Neum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Neum
Неум
Vue générale de Neum
Vue générale de Neum
Administration
Pays Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Entité Drapeau de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine Fédération de Bosnie-et-Herzégovine
Canton Herzégovine-Neretva
Municipalité Neum
Code postal 88 390
Démographie
Population 3 236 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 42° 55′ 24″ N 17° 36′ 56″ E / 42.9233, 17.615642° 55′ 24″ Nord 17° 36′ 56″ Est / 42.9233, 17.6156
Altitude 252 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte administrative de Bosnie-Herzégovine
City locator 14.svg
Neum

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte topographique de Bosnie-Herzégovine
City locator 14.svg
Neum
Municipalité de Neum
Administration
Maire
Mandat
Živko Matuško (HDZ BiH)
2012-2016
Démographie
Population 4 960 hab. (2013)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Superficie 22 500 ha = 225 km2
Liens
Site web Site officiel

Neum (en cyrillique : Неум) est une ville et une municipalité de Bosnie-Herzégovine située dans le canton d'Herzégovine-Neretva et dans la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine. Selon les premiers résultats du recensement bosnien de 2013, la ville intra muros compte 3 236 habitants et la municipalité 4 960[1].

Neum est la seule ville maritime de Bosnie-Herzégovine. Elle compte environ 21 kilomètres de côtes qui constituent le seul accès du pays à la mer Adriatique. Celui-ci coupe la côte croate sur une dizaine de kilomètres mais la façade maritime est plus longue puisque le territoire comprend un isthme parallèle à la côte qui donne naissance à une baie vers l’ouest, sur laquelle se trouve la ville.

Géographie[modifier | modifier le code]

Neum est située à 60 kilomètres au nord-ouest de Dubrovnik (80 kilomètres de son aéroport), à 70 kilomètres de Mostar et de Međugorje, à 30 kilomètres de Ploče et Metković, possédant toutes deux des gares ferroviaires.

La côte adriatique de la Bosnie-Herzégovine

Climat[modifier | modifier le code]

Neum jouit d'un climat tempéré chaud, avec une température moyenne annuelle de 15,2 °C ; juillet est le mois le plus chaud de l'année, avec une moyenne de 24,4 °C. Le mois le plus froid est janvier avec une moyenne de 6,6 °C[2]. La moyenne des précipitations annuelles est de 1 249 mm/m², avec les précipitations mensuelles les plus faibles en juillet et les plus élevées en novembre[2].

Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C)[2] 9,7 11,3 14,3 17,5 22,5 26,2 29,7 29,4 25,9 20,6 14,8 11,2
Températures moyennes (°C)[2] 6,6 7,9 10,2 13,0 17,6 21,2 24,4 24,2 20,9 16,3 11,4 8,2
15,2
Températures minimales moyennes (°C)[2] 3,6 4,5 6,1 8,6 12,7 16,3 19,2 19,0 16,0 12,1 8,0 5,2
Précipitations moyennes (mm)[2] 135 123 106 100 75 59 38 52 88 127 174 172
1249

Histoire et géopolitique[modifier | modifier le code]

Bien qu’incongrue, la présence de cet accès maritime et de ses frontières, faisant de la région de Dubrovnik une exclave croate, est ancienne et s'explique par la cession de la région de Neum par la république de Raguse (Dubrovnik) à l'Empire ottoman lors du traité de Karlowitz (1699) dans le but, notamment, de se protéger des ambitions de Venise. À partir de cette date, et jusqu’en 1908, la ville fit partie de l’Empire ottoman, pour lequel l’existence de cette séparation terrestre entre les possessions vénitiennes et Dubrovnik devait permettre un accès maritime, mais aussi la perception de droits de douane. Au XIXe siècle, Neum fut de facto administrée par l’Autriche-Hongrie, celle-ci possédant désormais les territoires des deux anciennes républiques commerçantes.

Bien que territorialement reliée au reste du territoire de la Bosnie-Herzégovine, Neum est cependant une enclave dite « pratique ». En effet, la seule route d’importance qui traverse la ville est la nationale croate parcourant la côte dalmate. Il faut donc franchir la frontière avec la Croatie et remonter la proche vallée de la Neretva pour atteindre Mostar.

