Jajce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jajce
Јајце
Jajce
La vieille ville de Jajce et la forteresse.
Administration
Pays Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Entité Drapeau de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine Fédération de Bosnie-et-Herzégovine
District Canton de Bosnie centrale
Municipalité Jajce
Code postal 70 101
Démographie
Population 8 087 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 44° 20′ 32″ nord, 17° 15′ 56″ est
Altitude 450 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte administrative de Bosnie-Herzégovine
City locator 14.svg
Jajce

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte topographique de Bosnie-Herzégovine
City locator 14.svg
Jajce
Municipalité de Jajce
Administration
Maire
Mandat
Edin Hozan (SDA)
2012-2016
Démographie
Population 30 758 hab. (2013)
Densité 91 hab./km2
Géographie
Superficie 33 900 ha = 339 km2
Liens
Site web Site officiel

Jajce (en cyrillique : Јајце) est une ville et une municipalité de Bosnie-Herzégovine située dans le canton de Bosnie centrale et dans la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine. Selon les premiers résultats du recensement bosnien de 2013, la ville intra muros compte 8 087 habitants et la municipalité 30 758[1].

En 2006, la ville s'est portée candidate pour être inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO pour son ensemble naturel et architectural[2],[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Jajce est située au centre de la Bosnie-Herzégovine, au carrefour des routes qui conduisent à Banja Luka, Mrkonjić Grad et Donji Vakuf. La ville se trouve au confluent de la Pliva et du Vrbas.

Histoire[modifier | modifier le code]

Période médiévale et période ottomane[modifier | modifier le code]

La ville de Jajce a été construite au XIVe siècle et fut la capitale du Royaume de Bosnie. De cette période, Jajce garde des portes et des fortifications, ainsi qu'une forteresse. Les Ottomans s'emparèrent du Royaume de Bosnie en 1463. Jajce fut reprise en 1464 par le roi de Hongrie Matthias Ier. Dans les années suivantes la reine Katarina Kosača-Kotromanić restaura l'église Saint Luc, qui est aujourd'hui l'église la plus ancienne de la ville. En 1527, Jajce fut la dernière ville de Bosnie à tomber entre les mains des Ottomans.

Période autro-hongroise[modifier | modifier le code]

Timbre avec oblitération militaire K.U.K.MILIT.POST IX JAJCE en 1902.

Après la défaite de l'Empire ottoman dans la guerre russo-turque de 1877-1878 et à la suite du Congrès de Berlin, la Bosnie et l'Herzégovine furent placées sous le contrôle de l'Autriche-Hongrie en 1878. Lors de l'occupation militaire de la Bosnie-Herzégovine par l'Autriche-Hongrie, le , une bataille rangée se déroule près de Jajce où les Austro-Hongrois perdent 600 hommes face aux insurgés serbes et bosniaques.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Jajce accueillit la deuxième convention du Conseil anti-fasciste de libération nationale de la Yougoslavie (Antifašističko V(ij)eće Narodnog Oslobođenja Jugoslavije) ; cette réunion, qui eut lieu le , posa les bases de la future République fédérative socialiste de Yougoslavie.

Guerre de Bosnie-Herzégovine[modifier | modifier le code]

Au début de la Guerre de Bosnie-Herzégovine, Jajce était une ville de peuplement mêlé, à la jonction de secteurs majoritairement serbes au nord, bosniaques au sud-est et croates au sud-ouest. Entre fin avril et début mai 1992, la plus grande partie de la population serbe quitta la ville pour se réfugier sur les territoires contrôlés par la République serbe de Bosnie. L'église orthodoxe serbe fut dynamitée dans la nuit du 10 au [4]. Au cours de l'été de 1992, l'armée de la République serbe de Bosnie (VRS) bombarda la ville et les forces serbes y entrèrent en octobre 1992, profitant sans doute d'un manque de coordination entre le gouvernement bosniaque et les forces croates[réf. nécessaire]. La population bosniaque et croate se réfugia à Travnik. Des contre-offensives croates eurent lieu en août et septembre 1995 et la ville fut alors reprise. À la suite des accords de Dayton (1995), Jajce fut intégrée à la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine ; une partie de son territoire fut rattachée à la municipalité de Jezero nouvellement créée et intégrée à la République serbe de Bosnie.

Localités[modifier | modifier le code]

Localisation de la municipalité de Jajce en Bosnie-Herzégovine.

La municipalité de Jajce compte 58 localités :

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2013
- - 6 853 9 127 11 918 13 579[5] 8 087[1]
Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités dans la ville intra muros (1991)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Musulmans 5 277 38,86
Serbes 3 797 27,96
Yougoslaves 2 217 16,32
Croates 1 899 13,98
Inconnus/Autres 389 2,88[6]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1961 1971 1981 1991 2013
29 453 35 002 41 197 45 007 30 758

Répartition de la population par nationalités dans la municipalité (1991)[modifier | modifier le code]

En 1991, sur un total de 45 007 habitants, la population se répartissait de la manière suivante[7] :

Nationalité Nombre %
Musulmans 17 380 38,61
Croates 15 811 35,13
Serbes 8 863 19,24
Yougoslaves 2 496 5,54
Inconnus/Autres 657 1,48[8]


