Géographie physique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte de géographie physique de l'Europe, du Nord de l'Afrique et de l'Ouest de l'Asie.

La géographie physique ou géographie naturelle[1] est la branche de la géographie qui décrit la surface de la Terre. C'est donc par définition une science de la nature qui permet de comprendre la Terre actuelle, les évolutions passées et celles à venir. Elle s'intéresse dans une moindre mesure aux activités humaines, et plus généralement animale, essentiellement dans le cadre du rapport qu'entretien l'homme et la nature, et notamment les impacts de l'homme sur le climat et les transformations de la surface terrestre qui sont d'origines naturelles et humaines avec leurs conséquences.

Disciplines[modifier | modifier le code]

Carte physique de la Terre.

La géographie physique englobe plusieurs disciplines :

  • la biogéographie est l'étude scientifique de la distribution des animaux et des végétaux dans la biosphère, leurs groupements et leurs rapports avec le milieu, aux époques géologiques comme aux temps modernes. Cette discipline est divisées en cinq sous-disciplines comme: la biogéographie, la paléobiogéographie, la phylogéographie, la zoogéographie et la phytogéographie ;
  • la climatologie est la science qui étudie les caractéristiques et les évolutions des climats sur une période temporelle dans le long-terme. La climatologie examine aussi bien la nature des microclimats (locaux) que des macroclimats (globaux), que des influences climatiques naturelles et anthropiques. Cette discipline scientifique est subdivisée en d'autres sous-disciplines tel que la paléoclimatologie ;
  • l'écologie du paysage est l'étude de la variation spatiale dans les paysages à différentes échelles, incluant les causes biophysiques et sociales et les conséquences de l'hétérogénéité écopaysagère ;
  • la géomorphologie est l'étude qui s'intéresse à la description du relief terrestre actuel expliqué principalement par les incidences du climat et de la structure géologique. Cette discipline cherche à comprendre la formation des reliefs, ainsi que l'histoire et la prédiction des reliefs futurs grâce à des expériences de terrain et à des modélisations numérique (géomorphométrie) ;
  • la glaciologie est l'étude des glaciers, de leur répartition, de leur influence, de leur évolution. Cette discipline peut également participer à l'analyse de l'évolution climatique et à comprendre les effets du réchauffement climatique et des climats des ères précédant ;
  • l'hydrologie est la science qui a pour objet l'étude des eaux, de leur nature et de leurs diverses propriétés (mécaniques, physiques et chimiques). Cette discipline englobe l'eau des rivières, des lacs, les aquifères et dans une certaine mesure les glaciers. Elle comprend différents sous-domaines qui examinent les masses d'eau spécifiques ou de leurs interactions avec d'autres sphères, par exemple limnologie et l'écohydrologie ;
  • la météorologie est la science ayant pour objet l'étude des phénomènes atmosphériques et de la prévision du temps sur une période temporelle à court-terme, qui la distingue de la climatologie ;
  • l'océanographie est l'étude scientifique du milieu marin (fonds océaniques, masse des eaux et les zones limites des mers (surface et littoral). La discipline couvre un caractère généraliste et traite également les organismes marins et les écosystèmes (océanographie biologique); les courants marins, les vagues et les dynamiques des fluides géophysiques (océanographie physique); la tectonique des plaques et la géologie du fond de mer (océanographie géologique); et les flux de diverses substances chimiques et physiques dans l'océan et à travers ses frontières (océanographie chimique) ;
  • la paléogéographie est la science qui étudie les périodes géologiques anciennes et en particulier celles de la formation des océans et des continents afin de reconstituer la géographie de la Terre à travers les ères géologiques remontant à plusieurs milliards d'années. C'est donc une science à la croisée des sciences géographiques, de la paléontologie et de la géologie puisqu'elle se sert de preuves géologiques (fossiles) et du paléomagnétisme, ainsi que de l'évolution de la dérive des continents et de la tectonique des plaques.
  • la pédologie est l'étude scientifique des sols dans leur environnement naturel. Elle est l'une des deux branches principales de la science des sols avec l'édaphologie. La pédologie traite essentiellement la pédogenèse, la morphologie du sol et la classification des sols. En géographie physique, la pédologie est largement étudiée en raison des nombreuses interactions entre le climat (eau, air, température), la vie dans le sol (micro-organismes, plantes, animaux), les matières minérales présents dans les sols (cycles biogéochimiques), ainsi que sa position et ses effets sur le paysage.

Ces domaines intègrent les connaissances de milieux connexes à l'intérieur d'un cadre spatio-temporel, d'où leur présence en géographie. C'est ainsi que la géologie, l'hydraulique, la physique, la chimie et la biologie, entre autres, sont utilisées dans ces disciplines et traitées en interactions les unes par rapport aux autres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Géographes-physiciens célèbres[modifier | modifier le code]

Alexander von Humboldt, considéré comme le père de la géographie physique

Voir l'article Liste de géographes pour une liste exhaustive.

Publications[modifier | modifier le code]

Revues francophones[modifier | modifier le code]

Autres revues[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean DRESCH, Philippe PINCHEMEL, Pierre GEORGE, Céline ROZENBLAT, Dominique CROZAT, Jean-Paul VOLLE, « GÉOGRAPHIE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 août 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/geographie/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Paul Amat, Lucien Dorize, Charles Le Cœur, Emmanuelle Gautier, Éléments de géographie physique, Paris, Bréal, coll. Grand Amphi, 2002, (ISBN 2749500214) : un manuel pour les étudiants de premier cycle.
  • Yvette Veyret et Jean-Pierre Vigneau (dir.), Géographie physique. Milieux et environnement dans le système terre, A.Colin, 2002. (ISBN 2-200-25-236-6)

Articles connexes[modifier | modifier le code]