Charlemagne Palestine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un compositeur image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un compositeur américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Pour plus d’informations, voyez le projet musique classique.

Charlemagne Palestine
Description de cette image, également commentée ci-après

Charlemagne Palestine

Naissance (68 ans)
New York, États-Unis
Activité principale Compositeur
Style Musique minimaliste
Musique contemporaine
Site internet www.charlemagnepalestine.org

Charlemagne Palestine, alias Chaim Moshe Palestine, est le nom d'artiste de Charles Martin, né le [1] à New York[2], est un artiste multi-média principalement reconnu en tant que musicien minimaliste et plasticien.

Esquisse biographique[modifier | modifier le code]

Charlemagne Palestine est né à Brooklyn et fait ses débuts dans une chorale juive. En 1962 il devient carillonneur à l'église Saint Thomas (Manhattan) et développe les premiers fondements de sa recherche sonore qu'il nomme le Son d'Or (the Golden Sound). C'est également à cette période qu'il fait ses premières expériences sur l'orgue de l'église unitarienne de New-York[3]. Tony Conrad entend et apprécie son travail au carillon et l'introduit dans l'avant garde new-yorkaise, il rencontre ainsi La Monte Young, Terry Riley ou encore Philip Glass.

Après plusieurs expérimentation sur bandes il poursuit ses recherches en musique électronique via les nouveaux synthétiseurs (et plus particulièrement le Buchla 100 et 200) grâce à sa rencontre avec Morton Subotnick en 1967. Dans le studio de Subotnick le "New York University Intermedia Center" il produit de longues pièces produites à partir de sons continus jouant sur des intervalles micro-tonaux.

Entre 1969 et 1970, Palestine déménage à San Francisco pour étudier et enseigner au CalArts. C'est dans cette université qu'il découvre les possibilités duBösendorfer. Fasciné par la richesse harmonique de cet instrument il invente une technique qu'il nomme le "Strumming", héritière de sa pratique musicale sur carillon et synthétiseur.

C'est également en Californie où il débute dans le monde de l'art en produisant ses premières performances, vidéos et sculptures. Là, il rencontre notamment la danseuse Simone Forti avec qui il entamera une collaboration. En 1970, invité par Allan Kaprow[4], il crée sa première performance au musée Pasadena. Durant les années 1970, ses performances l’amèneront à créer le concept de Body Music.

Il réside depuis plusieurs années à Bruxelles.

Annexes[modifier | modifier le code]

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Four Manifestations on Six Elements (1973)
  • Strumming Music (1974)
  • The Golden Mean (1979)
  • Godbear (1987)
  • Schlingen-Blangen (1988)
  • Four Manifestations on Six Elements (1996)
  • Schlongo!!!daLUVdrone (1998)
  • Jamaica Heinekens in Brooklyn (1999)
  • Karenina (1997)
  • Maximin (2002) - avec David Coulter et Jean-Marie Mathoul
  • Gantse Mishpuchach - Music in 3 parts (2004) - avec David Coulter, Michael Gira et Jean-Marie Mathoul
  • Voice Studies (2008)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • MAREGIANO Anne, Charlemagne Palestine : the Golden Sound, [DVD], Paris : RE:VOIR Vidéo, 2013.
  • PALESTINE Charlemagne, More Aural Symbiotic Mysteries From Belgie, [DVD] Bruxelles : Taping Policies, 2013, 54 min.
  • PALESTINE Charlemagne, Tracks, Strasbourg : Arte, diffusée le 18 juin 2008, 52 min.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • GUZMAN Antonio, POUNCEY Edwin, LABELLE-ROJOUX Arnaud, DE BIÈVRE Guy, et al. Charlemagne Palestine : Bordel Sacré, Valenciennes : Éditions de l'Aquarium agnostique, 2003, p. 192
  • PALESTINE Charlemagne, Running n Chanting n Falling n Ranting, Italie : Filipson éditions, 2013, p. 257.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 1945, selon certaines sources.
  2. Dans le quartier de Brooklyn
  3. (en) Charlemagne PALESTINE, « Schligen Blangen », Halana, no n°3,‎
  4. PALESTINE Charlemagne, Running n Chanting n Falling n Ranting, Italie : Filipson éditions, 2013.