Stolac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stolac.
Stolac
Столац
Blason de Stolac
Héraldique
Drapeau de Stolac
Drapeau
Vue générale de Stolac
Vue générale de Stolac
Administration
Pays Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Entité Drapeau de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine Fédération de Bosnie-et-Herzégovine
Canton Herzégovine-Neretva
Municipalité Stolac
Code postal 88 360
Démographie
Population 3 957 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 43° 05′ 02″ N 17° 57′ 36″ E / 43.084, 17.9643° 05′ 02″ Nord 17° 57′ 36″ Est / 43.084, 17.96  
Altitude 252 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte administrative de Bosnie-Herzégovine
City locator 15.svg
Stolac

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte topographique de Bosnie-Herzégovine
City locator 15.svg
Stolac
Municipalité de Stolac
Administration
Maire
Mandat
Stjepan Bošković (HDZ BiH)
2012-2016
Démographie
Population 14 889 hab. (2013)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Superficie 28 000 ha = 280 km2
Liens
Site web Site officiel

Stolac (en cyrillique : Столац) est une ville et une municipalité de Bosnie-Herzégovine située dans le canton d'Herzégovine-Neretva et dans la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine. Selon les premiers résultats du recensement bosnien de 2013, la ville intra muros compte 3 957 habitants et la municipalité 14 889[1].

L'« ensemble naturel et architectural de Stolac » est proposé par la Bosnie-Herzégovine pour une inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Stolac est une ville du sud de la Bosnie-Herzégovine, proche de Mostar.

Relief[modifier | modifier le code]

Le mont Hrgud au nord-est de Stolac

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La ville est situé sur les rives de la rivière Bregava, un affluent gauche de la Neretva.

La rivière Bregava à Stolac

Climat[modifier | modifier le code]

Stolac jouit d'un climat tempéré chaud, avec une température moyenne annuelle de 15,3 °C ; juillet est le mois le plus chaud de l'année, avec une moyenne de 24,9 °C. Le mois le plus froid est janvier avec une moyenne de 6,2 °C[3]. La moyenne des précipitations annuelles est de 1 376 mm/m², avec les précipitations mensuelles les plus faibles en juillet et les plus élevées en novembre[3].

Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C)[3] 9,6 11,5 15,0 18,3 23,7 27,1 30,7 30,3 26,8 21,3 14,8 11,0
Températures moyennes (°C)[3] 6,2 7,8 10,5 13,4 18,0 21,7 24,9 24,5 21,2 16,6 11,2 7,8
15,3
Températures minimales moyennes (°C)[3] 2,9 4,1 6,0 8,6 12,7 16,3 19,1 18,8 15,7 11,9 7,6 4,6
Précipitations moyennes (mm)[3] 148 136 117 113 83 66 42 57 95 140 190 189
1376

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

Des découvertes archéologiques effectuées dans la forteresse de Stolac témoignent de l'occupation du site à l'époque romaine ; la ville actuelle forme alors le municipium de Dilumtum[4].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, la ville fait partie de la župa de Vidoši et elle est mentionnée pour la première sous le nom de Vidovški dans une charte datée du puis dans une série d'autres chartes qui en font une possession de Stjepan Vukčić Kosača. Des sources de le République de Raguse remontant à 1463 désignent la ville sous le nom de Stolac. Les deux noms de Vidoški et de Stolac seront employés en concurrence presque jusqu'à la fin du XIXe siècle[4].

La nécropole de Radimlja près de Stolac

Période ottomane[modifier | modifier le code]

Les Ottoman s'emparent de Stolac le mais aucune preuve fiable n'y atteste de la présence d'une garnison avant le début du XVIIIe siècle. Au XVIIe siècle, les Vénitiens attaquent la ville au moment de la guerre de Candie et de la grande guerre turque. Après le traité de Karlowitz (1699), les Turcs érigent une puissante forteresse à la place de l'ancienne et la ville est restaurée et agrandie ; la ville devient un centre administratif dirigée par une « dizdar » et en 1706 est créée la « capitainerie » de Stolac, une subdivision administrative locale[4].