Religions[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales de 2012, les 25 sièges de l'assemblée municipale se répartissaient de la manière suivante[9] :

Parti Sièges
Parti d'action démocratique (SDA) 7
Union démocratique croate de Bosnie et Herzégovine (HDZ BiH) 6
Parti social-démocrate (SDP) 4
Coalition croate pour Jajce (HDZ 1990-HKDU BiH) 2
Parti pour la Bosnie-Herzégovine (SBiH) 2
Alliance pour un meilleur avenir de la Bosnie-Herzégovine (SBB BiH) 2
Parti croate des droits de Bosnie-et-Herzégovine (HSP BiH) 1
Parti paysan croate de Bosnie-et-Herzégovine (HSS) - Nouvelle initiative croate (NIH) 1

Edin Hozan, membre du Parti d'action démocratique (SDA), a été réélu maire de la municipalité[10].

Culture[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Monuments nationaux de Jajce.
Nature

Faisant également partie de l'ensemble patrimonial de la ville, les chutes de la Pliva, au confluent de la Pliva et du Vrbas, tombent d'une hauteur de 20 m. Les montagnes alentour, qui font partie des Alpes dinariques, constituent aussi un but d'excursion.

Jajce intra muros
L'église Sainte-Marie, avec le clocher de Saint-Luc.

L'UNESCO a commencé à rénover les secteurs historiques de la ville, soutenu par une organisation suédoise appelée Kulturarv utan gränser, « Culture sans frontières ». Il s'agit d'abord de restaurer les maisons anciennes, construites dans un style traditionnel[réf. nécessaire].

Jajce conserve plusieurs sites inscrits sur la liste des monuments nationaux de Bosnie-Herzégovine :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Dans la municipalité

La municipalité abrite d'autre sites classés :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Coopération internationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr + en) « Census of population - Preliminary results by municipalities and settlements in the Federation of Bosnia and Herzégovine » [PDF], sur http://fzs.ba, Institut de statistiques de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine (consulté le 7 février 2015)
  2. (en) « The natural and architectural ensemble of Jajce », sur http://whc.unesco.org, Site de l'UNESCO (consulté le 7 février 2015)
  3. (fr) « La ville de Jajce au patrimoine mondial de l’UNESCO ? », sur http://balkans.courriers.info, Le Courrier des Balkans, (consulté le 7 février 2015)
  4. (sr) « Banjalucka eparhija », sur http://www.spc.yu (consulté le 2 octobre 2008)
  5. (bs) « Population 1961-1991 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 5 février 2015)
  6. (bs + hr + sr) « Composition nationale de la population - Résultats de la République par municipalités et localités », Bulletin statistique, Sarajevo, Publication de l'Institut national de statistique de Bosnie-Herzégovine, no 234,‎ .
  7. (bs + hr + sr) « Recensement par communautés locales (1991) » [PDF], sur http://www.fzs.ba, Bosnie-Herzégovine - Fédération de Bosnie-et-Herzégovine - Institut fédéral de statistiques (consulté le 4 août 2015)
  8. (sr)[PDF] « Statistiques », sur http://www.fzs.ba, Office des statistiques de la République de Bosnie-Herzégovine (consulté le 20 septembre 2008)
  9. (bs) « Jajce », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 7 février 2015)
  10. (bs) « Jajce », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 7 février 2015)
  11. (en) « Mithraeum in Jajce », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  12. (en) « Fortress in Jajce », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  13. (en) « Ramparts and bastions of the Old Town of Jajce », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  14. (en) « St. Mary’s Church with St. Luke’s Belltower in Jajce », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  15. (en) « Omerbeg house », sur http://kons.gov.ba (consulté le 19 octobre 2014)
  16. (en) « Roman Catholic cemetery Hrast », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  17. (en) « Čaršija (Sultana Esma) mosque and ancillary buildings of the fountain, residential building, mekteb (Muslim religious school) and graveyard », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  18. (en) « Burić house in Jajce », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  19. (en) « Kršlak house », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  20. (en) « Old Krslak house », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  21. (en) « Dizdar or Women’s Mosque », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  22. (en) « Old or Hafizadića drinking fountain », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  23. (bs) « Saračeva kuća », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  24. (en) « Church of the Most Holy Mother of God together with movable heritage », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  25. (en) « AVNOJ Centre in Jajce », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  26. (bs) « Parna lokomotiva, dio postavke Muzeja II zasjedanja AVNOJ-a », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  27. (en) « Sinan-Bey or Okić Mosque », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  28. (en) « Catacombs in Jajce », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  29. (bs) « Musafirhana u Jajcu », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  30. (bs) « Zgrada u ul. Varoš 11 », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  31. (en) « The historic monument known as the King’s Tomb in Zastinje near Jajce », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  32. (en) « Komotin Castle », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  33. (en) « Church of St John in Podmilačje », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  34. (en) « Necropolis with stećak tombstones at Vinac », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  35. (en) « Old town of Vinac », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)
  36. (en) « Pliva Lakes with mills complex on Pliva river », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 février 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]