Taillecavat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Taillecavat
Église Notre-Dame, centre-bourg et mairie
Église Notre-Dame, centre-bourg et mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Langon
Canton Le Réolais et Les Bastides
Intercommunalité Communauté de communes rurales de l'Entre-deux-Mers
Maire
Mandat
Philippe Trabut-Cussac
2014-2020
Code postal 33580
Code commune 33520
Démographie
Gentilé Loubatons
Population
municipale
320 hab. (2014)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 38′ 50″ nord, 0° 09′ 03″ est
Altitude Min. 28 m – Max. 101 m
Superficie 9,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte administrative de la Gironde
City locator 14.svg
Taillecavat

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Taillecavat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Taillecavat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Taillecavat

Taillecavat (Talhacavat en gascon) est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Gironde (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Loubatons[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Centre-bourg (août 2010)

La commune, dont le Dropt constitue la limite nord-est du territoire communal, se trouve dans l'Entre-deux-Mers, dans l'est du département de la Gironde, en limite du département de Lot-et-Garonne, à 72 km à l'est-sud-est de Bordeaux, chef-lieu du département, à 39 km au nord-est de Langon, chef-lieu d'arrondissement et à 6,5 km au nord-est de Monségur, chef-lieu de canton[2].

Les communes limitrophes en sont Duras (Lot-et-Garonne) au nord-est, Saint-Pierre-sur-Dropt (Lot-et-Garonne) à l'est, Lévignac-de-Guyenne (Lot-et-Garonne) au sud-est, Saint-Géraud (Lot-et-Garonne) au sud et Cours-de-Monségur à l'ouest.

Communes limitrophes de Taillecavat
Duras
(Lot-et-Garonne)
Cours-
de-
Monségur
Taillecavat Saint-Pierre-sur-Dropt
(Lot-et-Garonne)
Saint-Géraud
(Lot-et-Garonne)
Lévignac-de-Guyenne
(Lot-et-Garonne)


La commune est traversée, dans le village, par la route départementale D124 qui mène à Saint-Vivien-de-Monségur au sud-ouest et à Duras au nord-est. Dans le village, commencent la route départementale D124e2 qui mène à Saint-Géraud vers le sud et la route départementale D124e1 qui mène à Lévignac-de-Guyenne vers le sud-est.
L'accès le plus proche à l'autoroute A62 (Bordeaux-Toulouse) est celui de sortie 4 La Réole distant de 29 km par la route vers le sud-ouest.
L'accès sortie 1 Bazas à l'autoroute A65 (Langon-Pau) se situe à 47 km vers le sud-ouest.
L'accès le plus proche à l'autoroute A89 (Bordeaux-Lyon) est celui de sortie 12 Montpont-Ménestrol qui se situe à 45 km vers le nord.

La gare SNCF la plus proche est celle, distante de 16 km par la route vers le sud-sud-ouest, de Sainte-Bazeille sur la ligne Bordeaux-Sète du TER Aquitaine. Celles de La Réole et de Marmande offrant plus de trafic se trouvent toutes deux à 21 km par la route, la première vers le sud-ouest, la seconde vers le sud-est.

Histoire[modifier | modifier le code]

Taillecavat s’est développée à partir d’un castrum (camp romain) et fut chef-lieu de juridiction.

Le nom de Taillecavat est, sous la forme Terra Talleburgi[3], une formation médiévale caractéristique, composée de l'élément « Taille- », déverbal de tailler. On retrouve d'ailleurs ce déverbal dans le nom des communes Taillebois, Taillebourg (Charente-Maritime), Taillebourg (Lot-et-Garonne), Taillecourt ou Taillefontaine[3].
Le nom de la commune a subi de nombreuses altérations, on lit successivement :

  • 1081 - Taiatavat
  • 1087 - Tallacauvat
  • 1126 - Talacavat
  • 1127 - Taliacavat
  • 1253 - Tailetlecale pour Tailechevale
  • 1627 - Talhacavat parfois en Tailelecaba
  • 1887 - Taillecavat.

Il est cependant fort possible que ces différentes formes ne soient dues qu'à une méconnaissance, de la part du transcripteur, de la graphie exacte si tant est qu'elle existait ou était nécessaire à l'époque.

À la Révolution, la paroisse Notre-Dame de Taillecavat forme la commune de Taillecavat[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Bernard Bordas    
mars 2014 en cours Philippe Trabut-Cussac   Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Communauté de communes[modifier | modifier le code]

Le 1er janvier 2014, la communauté de communes du Monségurais ayant été supprimée, la commune de Taillecavat s'est retrouvée intégrée à la communauté de communes du Sauveterrois siégeant à Sauveterre-de-Guyenne.

Elle intègre ensuite la communauté de communes rurales de l'Entre-deux-Mers le .

