La Chapelle (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Chapelle.
La Chapelle
Une rame MF 01 quittant la station, en 2010.
Une rame MF 01 quittant la station, en 2010.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 10e, 18e
Coordonnées
géographiques
48° 53′ 04″ nord, 2° 21′ 37″ est

Géolocalisation sur la carte : 10e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 10e arrondissement de Paris)
La Chapelle

Géolocalisation sur la carte : 18e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 18e arrondissement de Paris)
La Chapelle

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
La Chapelle
Caractéristiques
Transit annuel 6 503 089 (2013)
Historique
Mise en service 31 janvier 1903
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 22-09
Ligne(s) (2)
Correspondances
RER (RER)(B)(D) (Gare du Nord)
(RER)(E) (Magenta)
Transilien TransilienLigne H du TransilienLigne K du Transilien (Gare du Nord)
Bus (BUS) RATP 35 48 65 302 350
Noctilien (N) N43
(2)
Précédent Barbès - Rochechouart Stalingrad Suivant

La Chapelle est une station de la ligne 2 du métro de Paris, située à la limite des 10e et 18e arrondissements de Paris, au-dessus du boulevard de la Chapelle.

La station[modifier | modifier le code]

La station a été ouverte en 1903. Elle est aérienne, et il est possible d'apercevoir, depuis l'extrémité du quai, les toits de l'église du Sacré-Cœur à Montmartre. Un long couloir de correspondance la relie, depuis 1993, à la partie souterraine de la gare du Nord.

Le village de La Chapelle (aussi appelé La Chapelle Saint-Denis, étant donné son appartenance à l'abbaye de Saint-Denis) se situait entre les villages de Montmartre et de Belleville. Il doit son nom à une chapelle dédiée à Sainte Geneviève. Il fut annexé à Paris en 1860. La station a été construite au sud de l'ancienne commune à l'emplacement de la barrière de La Chapelle.

En 2011, 6 903 632 voyageurs sont entrés à cette station[1]. Elle a vu entrer 6 503 089 voyageurs en 2013 ce qui la place à la 49e position des stations de métro pour sa fréquentation[2].

Correspondances[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 35, 48, 65, 302 et 350 du réseau de bus RATP et, la nuit, par la ligne N43 du Noctilien.

À proximité[modifier | modifier le code]

Une rame MF 67 quittant la station en 1979.

Le quartier au sud de la station accueille de nombreux commerces tenus par les communautés du sous-continent indien (Inde, Pakistan, Sri Lanka)[3],[4]. Parmi les magasins dans le quartier figurent de petits supermarchés de produits alimentaires indiens, magasins d'objets décoratifs, vidéocassettes et DVD. On trouve ici aussi des restaurants indiens et sri lankais à prix raisonnables, car le quartier n'est pas considéré comme chic.

Le théâtre des Bouffes du Nord, situé sur le boulevard de la Chapelle, est face à la station.

Au nord de la station, le quartier est plus multiethnique ; on y voit beaucoup de personnes d'origine indienne, arabe, africaine, ainsi que des Français d'origine européenne.

Près d'une sortie de la station, se trouve le petit square de Louise de Marillac qui abrite des tables de ping-pong en béton et un petit terrain de basket-ball avec deux paniers ainsi que la rue Pajol.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Une courte scène du film Ce sentiment de l'été mettant en scène Anders Danielsen Lie et Judith Chemla est jouée dans cette station.

Publicité[modifier | modifier le code]

La station a servi à une campagne de publicité télévisée pour promouvoir le projet parisien d'organisation des Jeux olympiques d'été de 2012, diffusée en septembre 2004.

Projets[modifier | modifier le code]

Dans une étude réalisée par l'Atelier parisien d'urbanisme en mai 2012, une hypothèse évoque la possibilité d'un prolongement des voies du tramway de la ligne T8, au sud-ouest de la gare Rosa Parks, vers la gare de l'Est, en empruntant les voies présentes à côté de la ligne E du RER. Elle se ferait dans le cadre du réaménagement de la zone élargie Paris nord-est. Elle longerait la ZAC Pajol, desservirait la station de métro La Chapelle de la ligne 2 pour se terminer donc à la gare de l'Est[5].

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr. Consulté le 21 juin 2013.
  2. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr, consulté le 31 août 2014.
  3. Gaëlle Dequirez, « Situations urbaines d'inter-ethnicité : le cas du quartier de la Chapelle. Les Tamouls face à la population locale », mémoire de DEA de science politique, Université de Lille II, 2001-2002
  4. Aude Mary, En territoire tamoul à Paris. Un quartier ethnique au métro La Chapelle, Autrement, 2008
  5. [PDF] APUR – Quartier des gares du Nord et de l'Est, mai 2012, p. 90 du PDF, sur apur.org. Consulté le 24 novembre 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]