Opération Maestral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'opération Maestral est la première opération d'envergure commune de l'armée croate (HV), du conseil de défense croate (HVO) et de l'armée de Bosnie-Herzégovine (ABiH). Cette opération se soldera par la prise de contrôle d'une grande partie de la Bosnie occidentale et des villes de Drvar, Šipovo, Jajce, Bosanski Petrovac, Bosanska Krupa et Ključ. L'opération fut réalisée en deux offensives, elle débuta le pour finir le .

Sur les bases de l'accord de Split, signé le par les présidents Tudjman et Izetbegović, quelques jours après l'Opération Tempête et après avoir mis fin à la contre offensive serbe depuis Drvar, l'armée croate entre de nouveau en action en Bosnie-Herzégovine.

La communauté internationale est restée particulièrement silencieuse sachant qu'une défaite était le meilleur moyen d'amener les Serbes sans nouvelles conditions, à la table des négociations.

Dans une action coordonnée, les forces croates et bosniaques progressent facilement dans l'ouest du pays et, la 4e et 7e brigade de l'armée croate arrive aux abords de Banja Luka. Le but de l'opération était d'effectuer une jonction depuis Bosansko Grahovo vers Drvar et de Glamoc vers Jajce.

À cause du nouveau massacre du marché de Markale le , les forces aériennes de l'OTAN ont au cours de la nuit du commencé une importante campagne de bombardement des forces serbes, sous le nom d'opération « Deliberate Force ». L'armée serbe fut déstabilisée et, la coalition croato-bosniaque en profitât pour engager une offensive commune de large envergure.

L’exil des Serbes et pertes humaines[modifier | modifier le code]

Selon des sources serbes, cette offensive a fait 655 morts serbes et a expulsé 125 000 réfugiés serbes vers les territoires encore contrôlés par la République serbe de Bosnie[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Operation Storm anniversary at time of strained relations » [« L'anniversaire de l'opération Tempete arrive à un moment de relations tendues »], sur B92, (consulté le 29 janvier 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]