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 320 habitants, en augmentation de 7,38 % par rapport à 2009 (Gironde : 5,99 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
919 786 754 721 640 746 679 641 654
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
623 584 540 526 505 485 475 497 466
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
435 444 418 356 357 360 370 371 372
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
374 337 290 241 250 263 298 313 320
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église romane Notre-Dame de Taillecavat (XIIe) : cette église assez massive se compose d’une nef romane terminée à l’est par une abside semi-circulaire. Côté est, on trouve également un cadran solaire. La façade ouest est surmontée d’un clocher-pignon percé de cinq baies montrant l’ambition que le clergé avait d’y mettre un carillon de cinq cloches relativement important pour la région. La cloche, fondue en 1808, est faite à partir de l'une des plus anciennes cloches de France, offerte par le comte Études en 888 pour récompenser les habitants d'avoir résisté aux Normands.
    Au sud, sous le porche, une porte est couronnée par une cornière dont il reste trois modillons dont deux représentant des têtes d’animaux frustes et le troisième un bossage. La nef autrefois voûtée en berceau est lambrissée. Le bas-côté ajouté au XVIe siècle a conservé l’ébauche de voûtes et un lambris peint où figurent les litanies de la Vierge.
    L’intérêt de cette église réside surtout dans le chœur où les chapiteaux romans représentent au sud Daniel puis l’évocation de l’Éden dans l’abside et la Tentation avec l’arbre, le serpent, Eve, Adam nu, un personnage habillé et un oiseau[9].
  • Ancien château fort : il ne reste aujourd'hui que des vestiges de l'imposant château fort qui se trouvait à Taillecavat. Seules l'arche, une partie des douves sèches et l'enceinte ont subsisté.
  • Porte du cimetière datant de 1860.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Pierre Grenier (1744-1794), prêtre, né à Taillecavat, curé de Cours-de-Monségur, guillotiné à Bordeaux[10].
  • Le docteur Rouhet, célèbre pour le dressage des chevaux et pour avoir mis au point une méthode de gymnastique naturelle a habité dans la commune.
  • Jean Pouvereau militaire originaire de Taillecavat, qui deviendra lieutenant-colonel en chef du 6e bataillon de volontaires de la Gironde

Vie locale[modifier | modifier le code]

Commerces[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une boulangerie-pâtisserie et d'un bar situés en centre-bourg.

École[modifier | modifier le code]

L'école de Taillecavat travaille en collaboration avec celle de Cours-de-Monségur. On y dispense des cours du CE1 au CM2 tandis que l'école de Cours-de-Monségur s'occupe de la maternelle et du cours préparatoire.

Loisirs[modifier | modifier le code]

Équipements de la commune[modifier | modifier le code]

Taillecavat est équipé d'un terrain de pétanque et d'une grande salle des fêtes.

Fêtes et évènements[modifier | modifier le code]

Différents évènements sont organisés chaque année dans la commune. Un vide-greniers a lieu chaque année le dernier dimanche d'août. La fête de la Saint-Jean, avec son feu, est également célébrée chaque année en juin. Des concours de belote et des lotos sont organisés à la salle des fêtes du village.

Haut-débit[modifier | modifier le code]

Avant 2010, les lignes téléphoniques des logements de la commune étaient reliées au répartiteur téléphonique de Monségur. Seuls les logements situés au centre-bourg du village disposaient du haut débit, les autres étant situés trop loin du central.
En mars 2010, par l'initiative de Gironde Numérique[11], Taillecavat a été équipée d'un répartiteur téléphonique (ou NRA-ZO) installé directement en centre bourg.
Depuis cette installation, la totalité des logements de la commune est éligible au haut débit avec un débit minimum de 512 kb/s (ReADSL ou ADSL) et un débit maximum de 22 Mb/s (ADSL 2+).

Vin et agriculture[modifier | modifier le code]

De nombreux exploitants agricoles habitent Taillecavat. La commune est située dans l'Entre-deux-Mers et les vins produits (rouges et rosés pour la plupart) sont classés en AOC Bordeaux supérieur.
Outre la viticulture et les cultures céréalières, certains exploitants agricoles de Taillecavat produisent également des pruneaux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nom des habitants de la commune sur habitants.fr, consulté le 6 avril 2012.
  2. Distances les plus courtes par la route - Les distances orthodromiques sont respectivement de 61,2 km pour Bordeaux, 33,3 km pour Langon et 5,6 km pour Monségur. Données fournies par Lion1906.com, consulté le 6 avril 2012.
  3. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Librairie Guénégaud 1979. p. 667.
  4. Historique des communes, p. 64, sur GAEL (Gironde Archives en ligne) des Archives départementales de la Gironde, consulté le 8 avril 2013.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. Source : Gralon.net
  10. Liste chronologique des guillotinés de Bordeaux
  11. Gironde Numérique