Trebinje

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trebinje.
Trebinje
Требиње
Blason de Trebinje
Héraldique
Vue générale de Trebinje
Vue générale de Trebinje
Administration
Pays Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Entité Drapeau de la République serbe de Bosnie République serbe de Bosnie
Ville Trebinje
Code postal 89 000
Démographie
Population 25 589 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 42° 42′ 43″ N 18° 20′ 37″ E / 42.712, 18.343642° 42′ 43″ Nord 18° 20′ 37″ Est / 42.712, 18.3436
Altitude 270 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte administrative de Bosnie-Herzégovine
City locator 14.svg
Trebinje

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte topographique de Bosnie-Herzégovine
City locator 14.svg
Trebinje
Municipalité de Trebinje
Administration
Maire
Mandat
Slavko Vučurević (PDP)
2012-2016
Démographie
Population 31 433 hab. (2013)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Superficie 85 450 ha = 854,5 km2
Liens
Site web Site officiel

Trebinje (en serbe cyrillique : Требиње) est une ville de Bosnie-Herzégovine située au sud-est de la République serbe de Bosnie. Selon les premiers résultats du recensement bosnien de 2013, la ville intra muros compte 25 589 habitants et sa zone métropolitaine, appelée Ville de Trebinje (Град Требиње), 31 433[1].

La municipalité de Trebinje a obtenu le statut de « Ville » (град/grad) en 2012[réf. nécessaire].

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue aérienne de la ville de Trebinje

Traversée par la rivière Trebišnjica, la ville se trouve à l'extrémité sud-est d'une plaine et est située à un peu plus de 10 km de la mer Adriatique - avec toutefois une frontière entre les deux : celle de la Croatie.

La rivière Trebišnjica à Trebinje
La rivière Trebišnjica à Trebinje

Climat[modifier | modifier le code]

Trebinje jouit d'un climat tempéré chaud, avec une température moyenne annuelle de 14,2 °C ; juillet est le mois le plus chaud de l'année, avec une moyenne de 23,3 °C. Le mois le plus froid est janvier avec une moyenne de 5,9 °C[2]. La moyenne des précipitations annuelles est de 1 338 mm/m², avec les précipitations mensuelles les plus faibles en juillet et les plus élevées en novembre[2].

Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C)[2] 9,5 10,5 13,4 16,6 21,3 25,0 28,3 28,0 25,0 20,1 14,3 11,0
Températures moyennes (°C)[2] 5,9 6,8 9,2 12,2 16,5 20,2 23,3 23,0 20,1 15,6 10,6 7,6
14,2
Températures minimales moyennes (°C)[2] 2,4 3,2 5,1 7,8 11,8 15,5 18,3 18,1 15,2 11,2 7,0 4,2
Précipitations moyennes (mm)[2] 141 128 110 109 82 60 39 53 100 149 190 177
1338

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la guerre de Bosnie-Herzégovine et à la suite des accords de Dayton (1995), la municipalité de Trebinje a été scindée en deux entités ; l'une, autour de la ville de Trebinje, fait partie de la République serbe de Bosnie ; l'autre, autour de la ville de Ravno, fait partie de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine.

Localités[modifier | modifier le code]

Localisation de la Ville de Trebinje en Bosnie-Herzégovine

Le territoire de la Ville de Trebinje compte 141 localités :

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2013
- - 4 073 3 530 17 271 21 870[3] 25 589[1]


Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités dans la ville intra muros (1991)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Serbes 14 915 68,19
Musulmans 4 228 19,33
Yougoslaves 1 470 6,72
Croates 347 1,58
Inconnus/Autres 910 4,18[4]

Ville de Trebinje (ex-municipalité)[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la Ville[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1961 1971 1981 1991 2013
30 140 29 024 30 372 30 996 31 433


Répartition de la population par nationalités dans la Ville (1991)[modifier | modifier le code]

En 1991, sur un total de 10 788 habitants, la population se répartissait de la manière suivante[5] :

