Lac-des-Écorces

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Écorce (homonymie).
Lac-des-Écorces
Image illustrative de l'article Lac-des-Écorces
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Laurentides
Subdivision régionale Antoine-Labelle
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Pierre Flamand
2013 - 2017
Constitution
Démographie
Gentilé Écorçois, oise
Population 2 734 hab. (2016)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 32′ 00″ nord, 75° 18′ 00″ ouest
Superficie 14 359 ha = 143,59 km2
Divers
Code géographique 79078
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Lac-des-Écorces

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Lac-des-Écorces

Lac-des-Écorces est une municipalité qui fait partie de la municipalité régionale de comté d'Antoine-Labelle, située dans la région administrative des Laurentides, au Québec, au Canada.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , la municipalité de Beaux-Rivages ainsi que les municipalités des villages de Lac-des-Écorces et de Val-Barrette se regroupaient pour constituer une nouvelle municipalité désignée sous le nom Beaux-Rivages–Lac-des-Écorces–Val-Barrette; le 21 juin 2003, ce dernier était changé pour celui de Lac-des-Écorces.

Val-Barrette[modifier | modifier le code]

Ce secteur de la municipalité est distante de 16 km de Mont-Laurier, plus au nord-ouest. Son territoire, circonscrit par ceux de anciennement Beaux-Rivages et de Kiamika, s'étend sur les bords du lac Gauvin, à l'est de la rivière Kiamika, dans la partie sud du canton de Campbell.

L'endroit s'ouvre timidement à la colonisation en 1894 avec l'arrivée d'un dénommé Thomas Brunet, considéré comme le premier pionnier. Ce dernier venait de Thurso. La paroisse de Saint-Joseph-de-Val-Barette voit le jour comme mission en 1912 et accède au statut de paroisse en 1916, quoique son érection canonique ne surviendra qu'en 1944. Le nom choisi évoque, d'une part, le patron du Canada, et rappelle, d'autre part, qu'elle a été implantée dans une vallée. Quant au spécificatif Barrette, il célèbre le souvenir de Zéphirin Barrette, l'un des premiers propriétaires de la localité. Arrivé en ces lieux en provenance de Saint-Vincent-de-Paul à la fin de 1908, il fera construire un hôtel et donnera le terrain pour la construction de l'église. Premier maire de l'endroit (1914-1915), il assumera également la fonction de premier maître de poste (1909-1920) et celle de premier président de la commission scolaire.

La municipalité du village de Val-Barrette, créée en 1914 par suite de son détachement de la municipalité du canton de Campbell-Partie-Est (devenue en 1953 la municipalité de Lac-des-Écorces et en 1984 la municipalité de Beaux-Rivages), reprend alors la dénomination déjà attribuée au bureau de poste ouvert en 1909. Jadis axée sur la culture maraîchère, la fabrication de lainages et le sciage du bois, l'économie barrettoise se tourne davantage présentement du côté de la villégiature pour assurer sa prospérité. On trouve à cet endroit l'une des plus importantes stations de pisciculture du Québec, axée sur l'élevage de la truite[1].

Sécurité Publique[modifier | modifier le code]

La Sûreté du Québec est la seule organisation policière à servir tout le territoire de la municipalité.

Le Services de Sécurité Incendie Rivières Kiamika (SSIRK), est le regroupement des services incendies de Lac-Des-Écorces, Chute-Saint-Philippe et Kiamika. Ce regroupement s'occupe de la sécurité incendie sur le territoire du Lac-des-Écorces.

Administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
2006 2011 2016
2 884 2 713 2 734

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche descriptive », sur www.toponymie.gouv.qc.ca (consulté le 4 octobre 2016)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Ferme-Neuve Chute-Saint-Philippe Rose des vents
Mont-Laurier N
O    Lac-des-Écorces    E
S
Kiamika Lac-Saguay

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]