Bijeljina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Bijeljina
Бијељина
L'hôtel de ville de Bijeljina
L'hôtel de ville de Bijeljina
Administration
Pays Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Entité Drapeau de la République serbe de Bosnie République serbe de Bosnie
Région Semberija
Ville Bijeljina
Code postal 76 300
Démographie
Population 45 291 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 44° 45′ 31″ N 19° 12′ 52″ E / 44.7587, 19.214444° 45′ 31″ Nord 19° 12′ 52″ Est / 44.7587, 19.2144
Altitude 91 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte administrative de Bosnie-Herzégovine
City locator 14.svg
Bijeljina

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte topographique de Bosnie-Herzégovine
City locator 14.svg
Bijeljina
Municipalité de Bijeljina
Administration
Maire
Mandat
Mićo Mićić (SDS)
2012-2016
Démographie
Population 114 663 hab. (2013)
Densité 156 hab./km2
Géographie
Superficie 73 385 ha = 733,85 km2
Liens
Site web Site de l'assemblée municipale

Bijeljina (en serbe cyrillique : Бијељина) est une ville de Bosnie-Herzégovine située au nord-est de la République serbe de Bosnie. Selon les premiers résultats du recensement bosnien de 2013, la ville intra muros compte 45 291 habitants et sa zone métropolitaine, appelée Ville de Bijeljina (Град Бијељина), 114 663[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Bijeljina se situe dans la région Semberija, entre la Save, la Drina et les monts Majevica (916 m).

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Bijeljina et de sa région est de type continental tempéré chaud, avec une température moyenne annuelle de 11,6 °C ; juillet est le mois le plus chaud de l'année, avec une moyenne de 21,2 °C. Le mois le plus froid est janvier avec une moyenne de 0,8 °C[2]. La moyenne des précipitations annuelles est de 757 mm/m², avec les précipitations mensuelles les plus faibles en mars et les plus élevées en juin[2].

Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C)[2] 4,1 6,4 12,3 17,3 22,1 25,2 27,7 28,0 24,4 18,1 10,2 5,7
Températures moyennes (°C)[2] 0,8 2,4 7,1 11,6 16,2 19,4 21,2 21,2 17,8 12,4 6,3 2,5
11,6
Températures minimales moyennes (°C)[2] -2,5 -1,6 1,9 5,9 10,4 13,6 14,8 14,5 11,2 6,8 2,4 -0,7
Précipitations moyennes (mm)[2] 52 52 46 61 76 90 73 61 56 54 68 68
757

Histoire[modifier | modifier le code]

La mosquée Atik au centre de Bijeljina

Le nom de Bijeljina est mentionné pour la première fois en 1446. En 1530, les Ottomans détruisirent l'église de Bijeljina et la remplacèrent par une mosquée. Pendant la période autro-hongroise, le nom de la ville fut Bjelina et, encore avant, Belina ou Bilina.

En 1838, la première école élémentaire confessionnelle ouvrit ses portes. Jovan Dučić, un célèbre écrivain et diplomate serbe, y travailla entre 1893 et 1895[3]. Aujourd'hui, une rue du centre ville porte son nom.

Devant l'hôtel de ville se dresse une statue érigée en l'honneur du roi Pierre Ier de Serbie, qui régna sur le Royaume de Serbie de 1903 à 1918. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Oustachis la retirèrent et, après la guerre, les nouvelles autorités communistes de la République fédérale socialiste de Yougoslavie refusèrent de la réinstaller. La statue ne retrouva sa place qu'au début des années 1990, après l'arrivée au pouvoir des premières autorités locales non communistes.

Monastère de Tavna[modifier | modifier le code]

Le monastère de Tavna est situé au sud de la municipalité de Bijeljina. La date de sa fondation reste inconnue mais les chroniques du Monastère de Tronoša et du Patriarcat de Peć affirment qu'il fut construit par Vladislav et Urisic, les fils du roi de Stefan Dragutin, qui fut roi de Serbie de 1276 à 1282 et roi de Syrmie de 1282 à 1316. Le monastère de Tavna est ainsi le plus ancien monastère de la région. Il fut endommagé au moment de la conquête ottomane puis restauré par la population. Entre 1941 et 1945, Tavna fut bombardé par les Oustachis et reconstruit après la Seconde Guerre mondiale[4].