Nationalité Nombre %
Serbes 21 349 68,87
Musulmans 5 571 17,97
Yougoslaves 1 642 5,29
Croates 1 246 4,01
Inconnus/Autres 1 188 3,83

Politique[modifier | modifier le code]

Élections de 2008[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales de 2008, les 31 sièges de l'assemblée municipale se répartissaient de la manière suivante[6] :

Parti Sièges
Alliance des sociaux-démocrates indépendants (SNSD) 10
Parti démocratique serbe (SDS), avec 1 représentant des minorités nationales 7
Parti du progrès démocratique (PDP) 5
Mouvement pour Trebinje 3
Parti socialiste (SP) 2
Parti radical serbe de la République serbe de Bosnie (SRS RS) 2
Alliance démocratique nationale (DNS), avec un représentant des minorités locales 2

Dobroslav Ćuk, membre de l'Alliance des sociaux-démocrates indépendants (SNSD), a été élu maire de la municipalité[6].

Élections de 2012[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales de 2012, les 27 sièges de l'assemblée municipale se répartissaient de la manière suivante[7],[8] :

Parti Sièges
Alliance des sociaux-démocrates indépendants (SNSD) 9
Parti du progrès démocratique (PDP) 5
Parti démocratique serbe (SDS) 4
Parti démocratique (DP) 3
Mouvement pour Trebinje 2
Parti socialiste (SP) 1
Alliance démocratique nationale (DNS) 1
Parti des retraités unis (PUP) 1
Minorités nationales (sans étiquette) 1

Slavko Vučurević, membre du Parti du progrès démocratique (PDP), a été élu maire de la municipalité[9],[10].

Culture[modifier | modifier le code]

L'une des institutions les plus importantes de la ville est le Musée de l'Herzégovine, créé en 1952[11]. Son département d'archéologie présente des objets allant de la Préhistoire au Moyen Âge[12] ; le département d'ethnologie présente deux expositions permanentes : l'une autour de « la maison de ville à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle »[13], l'autre autour de « la vie quotidienne et la culture des Serbes de l'Herzégovine de l'est dans la seconde moitié du XIXe siècle et la première moitié du XXe siècle »[14]. Le musée abrite également un département d'histoire, un département d'histoire naturelle et un département d'histoire des arts ; ce dernier département est notamment constitué par la collection Jovan Dučić (manuscrits, sculptures, peintures etc.), la collection Anastasije Popović (peintures) et par une série de legs comme ceux de Radovan Ždral, Milena et Branko Šotra, Milorad Ćorović et Mirko Kujačić[12].

Sport[modifier | modifier le code]

Trebinje possède un club de football, le FK Leotar Trebinje.

Éducation[modifier | modifier le code]

La ville dispose de 3 écoles maternelles[15] et de 4 écoles élémentaires (osnovne škole)[16] : l'école Jovan Jovanović Zmaj, l'école Vuk Karadžić, l'école Saint Basile d'Ostrog et l'école élémentaire de musique Trebinje, créée en 1957[17].

Elle possède 4 établissements d'études secondaires (srednje škole)[16] : le lycée Jovan Dučić, le Centre des écoles secondaires (Centar srednjih škola), qui regroupe plusieurs établissements spécialisés (économie, médecine, électronique)[18] ainsi que l'école technique, ces trois établissements étant installés dans la même cité scolaire ; la quatrième école est l'école secondaire de musique Trebinje.

La ville accueille une Faculté de production et de management (Fakultet za proizvodnju i menadžment) qui, fondée en 1995, est devenue l'une des 15 entités de l'université d'Istočno Sarajevo en 2007[19]. Elle possède aussi une Académie des beaux-arts (Akademija likovnih umjetnosti), créée en 1995[20], et une École supérieure de tourisme et d'hôtellerie (Visoka škola za turizam i hotelijerstvo), créée en 2007[21].

