Larbroye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Larbroye
Larbroye
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Compiègne
Canton Noyon
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Noyonnais
Maire
Mandat
Didier Wattiaux
2014-2020
Code postal 60400
Code commune 60348
Démographie
Gentilé Larbroyens, Larbroyennes
Population
municipale
507 hab. (2016 en augmentation de 4,97 % par rapport à 2011)
Densité 230 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 34′ 25″ nord, 2° 57′ 56″ est
Altitude Min. 48 m
Max. 150 m
Superficie 2,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Larbroye

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Larbroye

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Larbroye

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Larbroye

Larbroye est une commune française située dans le département de l'Oise en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Suzoy Vauchelles Rose des vents
N Noyon
O    Larbroye    E
S
Ville Passel
Entrée du village.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

lazrbroye[modifier | modifier le code]

Carte de Cassini de Larbroye et des environs (vers 1750)

Sur la Carte de Cassini (vers 1750), le nom du village est écrit l'Arbroye. Larbroye possèdait des carrières de pierre de bonne qualité dont certaines servirent à la construction du beffroi de Noyon en 1328 [1].
Au XVIIIè siècle, des vignes étaient cultivées sur territoire de la paroisse: un ordonnance royale du 27 août 1771 nomme un garde pour surveiller les vignobles [2]. Le village possédait un pressoir banal [3].
Suzoy a été rattachée à Larbroye de 1828 à 1832.

Première Guerre Mondiale[modifier | modifier le code]

Dès le début du mois de septembre 1914, Larbroye, comme toute la région, est occupé par l'armée allemande et restera loin du front qui se stabilisera à quelques kilomètres à sud-ouest vers Lassigny et Ribécourt-Dreslincourt jusqu'au début de 1917. Les occupants se livreront à de nombreuses exactions sur les habitations. Le propriétaire du château, soupçonné d'espionnage fut emprisonné à Noyon. Quand il revint fin septembre son château avait été pillé et incendié par l'ennemi [4],[5]. Pendant 30 mois les habitants vivront sous le joug des occupants qui réquisitionnent des pièces dans les habitations, le matériel, la nourriture et obligent hommes et femmes à travailler dans les champs pour nourrir les soldats du front. En février 1917, lors du retrait des Allemands sur la ligne Hindenburg, le village est évacué par l'ennemi [6]. Le secteur passe sous contrôle allié et sera de nouveau repris par l'ennemi lors de l'offensive du printemps de mars 1918. C'est au cours de cette période que les bombardements feront de nombreux dégâts à la mairie, à l'église et aux habitations. Ce n'est que début octobre 1918 que le secteur sera définitivement repris. Après l'Armistice, peu à peu les habitants revinrent s'installer à Larbroye. Pour eux commença une longue période de plus de dix ans de reconstruction des habitations (maisons provisoires), des fermes, des bâtiments publics, des routes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts.
L'église St-Pierre-ès-Liens.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1982 2006 Gilbert Giraudeau    
2006 2014 Michèle Nguyen    
2014[7] En cours
(au 9 septembre 2014)
Didier Wattiaux   Retraités d'entreprise publique

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9].

En 2016, la commune comptait 507 habitants[Note 1], en augmentation de 4,97 % par rapport à 2011 (Oise : +2,22 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
262225216252639251247223232
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
239232214223207203200174180
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
214211199162200202200184210
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
210221270267376373448459470
2013 2016 - - - - - - -
494507-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (16,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,5 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 25,2 %, 15 à 29 ans = 12,4 %, 30 à 44 ans = 22,3 %, 45 à 59 ans = 24,8 %, plus de 60 ans = 15,3 %) ;
  • 48,5 % de femmes (0 à 14 ans = 21,1 %, 15 à 29 ans = 16,7 %, 30 à 44 ans = 20,6 %, 45 à 59 ans = 23,2 %, plus de 60 ans = 18,4 %).
Pyramide des âges à Larbroye en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,9 
3,3 
75 à 89 ans
5,7 
12,0 
60 à 74 ans
11,8 
24,8 
45 à 59 ans
23,2 
22,3 
30 à 44 ans
20,6 
12,4 
15 à 29 ans
16,7 
25,2 
0 à 14 ans
21,1 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[13]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason larbroye.svg

Les armes de Larbroye se blasonnent ainsi :

tiercé en fasce : au premier d'azur à l'ours au naturel, au second d'argent à l'arbre de sinople, au troisieme parti au premièr de sable à la broye d'argent et au second de gueules à la fasce d'argent.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Larbroye, propriété des Marcotte devenue par héritage, propriété de Marie Marcotte d'Argenteuil, épouse de Alexandre Legentil, bombardé par les Allemands, démoli et pillé en juin 1918[14].

Carte postales anciennes[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]