009
  • Thomas Berns, Gouverner sans gouverner. Une archéologie politique de la statistique, Paris, PUF, 2009
  • Cédric Lagandré, L'Actualité pure. Essai sur le temps paralysé, Paris, PUF, 2009
  • Dick Tomasovic, Kino-Tanz. L'art chorégraphique du cinéma, Paris, PUF, 2009
  • Chloé Delaume, La Règle du Je. Autofiction : un essai, Paris, PUF, 2010
  • Pacôme Thiellement, La Main gauche de David Lynch. Twin Peaks et la fin de la télévision, Paris, PUF, 2010
  • Jean-Clet Martin, Plurivers. Essai sur la fin du monde, Paris, PUF, 2010
  • Stéphane Vial, Court traité du design, préface de Patrick Jouin, Paris, PUF, 2010
  • Nicolas Bouyssi, Esthétique du stéréotype. Essai sur Edouard Levé, Paris, PUF, 2011
  • Pierre Pigot, L'assassinat de Mickey Mouse. Trois essais de Disneylogie, Paris, PUF, 2011
  • Slavoj Zizek, Le plus sublime des hystériques. Hegel avec Lacan, Paris, PUF, 2011
  • Jean-François Lyotard, Pourquoi philosopher ?, Paris, PUF, 2012
  • Jacques Rancière, Figures de l'histoire, Paris, PUF, 2012
  • Pascal Chabot, Global Burn-out, Paris, PUF, 2013
  • Dominique Quessada, L'Inséparé. Essai sur un monde sans Autre, Paris, PUF, 2013
  • Clément Rosset, Faits divers, Paris, PUF, 2013
  • Pierre Pigot, Apocalypse manga, Paris, PUF, 2013
  • Louis Althusser, Initiation à la philosophie pour les non-philosophes, Paris, PUF, 2014
  • Alain Badiou, Rhapsodie pour le théâtre, Paris, PUF, 2014
  • François De Smet, Reductio ad Hitlerum. Une théorie du point Godwin, Paris, PUF, 2014
  • Christophe Beney, La démocratie est un art martial, Paris, PUF, 2014
  • Mark Alizart, Pop théologie. Protestantisme et postmodernité, Paris, PUF, 2015
  • Louis Althusser, Être marxiste en philosophie, Paris, PUF, 2015
  • Boris Groys, En public. Poétique de l'auto-design, trad. fr. J.-L. Florin, Paris, PUF, 2015
  • Sarah Chiche, Éthique du Mikado. Essai sur le cinéma de Michael Haneke, Paris, PUF, 2015
  • Roberto Esposito, Persons and Things. From the Body's Point of View, Londres, Polity Press, 2015
  • Pierre Pigot, Le chant du Kraken, Paris, PUF, 2015
  • Srecko Horvat, The Radicality of Love, Londres, Polity Press, 2015
  • Dominic Pettman, Infinite Distraction, Londres, Polity Press, 2015
  • Ouvrage collectif, Vies et morts des super-héros, Paris, PUF, 2016
  • Slavoj Zizek, Ils ne savent pas ce qu'ils font. Le sinthome idéologique Paris, PUF, 2016
  • Ouvrage collectif, Accélération !, Paris, PUF, 2016
  • Graham Harman, Immaterialism, Londres, Polity Press, 2016
  • Louis Althusser, Les vaches noires. Interview imaginaire, Paris, PUF, 2016
  • Fanny Taillandier, Les États et Empires du lotissement Grand Siècle, Paris, PUF, 2016
  • Nick Srnicek, Platform Capitalism, Londres, Polity Press, 2016
  • Mark Alizart, Informatique céleste, Paris, PUF, 2017
  • François De Smet, Lost Ego. La tragédie du "Je suis", Paris, PUF, 2017

Presse[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Fiche Laurent De Sutter - France Inter
  2. a et b Membres associés : Laurent de Sutter - Centre d'étude des normes juridiques
  3. Perspectives critiques - Presses universitaires de France
  4. a, b et c Laurent de Sutter - Presses universitaires de France
  5. « Qui sommes-nous ? | CIPh Paris », sur www.ciph.org (consulté le 24 janvier 2016)
  6. (ja) « 早稲田大学高等研究所 », sur 早稲田大学高等研究所 (consulté le 24 janvier 2016)