En 1757 et 1859, la forteresse est frappée par la foudre, ce qui provoque l'explosion de ses poudrières et cause d'importants dommages. La première fois, la forteresse est réparée en 1768 au moment où la famille Šarić tenait la capitainerie de la ville ; la seconde fois, elle est réparée par le capitaine Ali-pacha Rizvanbegović[4].

En 1832, l'armée du capitaine Husein Gradašćević, en rébellion contre l'Empire ottoman et favorable à une indépendance de la Bosnie met en vain le siège devant Stolac. À partir de 1835, les postes de capitaine et de dizdar sont abolis et seule une petite garnison est maintenue dans la ville[4].

Période austro-hongroise et XXe siècle[modifier | modifier le code]

En août 1878, les Austro-Hongrois prennent le contrôle de la Bosnie ; les fortifications sont remises en état en 1883 et, en 1888, une forteresse moderne est construite sur le site de la forteresse ottomane[4].

Après la guerre de Bosnie-Herzégovine et à la suite des accords de Dayton (1995), une partie du territoire de Stolac a servi à former la nouvelle municipalité de Berkovići, intégrée dans la République serbe de Bosnie.

Localités[modifier | modifier le code]

Localisation de la municipalité de Stolac en Bosnie-Herzégovine

La municipalité de Stolac compte 26 localités :

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2013
- - 2 970 3 809 5 210 5 530[5] 3 957[1]


Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités dans la ville intra muros (1991)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Musulmans 3 426 61,95
Serbes 1 111 20,09
Croates 653 11,80
Yougoslaves 239 4,32
Inconnus/Autres 101 1,84[6]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1961 1971 1981 1991 2013
18 542 19 230 18 910 18 681 14 889


Répartition de la population par nationalités dans la municipalité (1991)[modifier | modifier le code]

En 1991, sur un total de 18 681 habitants, la population se répartissait de la manière suivante[7] :

Nationalité Nombre %
Musulmans 8 101 43,36
Croates 6 188 33,12
Serbes 3 917 20,96
Yougoslaves 307 1,64
Inconnus/Autres 168 0,92

Politique[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales de 2012, les 17 sièges de l'assemblée municipale se répartissaient de la manière suivante[8] :

Parti Sièges
Union démocratique croate de Bosnie-Herzégovine (HDZ BiH) 10
Parti d'action démocratique (SDA) 4
Parti social-démocrate (SDP) 2
Parti croate du Droit de Bosnie-Herzégovine (HSP BiH) 1

Stjepan Bošković, membre de l' Union démocratique croate de Bosnie-Herzégovine (HDZ BiH), a été réélu maire de la municipalité[9].

Architecture[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Nature[modifier | modifier le code]

À proximité immédiate de Stolac se trouve le parc naturel de Hutovo blato qui couvre une superficie de 7 411 ha et qui s'étend sur la municipalité voisine de Čapljina[10] ; ce parc constitue également une réserve ornithologique[11] reconnue depuis 2011 comme une Zone importante pour la conservation des oiseaux (en abrégé ZICO ; en anglais : IBA, pour « Important Bird Area »)[12]. Depuis 2001, le parc fait partie des sites Ramsar pour la conservation des zones humides[13].

Sur territoire de Stolac se trouve la rivière Bregava est site protégé : depuis 1965, la source de la rivière est inscrite sur la liste des monuments naturels géo-morphologiques du pays[14],[15] ; une chute d'eau sur la rivière est également inscrite. La grotte de Tormonjača est inscrite quant à elle également depuis 1965[14].

Monuments culturels[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Monuments nationaux de Stolac.
Roche gravée dans la grotte de Badanj

À Borojevići, la grotte de Badanj est un site archéologique dont les découvertes remontent au Paléolithique ; elle conserve des peintures rupestres et des roches gravées datées entre -16 000 et -12 000 av. J.C. ; la grotte est inscrite sur la liste des monuments nationaux de Bosnie-Herzégovine[16].

La municipalité de Stolac est célèbre pour la nécropole médiévale de Radimlja. Sur le territoire du village de Bjelojevići se trouve la nécropole de Boljuni (I et II), qui abrite 370 stećci, un type particulier de tombes médiévales, et quatre tombes cruciformes ; cet ensemble est inscrit sur la liste des monuments nationaux[17] et fait également partie des 22 sites avec des stećci proposés par le pays pour une inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO[18]. De nombreuses nécropoles sont disséminées dans la municipalité, comme à Hodovo qui possède quatre nécropoles inscrites sur la liste des monuments nationaux ; ainsi, la nécropole de Glavica abrite 5 tumuli préhistoriques et 52 stećci[19], la nécropole de Radan krst en abrite 8 [20], la nécropole de Perića 14[21] et la nécropole de Pogrebnice 28[22].


