Rivière à Mars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mars.
Rivière à Mars
Illustration
Caractéristiques
Longueur 80 km [1]
Bassin 663 km2
Débit moyen 8 m3/s
Régime nivo-pluvial
Cours
Source petit lac
· Coordonnées 47° 44′ 42″ N, 70° 57′ 45″ O
Confluence Rivière Saguenay
· Coordonnées 48° 20′ 09″ N, 70° 52′ 47″ O
Géographie
Pays traversés Canada (Québec)

La rivière à Mars est un cours d'eau de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean traversant l'arrondissement La Baie, à Saguenay, au Québec, au Canada. Celle-ci est un affluent mineur de la rivière Saguenay et prend sa source dans la Réserve faunique des Laurentides. Cette rivière à saumons fut durement touchée par le Déluge du Saguenay en 1996.

Géographie[modifier | modifier le code]

Naissant à plus de 800 mètres d’altitude dans la réserve faunique des Laurentides, la rivière à Mars coule sur 95 kilomètres du sud au nord-est, dans une descente tumultueuse et accidentée. Elle se jette dans la baie des Ha! Ha! du fjord du Saguenay après avoir traversé l’arrondissement de La Baie, à Saguenay[2].

Faune aquatique[modifier | modifier le code]

La rivière offre la pêche au saumon atlantique et à la truite de mer (omble de fontaine anadrome du Saguenay). La pêche au saumon se pratique à gué et à la mouche seulement sur les 7 kilomètres de rivière les plus facilement accessibles.

De 1894 à 1935, la compagnie Price Brothers a exploité un club privé de pêche sur la rivière à Mars. En 1930, la construction d’un barrage a limité l’accès aux saumons et permis le flottage du bois jusqu’en 1952. À la suite d’importants travaux d’ensemencement et d’aménagement, dont la création d’une passe migratoire pour le saumon, l’Association des pêcheurs sportifs de la rivière à Mars se forme en 1983, et la pêche est rouverte en 1992[2].

De nos jours, Contact Nature Rivière-à-Mars est une organisation à but non lucratif qui gère la pêche sur la rivière À Mars et exploite la passe migratoire avec site d'interprétation du saumon Atlantique et la truite de mer. Vous pourrez profiter d’un sentier d’interprétation du saumon et de la truite de mer, ainsi que d’une fenêtre d’observation sous-marine du saumon grâce à sa passe migratoire[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Lors de la colonisation, vers les années 1870, le premier colon à s’installer aux abords de la rivière se nommait Mars Simard, d'où l'origine du nom de la "rivière à Mars".

Canyon de la rivière à Mars
  • 1872-
  • 1888-permis accordé par William Price pour la réalisation d’une digue de bois servant à une boulangerie pour moudre le grain.
  • 1891 à 1914 – tenue d’un registre de pêcheur par M. Mars Simard au compte de M. Price qui recevait plusieurs invités venus pêcher le saumon.
  • 1930 – Début du flottage de bois et de la drave sur la rivière.
  • 1934 – Rédaction et publication du roman historique Rivière à Mars par Damase Potvin.
  • 1945 – Fin du flottage du bois.
  • 1983 – Fondation de l’Association des Pêcheurs Sportifs de la Rivière à Mars.
  • 1984 – Inventaire hydro morphologique des 35 premiers kilomètres.
  • 1985 – Fermeture de la pêche sportive.
  • 1985 – Début du plan quinquennal d’ensemencement de saumon.
  • 1985 - Construction d’une passe migratoire
  • 1987 – Signature d’un protocole d’entente avec Ville de La Baie.
  • 1990 – Début du Plan de Développement Économique du Saumon.
  • 1992 – Début de la pêche sportive du saumon.
  • 1996 – Déluge : destruction de la passe migratoire et du barrage.
  • 1997 – Reconstruction de la passe migratoire et du barrage.
  • 1997 – Stabilisation des berges et aménagement d’étangs;
  • 1998 – Création du Quatuor du Fjord des rivières à saumon du Saguenay.
  • 1999 – Actualisation du plan de mise en valeur de la rivière à Mars.
  • 1999 – Concertation régionale sur la survie de la truite de mer au Saguenay.
  • 2000 – Plan d’étude sur le développement stratégique de la rivière à Mars.
  • 2001 – Acquisition du camping Au Jardin de mon Père par l’organisme.
  • 2003 – Stratégie de réintroduction de truite de mer (seulement une cinquantaine de dénombrée).
  • 2004 – Début du plan de mise en valeur de l’omble fontaine anadrome (truite de mer).
  • 2004 – Construction et pose de deux incubateurs d’œufs en rivière.
  • 2005 – Construction et pose de six autres incubateurs en rivière.
  • 2006 – Obtention d’un plan d’ensemencement d’alevins de saumon.
  • 2006 – Début des travaux de réaménagement des étangs de la rivière à Mars.
  • 2007 – Ensemencement d’alevins de saumon pour les 5 prochaines années.
  • 2009 – Montaison importante d'omble de fontaine anadrome (650 truites de mer).
  • 2010 – Montaison fulgurante d'omble de fontaine anadrome (1700 truites de mer).
  • 2011 – Réfection du tablier du barrage Roméo Tremblay.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rivière à Mars », sur Commission de toponymie du Québec (consulté le 12 décembre 2016)
  2. a, b et c « Rivière à Mars | SaumonQuebec.com | Fédération des gestionnaires des rivières à saumon du Québec (FGRSQ) », sur https://www.saumonquebec.com/ (consulté le 17 juillet 2016)