John M. Armleder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
John M. Armleder
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
(70 ans)
Genève
Nationalité
Activités
Mouvement
Compléments

John M. Armleder (stylisé sans le point John M Armleder) est un plasticien suisse né à Genève le 24 juin 1948.

Le travail de John M Armleder est avant tout un essai de transformation du statut de l’œuvre d’art au niveau de sa perception et de sa réception. La complexité des relations qu’une œuvre peut entretenir avec différents milieux et les interactions qu’elle provoque sont au centre de la démarche de l’artiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1969, avec d’autres artistes proches du mouvement Fluxus, Patrick Lucchini et Claude Rychner, John Armleder fonde le collectif Ecart. Leur ambition est de maîtriser toutes les phases de la production artistique : de la création à la présentation et à la diffusion des œuvres. Aussi fondent-ils à Genève en 1973 une galerie d'art, une librairie, et une maison d'édition également dénommées Ecart.

Les performances qu’il met en scène à l’époque sont marquées par l'influence du groupe Fluxus ainsi que par un esprit néo-dadaïste, distancié et ludique. Elles influenceront sa pratique qui joue de l’intégration et de la perturbation des lieux.

Le collage mail art le fait évoluer vers l'abstraction géométrique qui marque ses premières peintures, gratuitement formalistes. Assimilé à la tendance néo-géo, il élabore à partir de 1979 un vocabulaire personnel en mêlant l’abstraction au réemploi de meubles, réalisant des pièces entre sculpture et peinture, les furniture-sculpture. Les références et les emprunts à l’histoire de l’art sont clairement avoués.

Son œuvre volontiers multiple et apparemment désordonnée s’inscrit dans des pratiques diverses. Ironie, détachement et indifférence apparentes offrent des pistes à l’appréhension de ce travail mais aussi une grande jubilation. L’intelligence, la subtilité et la maîtrise des conditions qu’il a lui-même énoncées permettent tous les rebondissements possibles à l’artiste.

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

John Armleder a représenté la Suisse lors de grandes manifestations ou expositions internationales : Biennale de Paris (1975), Pavillon suisse (Biennale de Venise, 1986), Prospect (Francfort, 1986), Dokumenta (Cassel, 1987), Biennale de Sydney (1986), Toyama Now (Triennale du Japon, 1993), Open Ends (MoMA, New York, 2000), Exposition universelle de Séville.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]