La municipalité possède également un certain nombre de villages anciens, comme Begovina et Vidoški.

Personnalités liées à Stolac[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr+en) « Census of population - Preliminary results by municipalities and settlements in the Federation of Bosnia and Herzégovine » [PDF], sur http://fzs.ba, Institut de statistiques de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine (consulté le 29 mai 2015)
  2. (en) « The natural and architectural ensemble of Stolac », sur http://whc.unesco.org, Site de l'UNESCO (consulté le 29 mai 2015)
  3. a, b, c, d, e et f « Climat : Stolac », sur http://fr.climate-data.org (consulté le 16 mai 2015)
  4. a, b, c, d, e et f (en) « Stolac Old town », sur http://kons.gov.ba (consulté le 31 mai 2015)
  5. (bs) « Population 1961-1991 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 29 mai 2015)
  6. (bs)(hr)(sr) Livre : Composition nationale de la population - Résultats de la République par municipalités et localités 1991, Bulletin statistique n°234, Publication de l'Institut national de statistique de Bosnie-Herzégovine, Sarajevo.
  7. (bs+hr+sr) « Recensement par communautés locales » [PDF], sur http://www.fzs.ba, Bosnie-Herzégovine - Fédération de Bosnie-et-Herzégovine - Institut fédéral de statistiques (consulté le 11 octobre 2014)
  8. (bs) « Stolac », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 29 mai 2015)
  9. (bs) « Stolac », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 29 mai 2015)
  10. (bs+hr+en) « Park prirode Hutovo blato » (consulté le 30 mai 2015)
  11. (ba) Amir Variščić, « Zaštita prirode - Međunarodni standardi i stanje u BiH » [PDF], sur http://www.zeleni-neretva.ba, Udruženje za zaštitu okoline Zeleni,‎ (consulté le 29 mai 2015), p. 34
  12. (en) « Hutovo blato », sur http://www.birdlife.org (consulté le 29 mai 2015)
  13. (en) « Hutovo Blato », sur https://rsisdev.ramsar.org, Site d'information de la Convention de Ramsar (consulté le 30 mai 2015)
  14. a et b (ba) Amir Variščić, « Zaštita prirode - Međunarodni standardi i stanje u BiH » [PDF], sur http://www.zeleni-neretva.ba, Udruženje za zaštitu okoline Zeleni,‎ (consulté le 30 mai 2015), p. 35-36
  15. (en) « Izvor Bregave », sur http://eunis.eea.europa.eu, Site de l'EUNIS (consulté le 30 mai 2015)
  16. (en) « Paleolithic site of Badanj in Borojevići », sur http://kons.gov.ba (consulté le 29 mai 2015)
  17. (en) « Necropolis of tombstones I and II at Boljuni », sur http://kons.gov.ba (consulté le 29 mai 2015)
  18. (en) « Stećaks - Mediaeval Tombstones », sur http://whc.unesco.org, Site de l'UNESCO (consulté le 29 mai 2015)
  19. (bs) « Nekropola sa stećcima na lokalitetu kod Boškailovih kuća (Glavica i Haremi), zaselak Brdo, naselje Hodovo », sur http://kons.gov.ba (consulté le 30 mai 2015)
  20. (bs) « Nekropola sa stećcima na lokalitetu kod Boškailovih kuća (Radan krst), zaselak Brdo, naselje Hodovo », sur http://kons.gov.ba (consulté le 30 mai 2015)
  21. (bs) « Nekropola sa stećcima na lokalitetu Perića njiva u zaseoku Perići, naselje Hodovo », sur http://kons.gov.ba (consulté le 30 mai 2015)
  22. (bs) « Nekropola sa stećcima na lokalitetu Pogrebnice u zaseoku Brdo, naselje Hodovo », sur http://kons.gov.ba (consulté le 30 mai 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]