Localités[modifier | modifier le code]

Localisation de la municipalité de Neum en Bosnie-Herzégovine

La municipalité de Neum compte 27 localités :

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2013
- - 308 360 602 1 651[3] 3 236[1]


Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités dans la ville intra muros (1991)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Croates 1 338 81,04
Serbes 98 5,93
Yougoslaves 90 5,45
Musulmans 89 5,39
Inconnus/Autres 36 2,19[4]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1961 1971 1981 1991 2013
5 155 4 781 4 030 4 325 4 960


Répartition de la population dans la municipalité (1991)[modifier | modifier le code]

En 1991, sur un total de 4 325 habitants, la population se répartissait de la manière suivante[5] :

Nationalité Nombre %
Croates 3 792 87,67
Serbes 207 4,78
Musulmans 190 4,39
Yougoslaves 90 2,08
Inconnus/Autres 46 1,08

Politique[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales de 2012, les 17 sièges de l'assemblée municipale se répartissaient de la manière suivante[6] :

Parti Sièges
Union démocratique croate de Bosnie-Herzégovine (HDZ BiH) 9
Union démocratique croate 1990 (HDZ 1990) 4
Parti populaire pour l'amélioration par le travail (Za boljitak) 2
Parti social-démocrate (SDP) 1
Parti croate des Droits de Bosnie-Herzégovine (HSP BiH) 1

Živko Matuško, membre de l'Union démocratique croate de Bosnie et Herzégovine (HDZ BiH), a été réélu maire de la municipalité[7],[8].

Culture[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Tourisme balnéaire et aquatique[modifier | modifier le code]

Bassin de water-polo à Neum

Neum possède divers hôtels et infrastructures touristiques. Les prix y sont généralement inférieurs à ceux de la Croatie voisine, ce qui en fait une cité fréquentée pour le commerce. Les formalités frontalières avec la Croatie sont limitées en temps de paix (carte d’identité pour les citoyens de l’Union européenne).

Neum possède environ 5 000 lits pour le tourisme, 1 810 en hôtel, le reste en motels, villas et chambres chez l’habitant. Seule la côte est exploitée pour le tourisme, l’arrière-pays étant cependant riche d’un point de vue archéologique, et possédant une nature préservée.

Le site offre diverses activités de plage et de sport aquatique.

Monuments culturels[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Monuments nationaux de Neum.
Vestiges de la forteresse de Hutovo

Parmi les monuments nationaux, on peut signaler les vestiges la forteresse de Hutovo, qui remonte peut-être au XVIIIe siècle[9], ainsi que des nécropoles abritant des stećci, un type particulier de tombes médiévales, comme celles de Crkvina avec 101 stećci[10], de Brštanica avec 74 stećci[11] ou de Međugorje avec 62 stećci[12].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr+en) « Census of population - Preliminary results by municipalities and settlements in the Federation of Bosnia and Herzégovine » [PDF], sur http://fzs.ba, Institut de statistiques de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine (consulté le 1 mai 2015)
  2. a, b, c, d, e et f « Climat : Neum », sur http://fr.climate-data.org (consulté le 1 mai 2015)
  3. (bs) « Population 1961-1991 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 3 avril 2015)
  4. (bs)(hr)(sr) Livre : Composition nationale de la population - Résultats de la République par municipalités et localités 1991, Bulletin statistique n°234, Publication de l'Institut national de statistique de Bosnie-Herzégovine, Sarajevo.
  5. (bs+hr+sr) « Recensement par communautés locales (1991) » [PDF], sur http://www.fzs.ba, Bosnie-Herzégovine - Fédération de Bosnie-et-Herzégovine - Institut fédéral de statistiques (consulté le 31 juillet 2015)
  6. (bs) « Neum », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 1 mai 2015)
  7. (bs) « Neum », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 1 mai 2015)
  8. (hr) « Općinski načelnik », sur http://www.neum.ba, Site de la municipalité de Neum (consulté le 1 mai 2015)
  9. (en) « Hutovo's town (Hajjibeg town) », sur http://kons.gov.ba (consulté le 1 mai 2015)
  10. (en) « Necropolis with stećak tombstones in Crkvina in Hutovo », sur http://kons.gov.ba (consulté le 1 mai 2015)
  11. (en) « Necropolis with stećak tombstones at Groblje (burial ground) of stećak tombstones by Jurkovića kuća in Brštanica, Donje Hrasno », sur http://kons.gov.ba (consulté le 1 mai 2015)
  12. (en) « Necropolis with stećak tombstones in Međugorje in Glumina », sur http://kons.gov.ba (consulté le 1 mai 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]