  7. Pastiche 51, un projet T.A.P.I.N., Laurent de Sutter (Christian Prigent) - Tapin.free.fr
  8. Laurent de Sutter, Pornostars - Fragments d'une métaphysique du X, Paris, La Musardine, 2007.
  9. Théorie sous X - Olivier Séguret, Libération, 31 octobre 2007
  10. Joseph Ghosn, « Nouvelles Têtes. Laurent de Sutter », Les Inrockuptibles no 625, 20-26 novembre 2007, p. 4 ; et Jacky Goldberg, « Le sexe des anges », Les Inrockuptibles, no  661/663, 29 juillet-18 août 2008, p. 105
  11. Michel Delon, « L'attrape-corps », Le Magazine littéraire, no 470, décembre 2007, p. 55
  12. Cédric Rognon, « L'offense comme fondement de la démocratie », Art Press, no 342, février 2008, p. 70.
  13. Laurent de Sutter, « Le dandysme est un humanisme », Perspectives critiques - La Revue, no 2, 2006, p. 29
  14. Nouvel Observateur, 10 novembre 2006
  15. Laurent de Sutter, De l'indifférence à la politique, Paris, PUF, 2008
  16. Clément Rosset, Une passion homicide et autres textes. Chroniques au Nouvel Observateur (1969-1970), textes réunis et présentés par Laurent de Sutter, Paris, PUF, 2008
  17. Clément Rosset, Précis de philosophie moderne. Écrits satiriques I, présentation de Laurent de Sutter, Paris, PUF, 2008
  18. Mario Andrea Rigoni, Cioran dans mes souvenirs, trad. fr. M. Orcel, présentation L. de Sutter, Paris, PUF, 2009.
  19. Laurent de Sutter, Deleuze - La pratique du droit, Paris, Michalon, 2009
  20. Travaux pratiques - Presses universitaires de France
  21. Écriture de soi et questionnement du monde, par Thomas Clerc - Le Monde, 25 mars 2010
  22. Laurent de Sutter, Contre l'érotisme, Paris, La Musardine, 2011
  23. Laurent de Sutter, Deleuze e la pratica del diritto, Verona, Ombre Corte, 2011, p. 99.
  24. Théorie du trou, Paris, Léo Scheer, 2013 (ISBN 978-2-7561-0419-5) [présentation en ligne]
  25. Intervenants 2015 - Semaine de la Pop Philosophie - Site officiel
  26. https://books.google.fr/books?id=8DQBDQAAQBAJ&pg=PT204&lpg=PT204&dq=morgane+merteuil+interview&source=bl&ots=KOtnqaRVdJ&sig=rof7ijy6XMbUHxlRQ_Snd9GQbT8&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiyraud6aTVAhVM1hoKHZhrDC04ChDoAQhVMAg#v=onepage&q=morgane%20merteuil%20&f=false
  27. https://www.puf.com/content/Le_livre_des_trahisons
  28. Contributions de Dorian Astor, Philippe Beck, Véronique Bergen, Félix Boggio Éwangé-Épée, Antoine Böhm, Gabriel Bortzmeyer, Fabrice Bourlez, Arthur-Louis Cingualte, Yves Citton, Balthazar Clamoux, Thomas Clerc, Jérôme Dittmar, Camille le Doze, Jean-Michel Durafour, Johan Faerber, Jean-Luc Florin, Barbara Formis, Aléric de Gans, Tristan Garcia, Aliocha Imhoff & Kantuta Quiros, Mathias Kusnierz, Ariel Kyrou, Warren Lambert, Stéphane Legrand, Aurélien Lemant, Camille Louis, Patrice Maniglier, Jean-Clet Martin, Morgane Merteuil, Yann Moulier-Boutang, Frédéric Neyrat, Pierre Pigot, Stephen Sarrazin, Ivan Segré, Clément Sénéchal, Laurent de Sutter, Fanny Taillandier, Nicolas Tellop, Pacôme Thiellement, Marion Zilio

Liens externes[modifier | modifier le code]