Ben Woollaston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ben Woollaston
Image illustrative de l’article Ben Woollaston
Ben Woollaston au Classique Paul Hunter 2016.
Fiche d'identité
Nom complet Ben Woollaston
Nationalité Drapeau : Angleterre Anglaise
Date de naissance (33 ans)
Lieu de naissance Leicester, Angleterre
Professionnel Depuis 2003
Meilleur classement 25e (2016-2017)
Gains 501 757 £
Break le plus élevé 147 (2014)
Centuries 124
Victoires en tournois (par type)
Classés mineurs 1
Dernière mise à jour : 28/05/2020

Ben Woollaston, né le 14 mais 1987 à Leicester, Leicestershire, est un joueur de snooker anglais, professionnel depuis 2003[1].

Après avoir réalisé des performances médiocres dans les tournois majeurs, il s'impose en 2011 à la surprise générale dans un tournoi du championnat du circuit des joueurs, son unique victoire sur le circuit professionnel[2]. En 2015, il réalise sa meilleure performance dans un tournoi classé, obtenant une place de finaliste à l'Open du pays de Galles, battu par John Higgins[3]. Quelques mois après, il atteint la 27e place mondiale[4], puis la 25e (son meilleur classement jamais atteint).

Carrière[modifier | modifier le code]

Woollaston entre sur le circuit principal lors de la saison 2004-2005[5], mais ne parvient pas à se qualifier pour la saison suivante. Il retrouve une place pour la saison 2006-2007, grâce à sa victoire au championnat d'Europe de snooker des moins de 19 ans[6]. Cette année-là, il se qualifie pour le Grand Prix, où il est éliminé en phase de poules, après n'avoir remporté que deux rencontres. À l'Open du pays de Galles la même année, il remporte son premier tour face à David Gray, puis est éliminé par Stephen Hendry au deuxième tour (5-2)[6]. Entre 2008 et 2011, Woollaston échoue à vingt reprises en qualifications de tournois classés[6]. Cette difficulté à se qualifier pour les tournois ne l'aide pas à progresser au classement.

Il remporte néanmoins un tournoi classé mineur à Sheffield (le deuxième tournoi de Sheffield 2011), grâce à des victoires sur certaines pointures du snooker, telles que Rod Lawler, Andrew Higginson, Alan McManus ainsi que deux anciens champions du monde, Ken Doherty et Graeme Dott en finale[2]. Cette victoire lui permet d'accéder à la neuvième place du classement général de l'ordre du mérite[7]. Qualifié pour la phase finale du championnat du circuit des joueurs, il est éliminé au premier tour par Ding Junhui (4-2). Toujours durant la saison 2011-2012, Woollaston termine sa série noire dans les tournois classés en se qualifiant pour le tableau final de l'Open de Chine. Il y retrouve Ding et mène 4-0 dans un match au meilleur des neuf manches, avant que le Chinois ne parvienne à renverser la situation pour s'imposer 5-4[8]. Woollaston finit la saison au 43e rang mondial[9].

Woollaston au Masters d'Allemagne 2013.

De nouveau en difficulté au cours de la saison 2012-2013, Woollaston échoue en qualifications de tous les tournois classés, mais sauve sa saison en se qualifiant pour le plus important d'entre eux, le championnat du monde, grâce à une victoire 10-9 au dernier tour de qualifications contre Ryan Day[10]. C'est sa première participation au championnat du monde. Son manque d'expérience lui fait cependant défaut ; il s'incline contre Ali Carter[11]. Sa régularité sur le championnat du circuit des joueurs 2012-2013, durant lequel il réalise quatre quarts de finale, lui vaut une nouvelle qualification pour la phase finale[12]. Il y bat Mark Williams et Joe Perry en manche décisive[13], mais échoue en quart de finale, de nouveau en manche décisive, contre le Norvégien Kurt Maflin[14]. En fin de saison, il parvient à atteindre la 33e position du classement[15].