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le motel Jazina Club et sa plage à Jazina

La ville possède beaucoup d'attraits touristiques en raison de sa proximité avec la côte Adriatique, ses monuments historiques classés, son climat et ses festivals.

Nature[modifier | modifier le code]

Plusieurs sites naturels sont inscrits sur la liste des aires protégées de Bosnie-Herzégovine, tous classés parmi les « monuments naturels géo-morphologiques » du pays[22]. Parmi ces monuments figurent les sources de trois ruisseaux : la source du Tučevac, la source de l'Oko et la source du Šumet[23], ainsi que trois grottes : la Vilina pećina (près de Gornje Čičevo), la grotte de Doli (sur le territoire du village de Bihovo) et une grotte sur l'Ilijino brdo (au hameau de Narančići).

Monuments culturels[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Monuments nationaux de Trebinje.

La ville de Trebinje intra muros et son territoire métropolitain comptent 29 ensembles inscrits sur la liste principale des monuments nationaux de Bosnie-Herzégovine[24] et 59 autres monuments et ensembles inscrits sur une liste provisoire[25].

Trebinje intra muros
Vue du centre ancien de Trebinje
Autre vue du centre ancien

Le centre ancien de la ville dans son ensemble figure sur la liste provisoire des monuments nationaux[26].

Plusieurs monuments particuliers sont classés :

À Trebinje se trouve également le monastère de Hercegovačka Gračanica, un monastère orthodoxe serbe construit en 2000[31],[38].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Territoire de la « Ville »
L'église du monastère de Duži

Parmi les monuments classés ou proposés pour un classement, on peut citer :

