Rivière aux Vases (rivière Saguenay)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vase.

Rivière aux Vases
Illustration
Tracé du cours d'eau et de ses principaux affluents.
Caractéristiques
Longueur 17,1 km
Bassin collecteur Rivière Saguenay
Régime Pluvial
Cours
Source Confluence de deux ruisseaux forestiers
· Localisation Saint-David-de-Falardeau
· Altitude 160 m
· Coordonnées 48° 35′ 22″ N, 71° 09′ 05″ O
Confluence Rivière Saguenay
· Localisation Saint-Jean-Vianney
· Coordonnées 48° 29′ 59″ N, 70° 59′ 44″ O
Se jette dans Rivière Saguenay
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche (à partir de l’embouchure) Décharge du lac Fillion, cours d’eau Fillion, bras Cimon, ruisseau Gagnon, ruisseau Paul-Émile Gagnon, ruisseau Lessard.
· Rive droite (à partir de l’embouchure) Le Petit Bras, cours d’eau Verreault, cours d’eau Henry-Bouchard, ruisseau du Trait Carré, décharge du lac Brûlé.
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay–Lac-Saint-Jean
MRC Le Fjord-du-Saguenay

Sources : [1]

La rivière aux Vases est un affluent de la rivière Saguenay, coulant dans la municipalité de Saint-David-de-Falardeau, de Saint-Honoré (Québec) et de Saguenay (ville) (secteur de Saint-Jean-Vianney), dans la municipalité régionale de comté (MRC) Le Fjord-du-Saguenay, dans la région administrative du Saguenay–Lac-Saint-Jean, au Québec, au Canada.

L'agriculture et la foresterie sont les principales activités économiques de ce bassin versant.

Ce versant est surtout desservi par la rue Wilson (partie inférieur), la route Mathias et Sainte-Geneviève, la route Fillion, la route des Sillons, la route Colombium, la rue de l'Hôtel-de-ville et le chemin Simard.[2],[3],[4].

La surface de la rivière aux Vases est habituellement gelée de la fin novembre au début avril, toutefois la circulation sécuritaire sur la glace se fait généralement de la mi-décembre à la fin mars.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les principaux bassins versants voisins de la rivière aux Vases sont:

La rivière aux Vases est alimentée par plusieurs cours d'eau qui prennent leurs sources en zones forestières sur les territoires communaux de Saint-Honoré et de Saint-David-de-Falardeau au sein de la municipalité régionale de comté du Fjord-du-Saguenay. La rivière aux Vases prend sa source à la confluence de deux ruisseaux forestiers (altitude: 160 m). Cette source est située à 5,5 km au Sud-Est d'une courbe du cours de la rivière Shipshaw, à 15,0 km au Nord de l’embouchure de la rivière aux Vases et à 19,0 km au Nord-Ouest du centre-ville de Saguenay.

À partir de sa source, le cours de la rivière aux Vases descend sur 17,1 km selon les segments suivants:

  • 2,8 km vers le Sud, jusqu’au chemin Simard (sens Est-Ouest);
  • 3,5 km vers le Sud en recueillant la décharge (venant de l'Ouest) le ruisseau du Trait Carré lequel draine une zone de marais et le lac aux Vases et en serpentant jusqu’au pont de la rue de l'Hôtel-de-Ville;
  • 4,6 km vers le Sud en zone forestière et agricole en coupant le chemin Saint-Marc Ouest et en serpentant jusqu’au ruisseau bras Cimon (venant du Nord-Est);
  • 4,3 km vers le Sud en zone agricole en coupant la route des Sillons, en serpentant jusqu’au ruisseau Le Petit Bras (venant du Nord-Ouest);
  • 1,9 km vers le Sud-Est en zone agricole, jusqu'à l'embouchure de la rivière[2].

L'embouchure de la rivière aux Vases se déverse sur la rive Nord de la rivière Saguenay. La confluence est située au niveau du village de Saint-Jean-Vianney à quelques kilomètres au Sud de la confluence de la rivière rivière Shipshaw avec la rivière Saguenay. Cette confluence est située à:

  • 9,3 km à l'Ouest du centre-ville de Saguenay;
  • 115,7 km à l’Ouest de l’embouchure de la rivière Saguenay[2].

À partir de l'embouchure de la rivière aux Vases le courant s'écoule vers l'Ouest en suivant le cours de la rivière Saguenay dont elle est un affluent.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le survint une important glissement de terrain qui emporta une partie du village de Saint-Jean-Vianney. La raison de la catastrophe était dû à l'érosion des sols dans un lieu précédemment marécageux et sableux sur lequel vivaient de nombreux castors. Avec l'infiltration de l'eau, l'argile du sous-sol s'est désagrégée graduellement et il s'est formé un immense bassin souterrain qui s'étendant jusque sous le quartier résidentiel du village. À force de vibrations causées par les activités du village, le sous-sol, qui n'avait plus de point d'appui, s'est affaissé complètement. Les débris ont été emportés par le ruisseau du Petit Bras, qui se déverse dans la rivière aux Vases, affluent du Saguenay. Le torrent de boue a emporté le pont qui enjambait la rivière aux Vases et couper la route qui allait vers la ville de Saguenay[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme « rivière aux Vases » évoque la nature argileuse du sol qui constitue le fond du cours d’eau[3].

Le toponyme « Rivière aux Vases » a été officialisé le à la Banque des noms de lieux de la Commission de toponymie du Québec[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rivière aux Vases », sur Commission de toponymie du Québec (consulté le 25 septembre 2018)
  2. a b c et d « Atlas du Canada du Ministère des ressources naturelles du Canada » (consulté le 24 septembre 2018)
  3. a b et c Commission de toponymie du Québec - Rivière aux Vases
  4. Open Street Map - Consulté le 25 septembre 2018
  5. Ouvrage: Noms et lieux du Québec : dictionnaire illustré, Québec, Les Publications du Québec, 2006, 925 p., publié par la Commission de toponymie du Québec.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]