Association internationale de boxe amateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 53′ 43,66″ N, 1° 24′ 18,22″ O

Association internationale de boxe amateur
Logo officiel de l'AIBA
Logo officiel de l'AIBA

Sigle AIBA
Nom précédent Fédération Internationale de Boxe Amateur
Sport(s) représenté(s) Boxe anglaise
Création

L'Association Internationale de Boxe Amateur (AIBA) est l'instance gérant la boxe anglaise amateur au niveau international.

Présentation[modifier | modifier le code]

Elle organise notamment tous les deux ans les championnats du monde de boxe amateur ainsi que l'épreuve de boxe aux Jeux olympiques. En 2010, l'AIBA crée un nouveau format de compétition : les World series of boxing. À mi-chemin entre la boxe amateur et professionnelle, les boxeurs combattent sans casques pendant cinq reprises de trois minutes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant les Jeux olympiques d'été de 1920 à Anvers, des représentants des associations nationales d'Angleterre, de France, de Belgique, du Brésil et des Pays-Bas se sont rencontrés dans un consortium préliminaire pour la fondation d'une fédération internationale de boxe: La « Fédération Internationale de Boxe Amateur » (FIBA). La fondation officielle a été célébrée le 24 août 1920. Juste après, des compétitions internationales sont apparues, permettant aux amateurs de participer à des tournois bien connus.

En novembre 1946, un consensus a été atteint pour permettre à l'organe directeur de la boxe amateur de retrouver sa place après la perte de crédibilité due au comportement de certains responsables pendant la Seconde Guerre mondiale[1]. La FIBA a été dissoute et l'Amateur Boxing Association of England en partenariat avec la Fédération française de boxe a décidé de créer l'AIBA; Association Internationale de Boxe Amateur. Le président de la fédération française de boxe, Émile Grémaux, a été élu au poste de président[2].

Soixante ans plus tard, l'AIBA a continué à gouverner la boxe aux Jeux Olympiques sans utiliser le mot «amateur». Jusqu'à présent, la boxe amateur était présente sur tous les continents avec des championnats continentaux ainsi que des coupe du monde et des championnats du monde organisés par AIBA.

Depuis 2005, l'AIBA organise la coupe du monde de boxe amateur. L'AIBA est depuis 2006 dirigé par Wu Ching-kuo.

En 2010, l'AIBA a lancé un tournoi semi-professionnel appelé World Series of Boxing (WSB). Les boxeurs se battent pour leurs équipes et reçoivent des salaires. Les matchs se déroulent dans cinq classes de poids différentes, les boxeurs se disputent cinq séries de trois minutes, ne portent pas de casque, ni de maillots. Le système de jugement est similaire à la boxe professionnelle. Cependant, les boxeurs sont toujours considérés comme amateurs, afin qu'ils puissent concurrencer des compétitions amateurs, comme les jeux olympiques.

En août 2011, le site « Around the Rings », rapporte que l'AIBA a approuvé à l'unanimité la création de sa propre marque de boxe professionnelle en plus de WSB. « Avec la boxe professionnelle AIBA, le boxeur dès le début sait ce qui va leur arriver et quelle sera sa carrière à long terme », a déclaré le président Wu[3].

Les actions de boxe professionnelle de l'AIBA ont commencé fin de 2014.

Polémiques[modifier | modifier le code]

Lors des Jeux olympiques de Pékin en 2008 et de Londres en 2012, les officiels et arbitres de l'AIBA ont dû faire face à des accusations de corruptions. Plusieurs décisions arbitrales ont été contestées et ont donné lieu à de nombreuses interrogations (c'est notamment le cas d'Alexis Vastine pour la délégation française)[4],[5] mais l'AIBA s'est toujours défendue de telles pratiques.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. (en) « AIBA Boxing History », International Boxing ssociation (consulté le 10 mai 2017).
  2. (en) « The Olympic Family » [PDF], Library.la84.org (consulté le 10 mai 2017).
  3. (en) « AIBA Goes Pro; FIBA Addresses Lockout; FINA Champs Finish Strong », Aroundtherings.com, (consulté le 10 mai 2017).
  4. « Vastine, pas un cas isolé... », sur lequipe.fr, (consulté le 10 août 2012)
  5. Reportage à stade 2 le 14/10/12

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]