Guerre de Bosnie-Herzégovine[modifier | modifier le code]

En 1991-1992, Bijeljina fut le centre d'une région serbe autonome, la SAO Semberija i Majevica.

Localités[modifier | modifier le code]

Localisation de la Ville de Bijeljina en Bosnie-Herzégovine

Le territoire de la Ville de Bijeljina compte 67 localités :

Démographie[modifier | modifier le code]

Bijeljina intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2013
12 660 14 303[5] 17 340 24 761 31 124 36 414[6] 45 291[1]


Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités dans la ville intra muros (1991)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Musulmans 19 024 52,24
Serbes 10 450 28,69
Yougoslaves 3 452 9,47
Croates 366 1,00
Inconnus/Autres 3 122 8,60[5]

Ville de Bijeljina[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la Ville[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1961 1971 1981 1991 2013
78 890 86 826 92 808 96 988 114 663


Répartition de la population par nationalités dans la Ville (1991)[modifier | modifier le code]

En 1991, sur un total de 96 988 habitants, la population se répartissait de la manière suivante[7] :

Nationalité Nombre %
Serbes 57 389 59,17
Musulmans 30 929 31,16
Yougoslaves 4 426 4,56
Croates 429 0,50
Inconnus/Autres 4 452 4,61

Religions[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales de 2012, les 31 sièges de l'assemblée municipale se répartissaient de la manière suivante[8] :

Parti Sièges
Parti démocratique serbe (SDS) 8
Alliance des sociaux-démocrates indépendants (SNSD) 7
Parti du progrès démocratique (PDP) 5
Alliance démocratique nationale (DNS) 5
Parti radical serbe (SRS) 2
Parti socialiste (SP) 2
Parti démocratique (DP) 1
Parti d'action démocratique (SDA) 1

Mićo Mićić, membre du Parti démocratique serbe (SDS), a été élu maire de la Ville[9].

Culture[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Le père du célèbre joueur de football Zlatan Ibrahimovic, Šefik Ibrahimovic, est né dans la ville de Bijeljina.

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Monuments nationaux de Bijeljina.

Transports[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Coopération internationale[modifier | modifier le code]

La ville de Bijeljina est jumelée avec les villes suivantes[10] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr+en) « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République serbe de Serbie 2013, seconde publication corrigée » [PDF], sur http://www2.rzs.rs.ba, Site de l'Institut de statistiques de la République serbe de Bosnie,‎ (consulté le 4 août 2015)
  2. a, b, c, d, e et f « Climat : Bijeljina », sur http://fr.climate-data.org (consulté le 6 août 2015)
  3. (sr) « Školstvo u Bijeljini », sur http://www.oaza.co.yu (consulté le 26 décembre 2008)
  4. (en) « Tavna monastery », sur http://www.bijeljina.net (consulté le 26 décembre 2008)
  5. a et b (bs)(hr)(sr) Livre : Composition nationale de la population - Résultats de la République par municipalités et localités 1991, Bulletin statistique n°234, Publication de l'Institut national de statistique de Bosnie-Herzégovine, Sarajevo.
  6. (bs) « Population 1961-1991 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 1 août 2015)
  7. (bs+hr+sr) « Recensement par communautés locales (1991) » [PDF], sur http://www.fzs.ba, Bosnie-Herzégovine - Fédération de Bosnie-et-Herzégovine - Institut fédéral de statistiques (consulté le 4 août 2015)
  8. (bs) « Bijeljina », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 1 août 2015)
  9. (bs) « Bijeljina », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 1 août 2015)
  10. (en) « Sisters Cities », sur http://www.sobijeljina.org, Site de la Ville de Bijeljina (consulté le 3 mars 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]