Véronique Bergen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bergen.
Véronique Bergen
Véronique Bergen 1.JPG
Véronique Bergen
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (57 ans)
BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université libre de Bruxelles
Université libre de Bruxelles (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Distinction

Véronique Bergen est une écrivaine et philosophe belge née à Bruxelles.

Elle est licenciée en philologie romane et en philosophie de l’Université libre de Bruxelles et docteur en philosophie de l'Université Paris 8, membre de rédaction de la revue Lignes, travaille à l'interface de la philosophie, du roman et de la poésie. Ses travaux philosophiques portent notamment sur Deleuze, Badiou, Sartre. Elle est élue le 10 février 2018 à l'Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique au siège de Philippe Jones.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • Jean Genet. Entre mythe et réalité, Bruxelles, De Boeck Université, coll. « Culture et communication », , 429 p. (ISBN 978-2-8041-1715-3) — Prix Franz De Wever 1999[1]
  • L'Ontologie de Gilles Deleuze, Paris, L'Harmattan, coll. « La Philosophie en commun », , 793 p. (ISBN 978-2-7475-0398-3)
  • Résistances philosophiques, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Travaux pratiques », , 160 p. (ISBN 978-2-13-057448-4)
  • Le Corps glorieux de la top-modèle, Nouvelles éditions Lignes, 2013 (ISBN 978-2-35526-122-0)[2]
  • Comprendre Sartre, ill. de Mickey OC, Max Milo, 2015.
  • Fétichismes, Ed. Kimé, coll. Bifurcations, 2016.
  • Djelem, djelem. Les Roms entre stigmatisation et résistance, Ed. Centre d'Action Laïque, coll. Liberté, j'écris ton nom, 2016.
  • Luchino Visconti. Les promesses du crépuscule, Ed. Impressions nouvelles, 2017.
  • Hélène Cixous. La langue plus-que-vive, Ed. Honoré Champion, 2017.
  • Patti Smith, Horses, Ed. Densité, 2018
  • Abécédaire du Hard Rock Market, avec Anik De Prins, Ed. Lamiroy, 2019.

Romans[modifier | modifier le code]

  • Rhapsodies pour l'ange bleu, Avin, Belgique, Éditions Luce Wilquin, coll. « Sméraldine », , 304 p. (ISBN 978-2-88253-214-5)
  • Aquarelles, Avin, Belgique, Éditions Luce Wilquin, coll. « Sméraldine », , 272 p. (ISBN 978-2-88253-274-9)
  • Kaspar Hauser : Ou la phrase préférée du vent, Paris, Éditions Denoël, coll. « Roman français », , 256 p. (ISBN 978-2-207-25745-6)
    - prix Félix Denayer de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique[3]
    - prix triennal de la Ville de Tournai
  • Fleuve de cendres, Paris, Éditions Denoël, coll. « Roman français », , 316 p. (ISBN 978-2-207-26072-2)
  • Requiem pour le roi : Mémoires de Louis II de Bavière, Bruxelles, Belgique / Lormont, France, Éditions la Muette / Le Bord de l'eau, , 235 p. (ISBN 978-2-35687-110-7)
    - prix Berheim du roman 2012[4]
  • Aujourd'hui la révolution. Fragments d'Ulrike M., Villeurbanne, France, Éditions Golias, , 130 p. (ISBN 978-2-35472-244-9)
  • Voyage en Mylénie, Lormont/Bruxelles, France/Belgique, Le Bord de l'eau, coll. « La Muette », 2012, 224 p. (ISBN 978-2-35687-182-4).
  • Edie. La danse d'Icare, Al Dante, 2013.
  • Marilyn, naissance année zéro, Al Dante, 2014, Prix Sad Festival les Voix mortes 2015.
  • Le Cri de la poupée, Al Dante, 2015.
  • Janis Joplin. Voix noire sur fond blanc, Al Dante, 2016.
  • Émeutes en milieu urbain, collection Opuscule, Bruxelles, Éditions Lamiroy, 2017, 44 p. (ISBN 978-2-87595-095-6)
  • Jamais, Ed. Tinbad, 2017.
  • Premières fois, Ed. Edwarda, 2017.
  • Tous doivent être sauvés ou aucun, OnLit, 2018
  • Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent, version remaniée, Espace Nord, postface de Charline Lambert, 2019.
  • Guérilla, ONLiT, 2019.

