La Grande Décharge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grande Décharge (homonymie).

La Grande Décharge
Illustration
Carte du tracé du cours d'eau et de ses principaux affluents.
Caractéristiques
Longueur 15 km
Bassin ?
Débit moyen ?
Régime Pluvio-nival
Cours
Source Lac Saint-Jean
· Localisation Alma
· Altitude 101 m
· Coordonnées 48° 36′ 38″ N, 71° 47′ 15″ O
Confluence Rivière Saguenay
· Localisation Alma
· Altitude 68 m
· Coordonnées 48° 32′ 27″ N, 71° 36′ 54″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche (à partir de l'embouchure) ruisseau Maltais, ruisseau Taché, rivière Mistouk, rivière aux Harts, rivière aux Chicots, ruisseau Rouge (via la baie du Ruisseau Rouge).
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Principales localités Alma

La Grande Décharge[1] est le nom de l'un des deux émissaires du lac Saint-Jean, l'autre étant La Petite Décharge. Cette rivière coule au nord de l'île d'Alma, sur la rive Nord-Ouest du fleuve Saint-Laurent, dans la ville d’Alma, dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Lac-Saint-Jean-Est, dans la région administrative de Saguenay-Lac-Saint-Jean, dans la Province de Québec, au Canada. À son confluent avec La Petite Décharge à l'est de l'île, elle devient la rivière Saguenay.

La Grande Décharge est desservie du côté Nord et du côté Est par l'Avenue du Pont Nord, du côté Sud par le chemin de la Dam-en-Terre et le chemin de la Rive, le chemin de la Baie-des-Jean et le chemin du Faubourg-des-Jardins.

La surface de La Grande Décharge est habituellement gelée de la fin novembre au début avril, toutefois la circulation sécuritaire sur la glace se fait généralement de la mi-décembre à la fin mars.

Géographie[modifier | modifier le code]

Avant la construction du barrage de l'île Maligne, la Grande-Décharge était peu profonde et se constituait de rapides, de rochers, de petites chutes d'eau et de quelques îlots dont la plus grande était l'île Maligne. À l'époque de la Nouvelle-France, les Amérindiens ne l'utilisaient pas comme voie de communication à cause des multiples problèmes qu'elle pouvait occasionner.

La Grande Décharge change de configuration de façon notable après la construction du barrage de la Duke Price Power Company en 1926[2]. Le niveau de la rivière monte considérablement, ce qui fait disparaître les chutes ainsi que plusieurs îles. Aujourd'hui, la partie nord de l'île Maligne sert de lieu récréo-touristique avec une halte routière sur la rive-nord de la Grande Décharge.

La Grande Décharge comporte une longueur de 15,0 km et une largeur maximale de 3,1 km. Le niveau des eaux en été est à 101 m d'altitude en amont du barrage et baisse en hiver à cause du déversement planifié, soit avant les crues du printemps; et de 68 m en aval du barrage en été.

À la suite de l'érection du barrage, les principales îles de la Grande Décharge sont l'île Maligne et l'île aux Gagnon. Les principales baies sont:

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

En 1731, elle apparaît sous le nom de Décharge du Lac sur la carte du père Laure. Sur celle de Nicolas Bellin, datant de 1755, elle est cependant inscrite sous son nom actuel.[3]

Le toponyme de « La Grande Décharge » a été officialisé le à la Banque des noms de lieux de la Commission de toponymie du Québec[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Topos sur le web: La Grande Décharge », (consulté le 11 novembre 2008)
  2. Gagnon, Gaston. Un Pays neuf: Le Saguenay-Lac-Saint-Jean en évolution, Les Éditions du royaume, Alma,Québec, 1988.
  3. Ouvrage: Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.
  4. Commission de toponymie du Québec — Banque des noms de lieux — Toponyme « La Grande Décharge ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]