Rivière Cyriac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rivière Cyriac
Illustration
Carte du tracé du cours d'eau et de ses principaux affluents.
Caractéristiques
Longueur 57,2 km
Bassin collecteur Estuaire du Saint-Laurent
Régime nivo-pluvial
Cours
Source Lac Pikauba
· Localisation Lac-Pikauba
· Altitude 827 m
· Coordonnées 47° 51′ 10″ N, 71° 06′ 41″ O
Embouchure Lac Kénogami
· Localisation Lac-Ministuk
· Altitude 164 m
· Coordonnées 48° 18′ 05″ N, 71° 17′ 37″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche (à partir de l'embouchure) Décharge du lac Gilbert, rivière Jean Boivin, ruisseau, décharge du lac Vaneau, ruisseau, ruisseau, ruisseau, ruisseau, décharge du lac Lecours, décharge des lacs Faniant, Nixon et du Quai, rivière Gilbert, décharge du lac Demaux, décharge du lac Watcho.
· Rive droite (à partir de l'embouchure) Décharge d'un lac non identifié, décharge du lac à Théophile et du lac Henri, décharge du lac Oyé, ruisseau de la Savane, ruisseau Vermette, décharge du lac Sims, ruisseau aux Castors, ruisseau au Foin, ruisseau, décharge du lac Charest, décharge du lac Bijou, décharge du lac Beauchesne.
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Capitale-Nationale
Saguenay–Lac-Saint-Jean
MRC Charlevoix et Le Fjord-du-Saguenay

Sources : [1]

La rivière Cyriac (également La Cyriac) est un cours d'eau douce affluent du Lac Kénogami, coulant au Québec, au Canada, dans les régions administratives suivantes:

La rivière Cyriac traverse la réserve faunique des Laurentides. La vallée de la rivière Cyriac est directement desservie par la route 175; d’autres routes forestières secondaires ont été aménagées dans le secteur pour les besoins de la foresterie et des activités récréotouristiques.[2],[3],[4].

La foresterie constitue la première activité économique du secteur; les activités récréotouristiques, en second.

La surface de la rivière Cyriac est habituellement gelée de la fin novembre au début avril, toutefois la circulation sécuritaire sur la glace se fait généralement de la mi-décembre à la fin mars.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les principaux versants hydrographiques voisins de la rivière Cyriac sont:

La rivière Cyriac prend sa source au lac Pikauba (longueur: 12,2 km; largueur: 1,9 km; altitude: 827 m). Enclavé entre les montagnes, ce lac comporte deux émissaires: la rivière Cyriac (côté nord) et la rivière Pikauba (côté sud-est où un barrage a été aménagé). L'embouchure nord du lac Pikauba est située à:

  • 6,4 km au nord de la second embouchure du lac;
  • 10,7 km au nord-est de la route 175
  • 17,9 km au sud-est du cours supérieur de la Petite rivière Pikauba;
  • 51,8 km au sud-est de la confluence de la rivière Cyriac et du lac Kénogami.

À partir du lac Pikauba, le cours de la rivière Cyriac coule généralement vers le nord-ouest sur 57,2 kilomètres, avec une dénivellation de 663 m entièrement en zone forestière, selon les segments suivants:

Cours supérieur de la rivière Cyriac (segment de 23,0 km)

  • 5,8 km vers le nord-ouest en formant une boucle vers l'est en début de segment, jusqu'à la décharge (venant du nord) du lac Paquin;
  • 10,9 km en serpentant vers le nord-ouest, en traversant le lac de Muy (altitude: 781 m) et en recueillant la décharge du ruisseau au foin (venant du nord-est), jusqu'au ruisseau aux Castors (venant du nord);
  • 8,1 km vers le nord-ouest en recueillant la décharge (venant du nord-est) du lac Sims, jusqu'au ruisseau Vermette (venant de l'est);
  • 14,9 km en longeant la route 175, d'abord vers le nord-ouest, puis le nord et le nord-ouest, et en coupant la route forestière R0287, jusqu'à la confluence de la rivière Gilbert (venant du sud);

Cours inférieur de la rivière Cyriac (segment de 34,2 km)

  • 5,2 km vers le nord jusqu'à la décharge d'un ensemble de lacs dont le Petit lac Cyriac;
  • 9,1 km vers le nord en zigzaguant en début de segment et en longeant sur les derniers 2,6 km la route forestière R0215, jusqu'au pont de la route 175;
  • 2,8 km vers l'ouest, jusqu'à la confluence de la rivière Normand (venant du sud);
  • 11,5 km vers le nord-ouest en recueillant le ruisseau Hector en début de segment, en formant un crochet vers le nord-est et en longeant sur le côté ouest la limite de la ville de Saguenay en fin de segment, jusqu'à la confluence de la rivière Jean-Boivin (venant de l'ouest);
  • 5,6 km vers le nord dans une vallée encaissée, longeant sur le côté ouest la limite de la ville de Saguenay, jusqu'à son embouchure.[2].

La rivière Cyriac se déverse sur la rive sud du lac Kénogami, face à l'Île Verte et face à la baie Voisine de l'Île à Jean-Guy. Cette confluence se situe à:

  • 4,9 km à l'ouest de la confluence de la rivière Simoncouche et du lac Kénogami;
  • 5,4 km au nord-ouest de la route 175;
  • 6,1 km au sud-ouest du barrage de Portage-des-Roches;
  • 12,9 km au sud du centre-ville du secteur Jonquière de la ville de Saguenay;
  • 16,2 km au sud de la confluence de la rivière aux Sables et de la rivière Saguenay;
  • 21,7 km au sud-ouest de la confluence de la rivière Chicoutimi et de la rivière Saguenay[2].

À partir de la confluence de la rivière Cyriac avec le lac Kénogami, le courant traverse ce lac sur 6,3 km vers le nord-est jusqu’au barrage de Portage-des-Roches, puis suit le cours de la rivière Chicoutimi sur 26,2 km vers l’est, puis le nord-est et le cours de la rivière Saguenay sur 114,6 km vers l’est jusqu’à Tadoussac où il conflue avec l’estuaire du Saint-Laurent[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la rivière a été donné en l'honneur de Cyriac Buckell, colon et trappeur allemand, installé sur les rives, face à l'embouchure de cette rivière à l'époque de la colonisation du territoire. Il fut d'ailleurs le premier colon à s'y établir[5].

Le toponyme "rivière Cyriac" a été officialisé le à la Banque des noms de lieux de la Commission de toponymie du Québec[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rivière Cyriac », sur Commission de toponymie du Québec (consulté le 12 décembre 2016)
  2. a b c d et e « Atlas du Canada du Ministère des ressources naturelles du Canada » (consulté le 27 janvier 2019)
  3. a et b Commission de toponymie du Québec - Banque des noms de lieux - Toponyme: Rivière Cyriac
  4. Open Street Map - Consulté le 27 janvier 2019
  5. Ouvrage: Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie du Québec, paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]