Lac des Commissaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lac des Commissaires
Image illustrative de l’article Lac des Commissaires
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay-Lac-Saint-Jean
MRC Le Domaine-du-Roy
TNO Lac-Ashuapmushuan
Géographie
Coordonnées 48° 11′ 14″ nord, 72° 15′ 51″ ouest
Type Naturel
Superficie 29 km2
Longueur 29 km
Largeur 4 km
Altitude 323 m
Profondeur
 · Maximale

46 m
Hydrographie
Bassin versant 562 km2
Alimentation (sens horaire, à partir de l'embouchure) Décharge du lac Léandre et du lac des Deux Îles, ruisseau non identifié, ruisseau non identifié, rivière des Commissaires, décharge du Petit lac Caché, décharge du lac Caché, décharge d'un lac non identifié, décharge du lac de l'Épinette Rouge, décharge des lacs Gabriel et Malfait, décharge du lac Raquette, décharge du lac Cageux, ruisseau Jourdain, décharge du Grand lac Thaddé, décharge des lacs Isabeau et Gilbert, décharge du lac Miville, décharge du lac Pot, rivière Goddard, rivière Goéland (lac des Commissaires), décharge du lac à Roger.
Émissaire(s) Rivière Ouiatchouane
Géolocalisation sur la carte : Canada
(Voir situation sur carte : Canada)
Lac des Commissaires
Géolocalisation sur la carte : Québec
(Voir situation sur carte : Québec)
Lac des Commissaires
Géolocalisation sur la carte : Saguenay–Lac-Saint-Jean
(Voir situation sur carte : Saguenay–Lac-Saint-Jean)
Lac des Commissaires

Le lac des Commissaires coule dans la municipalité du Lac-Bouchette, dans la MRC Le Domaine-du-Roy, dans la région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean, au Québec, au Canada. Le lac est prisé pour les activités récréo-touristiques.

La surface du lac des Commissaires est habituellement gelée du début de décembre à la fin de mars, toutefois la circulation sécuritaire sur la glace se fait généralement de la fin de décembre à la mi-mars.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le lac des commissaires est situé à 26 km au sud de Roberval, à 22 km au sud du Lac Saint-Jean et à 84 km au nord-est de La Tuque. D'une superficie est de 29 km² et d'une longueur de 29 km, le lac s'étire du nord au sud. Sa largeur maximale est de 2 km. Sa forme comporte deux parties, à peu près de longueur semblable. L'extrémité sud de la partie sud du lac se termine par une baie étroite de six kilomètres de longueur, courbant vers l'ouest. La route 155 (Québec) reliant La Tuque et Chambord longe la partie sud du lac.

Au milieu du lac, dans la partie nord, le lac forme un renflement vers l'Est, désignée "Baie de la grêle" ou "lac au Mirage" (ancienne appellation "Lac Quaquakamaksis"). Le "barrage des Commissaires" appartient au gouvernement du Québec et se retrouve à l'exutoire du lac des Commissaires, qui constitue la principale source alimentant la rivière Ouiatchouan. L'émissaire du lac des Commissaires est la "rivière des Commissaires"[1].

La rivière des Commissaires coule à la limite des rang 6 et 7, sur 3 km vers le nord-est pour atteindre le sud du lac Bouchette ; le courant se déverse face à l'Île Bouchette (île triangulaire située près de la rive Ouest du lac). Le lac Bouchette est long de 4,2 km dans le sens nord-sud et une largeur maximale de 1,4 km. Le village de Lac-Bouchette est situé sur sa rive Est des lacs Bouchette et Ouiatchouane. L'embouchure du lac Bouchette est située dans sa partie nord et se déverse dans la partie sud du lac Ouiatchouane. Ce dernier se déverse par le nord dans la rivière Ouiatchouan qui coule sur 28 km vers le nord pour atteindre le Lac Saint-Jean, à 6,5 km au nord-ouest de l'intersection de la route 155 (Québec) et de la route 169 (Québec). La rivière Ouiatchouan coule surtout en milieu boisé, sauf les deux derniers kilomètres de son parcours qui sont de nature agricole[2].

Barrage du lac des Commissaires

Construit en 1971, le barrage du lac des Commissaires a une hauteur de 8,2 mètres et une hauteur de retenue de 6,6 m. Le barrage a une capacité de retenue de 186 960 000 m³. Ce barrage de type "Béton-gravité" sur une fondation de roc a une longueur de 198,7 m. La superficie du réservoir retenu par le barrage est de 2 849 ha et la superficie du bassin versant de 562 km². Ce barrage est exploité par le "Centre d'expertise hydrique du Québec"[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

En 1828, l'arpenteur-géomètre, Joseph Bouchette, a attribué le toponyme « lac des Commissaires », en l'honneur des commissaires Andrew et David Stuart, responsables d'une expédition chargée d'explorer le territoire du Saguenay. Dans son Journal de 1732, l'arpenteur Joseph-Laurent Normandin désigne ce lac Eskaskouakama, soit un mot de la langue montagnaise qu'il traduit ainsi : «Lac qui est boisé d'un coste et de Lautre où il n'y a aucun bois». Cet arpenteur ajoute : «En effet ce Lac du Costé du Nord est bordé d'une terre assez haute et bien boisée et du Costé du Sud c'est une terre basse sans aucun bois». En 1890, l'arpenteur-géomètre Elzéar Laberge, dans son rapport sur le canton de Crespieul, utile le toponyme « le lac des Commissaires » pour identifier ce plan d'eau[4].

Le toponyme « lac des Commissaires » a été inscrit le 5 décembre 1968 à la Banque des noms de lieux de la Commission de toponymie du Québec[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Commission de toponymie du Québec - Banque des noms de lieux - Rivière des Commissaires »
  2. Vérifications géographiques effectuées le 25 mai 2014 par l'historien Gaétan Veillette (Saint-Hubert, QC) en se référant aux cartes géographiques publiés sur le site Internet Google Map.
  3. « Centre d'expertise hydrique du Québec - Barrage du lac des Commissaires »
  4. "Noms et lieux du Québec", ouvrage de la Commission de toponymie du Québec, paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.
  5. « Commission de toponymie du Québec - Banque des noms de lieux - Lac des commissaires »

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]