Hors liste, plusieurs autres monastères orthodoxes serbes sont situés sur le territoire de Trebinje ou à proximité[66] : ceux de Petro Pavlov[67], Zavala (fondé en 1271)[68], Duži (fin du XVIIe siècle)[69] et Dobrićevo (1232)[70].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr+en) « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République serbe de Serbie 2013, seconde publication corrigée » [PDF], sur http://www2.rzs.rs.ba, Site de l'Institut de statistiques de la République serbe de Bosnie,‎ (consulté le 4 août 2015)
  2. a, b, c, d, e et f « Climat : Trebinje », sur http://fr.climate-data.org (consulté le 16 mai 2015)
  3. (bs) « Population 1961-1991 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 23 août 2015)
  4. (bs)(hr)(sr) Livre : Composition nationale de la population - Résultats de la République par municipalités et localités 1991, Bulletin statistique n°234, Publication de l'Institut national de statistique de Bosnie-Herzégovine, Sarajevo.
  5. (bs+hr+sr) « Recensement par communautés locales (1991) » [PDF], sur http://www.fzs.ba, Bosnie-Herzégovine - Fédération de Bosnie-et-Herzégovine - Institut fédéral de statistiques (consulté le 4 août 2015)
  6. a et b (bs) « Trebinje », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 15 octobre 2014)
  7. (bs) « Trebinje », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 23 août 2015)
  8. (sr) « Odbornici », sur http://www.trebinje.rs.ba, Site de la Ville de Trebinje (consulté le 23 août 2015)
  9. (bs) « Trebinje », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 23 août 2015)
  10. (sr) « Gradonačelnik », sur http://www.trebinje.rs.ba, Site de la Ville de Trebinje (consulté le 23 août 2015)
  11. (sr) « Istorijat ustanove », sur http://muzejhercegovine.org, Site du Musée de l'Herzégovine (consulté le 28 août 2015)
  12. a et b (en) « Museum of Herzegovina », sur http://trebinjeturizam.com, Site de l'Office du tourisme de Trebinje (consulté le 28 août 2015)
  13. (sr) « Stalna postavka „Gradska kuća sa kraja XIX i početka XX vijeka“ », sur http://muzejhercegovine.org, Site du Musée de l'Herzégovine (consulté le 28 août 2015)
  14. (sr) « Stalna postavka „Narodni život i kultura Srba u Istočnoj Hercegovini u drugoj polovini XIX i prvoj polovini XX vijeka“ », sur http://muzejhercegovine.org, Site du Musée de l'Herzégovine (consulté le 28 août 2015)
  15. (en) « Education », sur http://trebinjeturizam.com, Site de Office du tourisme de Trebinje (consulté le 27 août 2015)
  16. a et b (sr) « Obrazovanje », sur http://www.trebinje.rs.ba, Site de la Ville de Trebinje (consulté le 27 août 2015)
  17. (sr) « Istorijat », sur http://muzickaskolatrebinje.com, Site de l'école élémentaire de musique de Trebinje (consulté le 27 août 2015)
  18. (sr) « Site du Centre des écoles secondaires de Trebinje », sur http://centarsrednjihskolatrebinje.org (consulté le 28 août 2015)
  19. (en) « About us », sur http://fpmtrebinje.com, Site de la Faculté de production et de management (consulté le 27 août 2015)
  20. (sr) « Istorijat », sur http://www.alutb.com, Site de l'Académie des beaux-art de Trebinje (consulté le 27 août 2015)
  21. (sr) « Site de l'École supérieure de tourisme et d'hôtellerie » (consulté le 27 août 2015)
  22. (ba) Amir Variščić, « Zaštita prirode - Međunarodni standardi i stanje u BiH » [PDF], sur http://www.zeleni-neretva.ba, Udruženje za zaštitu okoline Zeleni,‎ (consulté le 1 septembre 2015), p. 35-36
  23. (en) « Kraski izvor Sumet », sur http://eunis.eea.europa.eu, Site de l'EUNIS (consulté le 1 septembre 2015)
  24. (en) « Decisions on Designation of Properties as National Monuments », sur http://kons.gov.ba, Commission pour la protection des monuments nationaux de Bosnie-Herzégovine (consulté le 1 septembre 2015)
  25. (en) « Provisional list », sur http://kons.gov.ba, Commission pour la protection des monuments nationaux de la Bosnie-Herzégovine (consulté le 1 septembre 2015)
  26. (bs) « Trebinje », sur http://kons.gov.ba (consulté le 1 septembre 2015)
  27. (bs) « Prahistorijska gradina Brijeg u Mostaćima », sur http://kons.gov.ba (consulté le 1 septembre 2015)
  28. (bs) « Crkva svete Petke (Petkovica) i Stari most (Most na Bari) u Mostaćima », sur http://kons.gov.ba (consulté le 22 septembre 2014)
  29. (en) « St. Kliment church - Mostaći », sur http://kons.gov.ba (consulté le 1 septembre 2015)
  30. (bs) « Careva džamija - Trebinje », sur http://kons.gov.ba (consulté le 1 septembre 2015)
  31. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (bs) « Kulturno-istorijski spomenici », sur http://trebinjeturizam.com, Site de l'Office du tourisme de Trebinje (consulté le 1 septembre 2015)
  32. (en) « Resulbegović family house », sur http://kons.gov.ba (consulté le 1 septembre 2015)
  33. (bs) « Džamija Osman-paše Resulbegovića », sur http://kons.gov.ba (consulté le 1 septembre 2015)
  34. (en) « Hadžiahmetović tower-house and manors in Mostaći », sur http://kons.gov.ba (consulté le 1 septembre 2015)