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Brûler le père quand l'enfant dort, Bruxelles, Belgique, Éditions La Lettre volée, , 144 p. (ISBN 978-2-87317-005-9)
  • Encres, Bruxelles, Belgique, avec des peintures d'Helena Belzer,Éditions La Lettre volée, , 64 p. (ISBN 978-2-87317-025-7)
  • L'Obsidienne rêve l'obscur, Bruxelles, Belgique, ill. de Christine Ravaux, Éditions de l'Ambedui, coll. « Poésie du Lendit », , 130 p.
  • Habiter l'enfui, Bruxelles, Belgique, ill. de Maria Desmée, Éditions de l'Ambedui, coll. « Poésie du Lendit », , 115 p. (ISBN 978-2-930345-29-1)
  • Voyelles, Bruxelles, Belgique, Éditions Le Cormier, , 121 p. (ISBN 978-2-930231-53-2)
  • Plis du verbe, Woluwe-Saint-Lambert, Belgique, MaelstrÖm Éditions, , Bookleg #26, 44 p. (ISBN 978-2-930355-62-7)
  • Alphabet sidéral. Dans les pas d'Anselm Kiefer, Bruxelles, Belgique, Éditions Le Cormier, , 72 p. (ISBN 978-2-930231-58-7)
  • Glissements vers l'ouvert, Woluwe-Saint-Lambert, Belgique, MaelstrÖm Éditions, , Bookleg #55, 52 p. (ISBN 978-2-87505-014-4)
  • Palimpsestes, Amay, Belgique, Les éditions l’Arbre à Paroles, coll. « Poésie Ouverte sur le Monde », , 90 p. (ISBN 978-2-87406-471-5)
  • Parole magmatiche/Paroles magmatiques, édition bilingue, français/italien, traduction par et préface de Giuliano Ladolfi, Borgomanero, Giuliano Ladolfi Editore, 2012.
  • Griffures, suivi de La Nuit Obstinée, Ed. Maelström, 88 p., 2013.
  • Tomber vers le haut, avec des peintures d'Helena Belzer, Ed. La Lettre volée, 2016.
  • Gang blues ecchymoses, avec les photographies de Sadie von Paris, Ed. Al Dante, 2017.
  • Variations sur l'animal central, avec Aurélien Barrau et Mathieu Brosseau, Ed. La Lettre volée, 2018.
  • Alphabets des loups, Ed. Le Cormier, 2018.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Un abécédaire spectaculaire, dessins de Gundi Falkensteiner, Poulailler Production, , 58 p.

Préfaces[modifier | modifier le code]

  • Deux préfaces à Une Chambre en ville, photos de Sam Guelimi, Ed. Edwarda, 2011.
  • Avant-propos à La Malmorte : pièce en un acte et sept tableaux de Michèle Goslar; frontispice de Guy-Rémy Vandenbulcke, Bruxelles : Editions de l'Ambedui, 2001

Texte théâtral[modifier | modifier le code]

  • « Descends en moi, Créon », mise en scène d’un texte théâtral autour d’Antigone, 2012, Théâtre de Mons.

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Critique littéraire[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, Véronique Bergen collabore régulièrement à La Nouvelle Quinzaine littéraire, qui poursuit La Quinzaine littéraire, créée par François Erval et Maurice Nadeau en 1966. Elle y signe des articles de critique littéraire et des portraits d'intellectuels ainsi que des entretiens[5].

Elle collabore à diverses revues, Art press, L'Art même, Flux News, Le Carnet et les Instants, Septentrion, Lignes, Diacritik, la revue Edwarda...

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Prix Franz De Wever » (consulté le 31 mai 2010)
  2. Elvira Masson, « Véronique Bergen, philosophe « La mode est (aussi !) une matière à penser » », L'Express Styles, Groupe l'Express-l'Expansion, no 3244,‎ , p. 156 à 157 (ISSN 0014-5270)
  3. « Prix Félix Denayer 2006 » (consulté le 31 mai 2010)
  4. « Bergen et Engel, lauréats du Bernheim » (consulté le 9 avril 2011)
  5. Tous ses articles sont consultables ici : https://www.nouvelle-quinzaine-litteraire.fr/articles-par-critique/veronique-bergen

Liens externes[modifier | modifier le code]