Jeux de l'Amitié (1960-1963)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Jeux de l'Amitié (1984).

Les Jeux de l'Amitié sont une compétition sportive ayant eu lieu en Afrique au début des années 1960, parfois mentionnés comme Jeux de la Communauté française[1]. Sa création est à l'origine des Jeux africains[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

En 1923, Pierre de Coubertin eut l'idée de créer des Jeux en Afrique ; lors des Jeux de 1924 à Paris, une souscription fut ouverte et il fut décidé que l'année suivante l'Algérie accueillerait la première édition. Alors que des préparatifs se firent pour mener à bien ce projet, les colonies s'opposèrent à l'idée que le peuple africain puisse s'unir au nom du sport.

Un athlète grec, Angelo Bolanaki, donna de l'argent pour permettre la construction d'un stade à Alexandrie, dans le but d'organiser les Jeux en Égypte en 1928 ou 1929. Mais encore une fois les colonies mirent un terme au projet.

Sous l'impulsion du président de la République française, Charles de Gaulle, et de Maurice Herzog, l'idée de créer des Jeux sportifs en Afrique finit par se concrétiser. La première édition eut lieu à Tananarive en avril 1960. La deuxième édition eut lieu à Abidjan en décembre 1961. Ces deux éditions étaient réservées aux pays de la communauté francophone. Alors qu'une troisième édition des Jeux de l'Amitié était déjà programmée, une conférence décida en 1962 que le nom de la compétition serait Jeux panafricains, car des pays anglophones avaient prévu d'y participer. Finalement la dernière édition des Jeux de l'Amitié eut lieu à Dakar en avril 1963.

L'Afrique du Sud ne participe pas aux jeux, en cause sa politique d'apartheid[2].

Tananarive 1960[modifier | modifier le code]

Lors de la première édition à Tananarive en 1960, l'évènement s'appelle Jeux de la Communauté[3].

Abidjan 1961[modifier | modifier le code]

Dakar 1963[modifier | modifier le code]

À l'occasion de la 3e édition de 1963 à Dakar, l'évènement est renommé Jeux de l'amitié[3]. Les Jeux de l'Amitié de Dakar se déroulent du 11 au 21 avril 1963[4]. 11 pays d'Afrique francophone et la France participent aux jeux[5].

Au football, l'équipe du Sénégal, menée par Raoul Diagne, bat la France 2-0[6].

Philatélie[modifier | modifier le code]

En 1962, une série de timbres furent émis[7] par plusieurs pays ou territoires annexés. Les trois timbres de 20F, 50F et celui de 100F pour la poste aérienne sont gravés par Ringard d'après des illustrations de René Delrieu sur le thème des Jeux d'Abidjan[8].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. ou Jeux de la Communauté pour la première édition des Jeux à Tananarive
  2. a et b Livre : « Il était une fois les jeux africains » de Jean-Claude GANGA, Entre Congolais, 13 octobre 2015
  3. a et b Sénégal: Jeux de l'Amitié A Dakar en 1963 - Il y a cinquante ans, le Sénégal remportait son premier tournoi majeur, Le Soleil, 20 avril 2013
  4. Des Jeux de l'Amitié aux Jeux Africains, EP&S, juillet 1963
  5. Des jeux européens, enfin!, Esprit Bleu, 3 mars 2015
  6. Les joueurs d’origine africaine dans le football français, Histoire coloniale et postcoloniale, 14 juillet 2018
  7. 21 juillet 1962, date de premier jour
  8. Les timbres portent la mention « Jeux Sportifs »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Résultats des épreuves de football :