Rivière Sainte-Marguerite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Marguerite et Rivière Sainte-Marguerite (toponymie).

Rivière Sainte-Marguerite
Illustration
Carte du tracé du cours d'eau et de ses principaux affluents.
Caractéristiques
Longueur 100 km [1]
Bassin
Bassin collecteur Fleuve Saint-Laurent
Débit moyen ?
Régime Pluvio-nival
Cours
Source Lac Sainte-Marguerite
· Localisation Mont-Valin
· Altitude 678 m
· Coordonnées 48° 37′ 02″ N, 70° 33′ 56″ O
Confluence Rivière Saguenay
· Localisation Sacré-Cœur
· Altitude m
· Coordonnées 48° 15′ 47″ N, 69° 56′ 46″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Bras des Murailles, Rivière Sainte-Marguerite Nord-Est
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Régions Saguenay–Lac-Saint-Jean, Côte-Nord

La rivière Sainte-Marguerite est un des plus importants affluents de la rivière Saguenay, coulant au Québec, au Canada, dans les régions administratives de:

La partie supérieure du cours de cette rivière traverse la partie Sud-Ouest de la zec Martin-Valin; la partie inférieure, la zec de la Rivière-Sainte-Marguerite. La rivière Sainte-Marguerite traverse successivement les cantons de: Silvy, Saint-Germain, Durocher, Champigny, Labrosse et Albert.

La vallée de la rivière Sainte-Marguerite est surtout desservie par la route 172[2],[3],[4].

La foresterie constitue la première activité économique du secteur; les activités récréotouristiques, en second.

La surface de la rivière Sainte-Marguerite est habituellement gelée de la fin novembre au début avril, toutefois la circulation sécuritaire sur la glace se fait généralement de la mi-décembre à la fin mars.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les principaux versants hydrographiques voisins de la rivière Sainte-Marguerite sont:

Cours[modifier | modifier le code]

La rivière Sainte-Marguerite débute sa course de 100 km dans le lac Saint-Marguerite à une altitude de 678 m et de divers plan d'eau à l'ouest du Mont-Valin (785 m), dans la zec Martin-Valin. Elle coule ensuite en direction nord-ouest sur quelques kilomètres avant de tourner en direction sud-ouest sur 15 km et tourne brusquement vers le sud-est. Elle coule ensuite presque en parallèle la rivière Saguenay sur environ 60 km. En final de parcours, la rivière bifurque vers le sud-ouest pour un dernier 2,4 km avant de se jeter dans le Saguenay dans la baie Sainte-Marguerite qui est située au niveau de la mer. L'entrée de cette baie (de 2,7 km de long et 1,3 km de largeur maximale) est située à 25 km (par la rivière) en amont de la traverse de Tadoussac.

Les principaux tributaires sont la rivière Sainte-Marguerite Nord-Est et le Bras des Murailles (et son affluent le ruisseau Couture). Les principaux ruisseaux affluents de la rivière Sainte-Marguerite sont : Barre, Épiphanie, Épinette et de la Cage.

Le parcours de la rivière Sainte-Marguerite comporte plusieurs rapides, notamment (à partir du niveau supérieur de la rivière) :

  • "Le Rapide Vert", situé à 2,7 km au nord-ouest de la "Montagne Brulée (404 m) ;
  • "Le Grand rapide", situé au nord-ouest de la Montagne de Bardsville (337 m) ; en face, du côté nord de la rivière, le mont Arthur-Leblanc domine le secteur à 465 m ;
  • "Rapide de la Montagne", situé à environ 4 km au nord-est de la montagne du Bras Morin (493 m)[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme est apparu sur la carte du domaine du roy du père Laure en 1731[5]. Il est aussi appliqué à la baie et au cap situés près de son embouchure[1].

Le toponyme « rivière Sainte-Marguerite » a été officialisé le à la Banque des noms de lieux de la Commission de toponymie du Québec[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]