Woollaston se révèle sur les tournois majeurs en 2015, en atteignant la finale de l'Open du pays de Galles, après avoir battu des joueurs comme Mark Davis, Mark Allen, Ali Carter[16] et Mark Williams[3]. Il y affronte l'Écossais John Higgins et s'incline sur le score sévère de 9-3[17], Woollaston avouant ne pas avoir réussi à gérer la tension d'une première finale. Plus tard dans la saison, Woollaston réalise son premier 147 à l'occasion de l'Open de Lisbonne[18] et atteint les demi-finales de l'Open de Riga, un tournoi classé mineur. Il atteint par la suite son meilleur classement de carrière[19]. À l'Open de Chine de 2019, il profite d'un tableau ouvert et atteint les quarts de finale où il s'incline face à Scott Donaldson par 6 manches à 4.

Woollaston au Masters d'Allemagne 2013.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois classés 0 1
Tournois classés mineurs 1 0
Tournois non classés 0 1
Tournois pro-am 0 1
Tournois amateurs 1 0
Gras Tournois de la triple couronne[20]
Ben Woollaston (2013).

Titres[modifier | modifier le code]

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
2006 Championnat d'Europe EBSA des moins de 19 ans Drapeau : Lettonie Riga Drapeau : Irlande Vincent Muldoon 6-4
2011-2012 Championnat du circuit des joueurs - Épreuve 3 Drapeau : Angleterre Sheffield Drapeau : Écosse Graeme Dott 4-2 Tableau

Finales[modifier | modifier le code]

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
2008 Open d'Angleterre Paul Hunter Drapeau : Angleterre Leeds Drapeau : République populaire de Chine Xiao Guodong 2-6
2014-2015 Open du pays de Galles Drapeau : Pays de Galles Cardiff Drapeau : Écosse John Higgins 3-9 Tableau
2019-2020 Championnat de la ligue - épreuve no 2 Drapeau : Angleterre Milton Keynes Drapeau : Belgique Luca Brecel [21] Tableau

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« Ben Woollaston », WPBSA (consulté le 14 avril 2013)
  2. a et b « Woollaston wins PTC 3 », sur Eurosport, (consulté le 28 mai 2020)
  3. a et b « World Snooker | News | News | Woollaston Shocks Williams To Reach Final », sur web.archive.org, (consulté le 28 mai 2020)
  4. « Historic Seedings 2016/2017 1 - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le 28 mai 2020)
  5. « Ben Woollaston - Season 2003/2004 », sur web.archive.org (consulté le 28 mai 2020)
  6. a b et c (en-US) « Ben Woollaston », sur World Snooker (consulté le 28 mai 2020)
  7. « Order of Merit », sur www.webcitation.org (consulté le 28 mai 2020)
  8. Sportsmail, « Champion Trump holds off spirited White comeback to advance in Beijing », sur Mail Online, (consulté le 28 mai 2020)
  9. « Official Ranking after WSC 2013 », sur www.webcitation.org (consulté le 28 mai 2020)
  10. « World Snooker | News | News | Quartet Of Debutants Through To Crucible », sur web.archive.org, (consulté le 1er avril 2020)
  11. « World Snooker | News | News | Captain Sets Up Rocket Clash », sur web.archive.org, (consulté le 28 mai 2020)
  12. « European Order of Merit - Players Tour Championship 2016/2017 - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le 28 mai 2020)
  13. « World Snooker | News | News | Maflin And Woollaston Keep Runs Going », sur web.archive.org, (consulté le 28 mai 2020)
  14. « World Snooker | News | News | Cool Kurt Into Last Four », sur web.archive.org, (consulté le 28 mai 2020)
  15. « World Ranking for 2013/2014 Season », sur web.archive.org, (consulté le 28 mai 2020)
  16. (en) « Welsh Open: Luca Brecel and Ben Woollaston reach semi-finals in Cardiff », sur Sky Sports (consulté le 1er avril 2020)
  17. (en) « Higgins Wins Welsh Open », sur World Snooker, (consulté le 1er avril 2020)
  18. « World Snooker | News | News | Woollaston Joins 147 Club », sur web.archive.org, (consulté le 1er avril 2020)
  19. « Ranking History - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le 28 mai 2020)
  20. Championnat du monde, championnat du Royaume-Uni et Masters
  21. Brecel dispute la première place du groupe avec Ben Woollaston, en faisant match nul, il s'assure de terminer en tête

Liens externes[modifier | modifier le code]