Alain Gottvallès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alain Gottvallès
Informations
Nages Nage libre
Période active Années 1960
Nationalité Française
Naissance
Lieu Casablanca, Maroc
Décès (à 65 ans)
Lieu Aubenas, France
Club Glorieuse Marine Oranaise
Racing club de France
Palmarès
Ch. d'Europe grand bassin 2 1 0

Alain Gottvallès (né le 22 mars 1942 à Casablanca au Maroc et mort le 28 février 2008 à Aubenas)[1] est un nageur français spécialiste des épreuves de sprint en nage libre. Il était licencié au Racing Club de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence à nager en 1952, à Casablanca.

Le , à Thionville, il bat le record d’Europe du 100 mètres nage libre, en 55 secondes[2]. Le même jour, en compagnie de Gérard Gropaiz, Jean-Pascal Curtillet et Robert Christophe, il bat le record du monde du 4 × 100 mètres nage libre, en 3 min 42 s 5.

Quelques jours plus tard, lors des championnats d'Europe 1962 organisés à Leipzig, le Français conquiert le titre continental sur 100 m nage libre. En 55 secondes, il devance le Suédois Per-Ola Lindberg et le Néerlandais Ronald Kroon. Par ailleurs, aligné au sein du relais 4 × 100 m nage libre avec les trois mêmes partenaires qu'à Thionville, il décroche la médaille d'or.

Il est médaillé de bronze du 200 mètres nage libre aux Jeux de l'Amitié en 1963 à Dakar[3].

Le à Budapest, le nageur français établit le meilleur temps de l'histoire sur 100 m nage libre au départ d'un relais. En 52 secondes et 9 dixièmes, il s'approprie la marque jusque-là détenue par le Brésilien Manuel dos Santos. Un mois plus tard, il aborde donc les Jeux olympiques de Tokyo en tant que recordman du monde. Il ne prend pourtant que la cinquième place lors de la finale du 100 mètres remportée par l'Américain Don Schollander. Sur l'épreuve du 4 × 100 m nage libre, le quatuor français est disqualifié et n'accède donc pas au podium. Gottvallès décide de prendre sa retraite après ces deux échecs.

En 1965 et 1967, après sa retraite, il tourna dans deux films[4].

Il décède le des suites d'un cancer de la gorge.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe de natation[modifier | modifier le code]

Jeux méditerranéens[modifier | modifier le code]

  • Naples 1963 :
    • Gold MedGames.svg Vainqueur du 100 m nage libre, en 56 secondes et 3 centiemes
    • Gold MedGames.svg Vainqueur du relais 4 × 200 m, en 8 min 28 s 30
    • Silver MedGames.svg Médaille d'argent du relais 4 × 100 m 4 nages, en 4 min 15 s 10

Jeux de l'Amitié[modifier | modifier le code]

  • Dakar 1963
    • Médaille de bronze Médaille de bronze sur 200 m nage libre

Championnats de France[modifier | modifier le code]

  • Champion de France d'hiver du 50 m nage libre en 1963 et 1964
  • Champion de France du 100 m nage libre en 1962, 1963 et 1964
  • Champion de France du 200 m nage libre en 1962
  • Champion de France au relais 4 × 100 m nage libre en 1964 et 1965
  • Champion de France au relais 4 × 200 m nage libre en 1962 et 1963

Records[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. matchID - Moteur de recherche des décès
  2. G.M.O., Natation : Algérie, sur le site Encyclopédie 1830-1962 de l’Afrique du Nord, d’après J.-M. Lopez, Pieds-noirs d'hier et d'aujourd'hui, no 164.
  3. Achôt Mélik-Chakhnazarov, Le sport en Afrique, Paris, Présence africaine, , 206 p., p. 41.
  4. (en) Alain Gottvallès sur l’Internet Movie Database

Liens externes[modifier | modifier le code]