Ville (Oise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ville (homonymie).
Ville
Château de Ville,peinture de Léon Grégoire en 1927(collection privée).
Château de Ville,
peinture de Léon Grégoire en 1927
(collection privée).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Compiègne
Canton Noyon
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Noyonnais
Maire
Mandat
Philippe Barbillon
2014-2020
Code postal 60400
Code commune 60676
Démographie
Gentilé Villois, Villoises
Population
municipale
768 hab. (2014)
Densité 127 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 33′ 18″ nord, 2° 56′ 26″ est
Altitude Min. 41 m
Max. 164 m
Superficie 6,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Ville

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Ville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ville

Ville est une commune française située dans le département de l'Oise en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est découpé en deux parties par la rivière la Divette, qui sépare le village en partie nord (le haut de ville) et sud (le bas de ville).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 500 et 1 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 15[1].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2006 Didier Poly    
avril 2006[2] en cours
(au 10 avril 2014)
Philippe Barbillon    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 768 habitants, en diminution de -1,54 % par rapport à 2009 (Oise : 2,1 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
665 704 726 758 829 759 780 765 747
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
728 698 689 645 617 592 593 546 548
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
539 505 484 387 412 405 415 443 437
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
457 495 555 552 613 675 767 777 768
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (16,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,8 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 25,2 %, 15 à 29 ans = 14,1 %, 30 à 44 ans = 25,9 %, 45 à 59 ans = 18,9 %, plus de 60 ans = 15,9 %) ;
  • 48,2 % de femmes (0 à 14 ans = 19,7 %, 15 à 29 ans = 15,7 %, 30 à 44 ans = 27,3 %, 45 à 59 ans = 19,5 %, plus de 60 ans = 17,9 %).
Pyramide des âges à Ville en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,3 
5,0 
75 à 89 ans
5,4 
10,6 
60 à 74 ans
12,2 
18,9 
45 à 59 ans
19,5 
25,9 
30 à 44 ans
27,3 
14,1 
15 à 29 ans
15,7 
25,2 
0 à 14 ans
19,7 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château[modifier | modifier le code]

Le premier château connu devait se situer au lieudit « Le Vieux Château  » près du croisement des rues du Château et de la rue de l'Archerie. Il ne reste que des souterrains qui furent rebouchés lorsque la route de Passel a été construite au XIXe siècle[9].

La famille « de Ville » habite ce château du XIIe au XIVe siècle. Jean de Ville à sa mort, lègue des terres qu'il possédait à Nouvion-le-Comte dans l'Aisne aux pauvres de Ville. Plusieurs siècles après, il faut noter que ces terres appartiennent toujours à la ville : le Centre communal d'action sociale de Ville les loue et il en touche les fermages.

Le château initial est remplacé par un château de style Henri II qui a eu plusieurs propriétaires successifs jusqu'à Octavie Le Féron qui épouse en 1837, Louis Édouard Sézille de Biarre, maire de Noyon. Le château est en ruines et fait place en 1840 à un nouveau château comprenant un corps de logis et deux ailes symétriques.

Leur fils Octave Sézille de Biarre, mort à Sedan pendant la guerre de 1870, laisse le château à sa fille Claire qui épouse en 1867 Henri de Beauquesne qui, à son tour, le laisse à sa fille Marie qui épouse en 1893 François de Villeméjane. Le château fut en partie détruit durant la Première Guerre mondiale et reconstruit sur les plans de l'ancien à la fin des années 1920, François de Villeméjane ayant attendu que le reste du village fut reconstruit.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]