  35. (en) « Cathedral church dedicated to the Nativity of the Blessed Virgin Mary (Mala Gospa) », sur http://kons.gov.ba (consulté le 1 septembre 2015)
  36. (bs) « Crkva Preobraženja Gospodnjeg », sur http://kons.gov.ba (consulté le 1 septembre 2015)
  37. (bs) « Trebinje - Gimnazija », sur http://kons.gov.ba (consulté le 1 septembre 2015)
  38. (sr) « Hercegovačka Gračanica », sur http://www.eparhija-zahumskohercegovacka.com, Site de l'éparchie de Hum-Herzégovine et du littoral (consulté le 1 septembre 2015)
  39. (en) « Arslanagića bridge », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  40. (en) « Church of the Archangel Michael with necropolis of stećak tombstones in Aranđelovo », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  41. (en) « Church of the Holy Archangel and stećak necropolis in Veličani », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  42. (en) « Church of St George in Gomiljani », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  43. (en) « Church of St. Elijah with a prehistoric grave mound (tumulus) and necropolis with stećak tombstones in Mesari », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  44. (en) « Church of St. Neđeljka (St. Nedelja), necropolis with stećak tombstones and remains of prehistoric settlement Taleža », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  45. (en) « Church of St Barbara with burial ground and necropolis with stećak tombstones in the village of Strujići », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  46. (bs) « Crkva Uspenja Bogorodice sa nekropolom stećaka i starim kamenim nadgrobnicima (krstačama) u Lugu », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  47. (en) « Churches of St Peter and St Paul in Čičevo », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  48. (en) « Mosque in Kotezi », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  49. (en) « Hill fort of Varina gruda in Dživar », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  50. (en) « Remains of a prehistoric settlement, necropolis with stećak tombstones and the remains of a church dating from the mediaeval period, Kličanj in Krajkovići », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  51. (bs) « Prahistorijski tumuli u Moskom », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  52. (en) « Kostadinovica church (church of SS Constantine and Helena) with a necropolis with stećak tombstones in Gomiljani », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  53. (en) « Orthodox church of the Nativity of the Virgin with old cruciform tombstones in Dračevo », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  54. (en) « Church of St Clement with old stone tombstones (cruciform tombstones) at Dražin Do », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  55. (en) « Orthodox church of St Nicholas with old stone tombstones (cruciform tombstones) at Domaševo », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  56. (en) « Orthodox church of the Assumption of the Holy Mother of God with a necropolis of stećak tombstones and old stone tombstones (cruciform tombstones) in the village of Drijenjani », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  57. (en) « Orthodox church of Vračevica (church of the Healing Saints) with a prehistoric mound (tumulus) in Gomiljani », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  58. (bs) « Spahovića kula sa dvorima u Bihovu », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  59. (en) « Mediaeval fort of Mičevac », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  60. (bs) « Stari grad Klobuk », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  61. (en) « Six prehistoric grave mound (tumulus) in Gomiljani », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  62. (bs) « Ugarci-Sušici – Uviječa – Ambijentalna etno cjelina », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  63. (bs) « Vucja – Most na rječici Sušici », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  64. (sr) « Manastir Tvrdoš (Monastère de Tvrdoš) », sur http://www.eparhija-zahumskohercegovacka.com, Site de l'éparchie de Hum-Herzégovine et du littoral (consulté le 2 septembre 2015)
  65. (bs) « Manastir Tvrdoš », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 septembre 2015)
  66. (bs) « Manastiri », sur http://trebinjeturizam.com, Site de l'Office du tourisme de Trebinje (consulté le 2 septembre 2015)
  67. (sr) « Manastir PetroPavlov », sur http://www.eparhija-zahumskohercegovacka.com, Site de l'éparchie de Hum-Herzégovine et du littoral (consulté le 2 septembre 2015)
  68. (sr) « Manastir Zavala », sur http://www.eparhija-zahumskohercegovacka.com, Site de l'éparchie de Hum-Herzégovine et du littoral (consulté le 2 septembre 2015)
  69. (sr) « Manastir Duži », sur http://www.eparhija-zahumskohercegovacka.com, Site de l'éparchie de Hum-Herzégovine et du littoral (consulté le 2 septembre 2015)
  70. (sr) « Manastir Dobrićevo », sur http://www.eparhija-zahumskohercegovacka.com, Site de l'éparchie de Hum-Herzégovine et du littoral (consulté le 2 septembre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]